12 – Le Shadok Caméraman ou le Préhumain de 3D4D

shadok_1Bien, maintenant que vous avez vu comment fonctionne la conscience du préhumain de 3D4D, nous allons aborder comment il l’utilise dans sa vie courante. Nous verrons que son regard tourné vers l’extérieur l’amène à être une simple caméra qui filme ce que se passe dehors et tout cela, sur pattes puisqu’il a un véhicule de locomotion.

Puis le second point est l’association avec une série animée qui débuta dans les années 68 en France avec les moyens du bord. D’abord très mal accueillis par 80% de la population, les shadoks commencèrent à faire partie du paysage grâce d’abord à 208 épisodes, mais aussi et surtout aux vérités profondes sur le mode de conditionnement du préhumain de 3D.

C’est ainsi, qu’au fil du temps, les devises des shadoks devinrent une lapalissade pour les Français. Je vais vous en citer quelques-unes qui laissèrent des traces profondes dans l’inconscient collectif. Chacune des devises pourrait être classée dans une catégorie spécifique comme

La logique cartésienne :
– Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…
– Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.
– Ce n’est qu’en essayant continuellement, que l’on finit par réussir ou, en d’autres termes : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche…
– Pour qu’il ait le moins de mécontents possible il faut toujours taper sur les mêmes.

Puis celle de l’irresponsabilité :
– S’il n’y pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème.
– Il est beaucoup plus intéressant de regarder où l’on ne va pas pour la bonne raison que, là où l’on va, il sera toujours temps d’y regarder quand on y sera.
– La plus grave maladie du cerveau, c’est de réfléchir.
– Pour guérir quelque chose qui ne marche pas ou qui fait trop de bruit, il faut et il suffit de taper dessus avec quelque chose qui marche mieux ou qui fait plus de bruit.

Où encore celle des évidences :
– Tout ce qui n’est pas explicitement autorisé est strictement interdit.
– La culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié.
– On n’est jamais aussi bien battu que par soi-même.
– Si ça fait mal, c’est que ça fait du bien !!
– Je crains le chaud, le froid, le sec et l’humidité.
– Pour une oreille bien exercée, il n’y a pas de bruit qui ne puisse être entendu comme une musique.

Pour ne pas parler de celle du travail :
– Je pompe, donc je suis. Et réciproquement, je suis, donc je pompe.
– Il vaut mieux pomper même s’il ne se passe rien que risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
– Il faut pomper pour vivre et donc vivre pour pomper.
– Ce n’est qu’en pompant que vous arriverez à quelque chose, et même si vous n’y arrivez pas … hé bien ça vous aura pas fait de mal.
– Les enfants de shadoks, ça pompe, ou ça n’existe pas.
– Un shadok mort est un shadok qui ne pompe pas, donc un shadok qui ne pompe pas est un shadok mort. 

Avec un peu de recul, on s’aperçoit que le monde des shadoks est une parodie du préhumain de 3D tout en étant par la même occasion un renforcement des programmes décriés. Ainsi d’un côté en prendre conscience embêtait la moitié de la population tandis que l’autre moitié ne faisait que renforcer leur automatisme de mouton.

Ainsi, maintenant fort de cela, revenons à notre préhumain de 3D4D caméraman, un shadok camé qui rame comme un âne…

conscience_04

Télécharger la vidéo (fichier mp4) La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 32 mn

J’espère maintenant que vous avez une vision plus juste de ce qu’est le retournement et de quelles en sont les conséquences en termes d’évolution vibratoire et donc d’ascension. La conscience que nous pensons avoir n’est qu’un ersatz (produit de remplacement de qualité inférieure, style ersatz de café) de la véritable conscience de ce qui EST.

Ce que nous voyons n’est que projection extérieure qui, par le fait même de notre retournement, nous fait croire que c’est la réalité. En d’autres termes nous sommes bien les auteurs de ce que nous voyons et voulons voir. Ceci est la preuve que l’observateur modifie effectivement ce qu’il voit puisqu’il est à l’origine même de ce qu’il veut voir.

Cela faisant, nous utilisons donc bien notre pouvoir de Créateur incarné à chaque seconde de notre vie mais au lieu qu’il nous soit bénéfique, il est retourné contre nous… C’est donc bien un retournement !

