«

»

121 – L’Anxiété et la Panique, du Pur Produit Mental-Egotique

anxieteL’anxiété n’a jamais rajouté une coudée à ta vie et pourtant des milliards de préhumains trouvent cela normal, notamment les mères de famille. En effet, quelle mère ne s’est pas inquiété pour ses enfants ? Combien n’arrêtent-elles pas de s’en faire pour un oui ou pour un non ? Et, au final, pour quel résultat ?

Lé résultat est simple : Elle s’empoisonne la vie et met la pression sur tout le monde. On peut, bien sûr, conjuguer cela au masculin qui, lui, s’en fera pour son salaire, l’économie, la politique et peut-être pour Terre-Mère car il voit que vraiment ça se barre en banane et c’est pas du tout bon signe pour la suite…

Bref, se faire du souci fait plus de mal que tous les pesticides ou barbituriques réunis. Or, pourquoi se fait-on du souci, d’où ça vient et pourquoi ? La réponse est simple, très simple et cela s’appelle la peur. Hé oui, le souci n’est que le visage quotidien des peurs qui nous habitent. C’est l’habit qui te bouffe la vie sous toutes les coutures.

Se faire du souci est de par sa nature même une projection du malheur, une projection créatrice d’emmerdes si efficace qu’elle n’attend pas demain pour te faire chier et te pourrir la vie car c’est dans ton instant présent justement. N’avez-vous jamais pensé que c’est un pur produit de l’involution ?

En effet, le souci est le pesticide le plus efficace pour faire en sorte qu’un Créateur Incarné devienne un pauvre mouton qui craint pour un oui ou pour un non. Le pire dans l’affaire est qu’il n’arrive même pas à voir qu’il joue de son pouvoir de Créateur Incarné contre lui-même, au point de croire qu’un “démon” est là pour le faire chier autant qu’il peut.

Hé oui, mon frère, mon ami, le “démon” est en toi et il te ronge peinard et même, en plus, si tu ne l’as pas, tu viendras à penser (ou on te le dira) que ce n’est pas normal. En effet quoi de plus normal que de prévoir en permanence le pire sans même penser un instant qu’on l’appelle… Il faut vraiment être très loin dans l’ignorance pour ne pas savoir que l’on crée ce que l’on pense, vit et vibre !

Alors imaginez combien une bonne mère de famille “soucieuse” va faire vivre à ses rejetons des choses qui n’auraient jamais dû arriver, mais qu’en plus elle les formate au point même qu’ils se jetteront sur des assurances vendues par les marchands du “au cas où” et du “on ne sait jamais !”.

Voyez à quel point l’involution se joue des sentiments humains, du sentiment “c’est la chair de ma chair” pour entuber à tous les degrés possibles et imaginables. En effet, les assureurs sont le premier maillon de la finance, puisque ce sont eux qui récoltent de l’argent partout où ils peuvent et qu’ensuite ils le refilent aux banquiers.

Certes, autant il parait normal d’avoir une assurance voiture (au cas où l’autre n’en n’aurait pas), autant, si vous faites vos comptes, vous remarquerez combien est flagrant le déséquilibre entre ce que vous versez et ce qui vous est réellement reversé si un jour vous arrivez à faire valoir vos droits.

En effet, nous savons tous qu’une assurance prélève très facilement tout autant qu’elle fera tout pour trouver des excuses (même les plus minables) pour vous rembourser des cacahuètes, voire rien du tout. J’en ai fait l’amère expérience concernant le décès de ma seconde femme.

Hé oui, mon banquier m’avait suggéré un contrat d’assurance-vie béton au point qu’au cas où, je n’aurais pas à m’en faire pour rembourser quelques crédits de consommation. Puis, un jour, un dimanche après-midi, je décide d’aller donner des graines aux oiseaux près de la rivière, car l’hiver était rude et la glace épaisse.

Puis, quand je suis revenu à l’appartement, ma femme était là, couchée dans le couloir, morte. Une rupture d’anévrisme (une veine qui claque dans le cerveau) avait fait son office. J’appelai donc les urgences et les secouristes arrivèrent promptement pour constater 2 choses : elle était très fraichement morte, et secundo était dans un état de trop bonne santé pour mourir ainsi.

Aussi au final, je fus immédiatement inculpé d’homicide volontaire et me retrouvai au commissariat alors que ma femme n’était pas encore froide… Il y eut donc enquête et tout ça parce que j’étais resté très calme et qu’il était anormal qu’un mari ne soit pas effondré en bégayant un baratin peu compréhensible tant les sanglots étranglaient ses propos.

Non, j’étais calme et serein car je savais que le hasard n’existe pas et qu’en plus, il ne sert à rien de chialer à grosses larmes en public pour démontrer que je venais d’avoir une très grosse perte dans ma vie. En effet, j’aimais tellement cette femme qu’il m’a fallu souquer ferme juste pour avoir l’idée qu’un jour j’honorerais et revivrais avec une autre femme…

Pour moi, à ce moment précis, je ne pouvais concevoir aimer une autre personne tant j’avais aimé jusqu’au fond de mes cellules cette compagne si loin de la fréquence moyenne des femmes. Elle était tout bonnement exceptionnelle, et nous vivions un rapport de couple inimaginable à l’époque car nous étions pratiquement dans une relation de 5D.

Voici pourquoi, il m’a fallu bien d’autres épreuves ensuite pour arriver à concevoir