Ainsi, comme dans les arts martiaux où la force de l’autre est utilisée contre lui, nos propres pouvoirs nous bluffent au point de prendre nos projections illusoires comme une réalité indiscutable. On comprend donc que l’on a vraiment les chocottes à découvrir notre véritable identité divine, puisque cela ne fera que de nous mettre en face de nos propres créations.

Comprenez bien l’aspect comique quand j’entends des lecteurs se plaindre de ce monde pourri, noir, sombre, piloté par des méchants et de hurler à la mort contre Dieu qui permet toutes ces souffrances et atrocités… En fait, tout cela est en nous-même et n’existe que sur les bandes enregistrées de nos mémoires.

Dit autrement, nous enregistrons et permettons d’exister des illusions qui n’existent pas dans la réalité divine… On comprend donc l’absurdité de croire en un Messie, un Sauveur (voire des ET) puisque nous sommes la propre source de l’illusion créée… C’est donc par une prise de conscience et un retour à notre véritable êtreté que l’on pourra se débarrasser de ce qui nous encombre.

La Vie que nous pensons être Vie est en fait à l’image d’un jeu électronique qui se déroule sur votre ordinateur. Vous êtes scotché à l’écran et vous y croyez dur comme fer. Alors vous gigotez sur votre chaise, élaborez des stratégies pour ne pas vous faire tuer et même mieux pour gagner des vies et des richesses ou pouvoirs, jusqu’au moment où une coupure d’électricité vient à vous rappeler que c’est un jeu virtuel qui n’existe que par l’entremise d’un programme informatique enregistré sur un disque dur…

Le processus de retournement n’est donc que la prise de conscience que le jeu virtuel auquel vous avez succombé, et qui ne survit que grâce à vos capacités de Créateur incarné, n’est que l’accaparement de votre énergie par des entités voulant continuer à vivre alors qu’elles sont sans vie par définition.

En effet, en quoi un personnage du jeu est-il en vie ? C’est vous qui lui donnez vie et il n’a pas envie de mourir, à l’image de votre faux égo. Ledit personnage virtuel fera donc en sorte de vous hypnotiser au point que vous avez oublié la casserole sur le feu et que lorsque la maison aura suffisamment brulée, vous sortirez du jeu et que plus jamais on vous reprendra à cela…

L’ascension consiste donc à sortir du jeu en commençant à comprendre que ça sent le carbonisé chez vous et que l’écran de l’ordi commence sérieusement à avoir des ratés. Dit autrement, le monde qui vous entoure maintenant va en 2014 présenter de sérieux troubles du comportement afin de vous sortir de cette vision hypnotique créée par votre faux-égo.

Laurent DUREAU

PS : J’ai utilisé l’orthographe de shadok donné sur Wikipédia au lieu de shadock indiqué sur de nombreux sites web qui leur sont dédiés. Bref l’essentiel c’est que l’on sache de qui l’on parle !

Cet article a été visité 8 257 fois.

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Coton la Brodeuse on 15 janvier 2014 at 9 h 42 min

    « Super » cette nouvelle représentation de Mickey et Minnie!!!…

    • Papayul on 15 janvier 2014 at 15 h 29 min

    Mort de rire a tous les étages !! 😀
    C’est exactement ça … Et avec le sens de l’humour en plus !!! 😆
    Te verrai bien sur scene en comique des lampadaires, on se fendrai bien la gueule en vibrant a l’unisson !!! 💡

    • bruno bousquet on 15 janvier 2014 at 17 h 06 min

    Je lui ai déjà proposé de faire un film sur l’ascension planétaire mais la pas répondu
    la d’autres chats à fouetter ! ❗

      • Laurent on 17 janvier 2014 at 20 h 16 min
        Author

      Cela se fera mais il est vrai qu’il me reste encore beaucoup à vous révéler avant de le faire. Un temps pour chaque chose et chaque chose en son temps… 😎

    • Agnès on 15 janvier 2014 at 21 h 35 min

    Salut Laurent ,

    Une super vidéo toujours bien illustrée et drôle comme dab d’ accord avec Papayul
    vivement la suite …
    😉

    • flocon1 on 16 janvier 2014 at 23 h 05 min

    bonsoir Laurent,
    magnifique démo sur le retournement à effectuer,ce serait plus simple si on pouvait mettre le regard intérieur de la caméra sur:ON,car pour la plupart du temps il est sur: OFF;peut être se sera l’objet d’une prochaine vidéo……

Les commentaires sont désactivés.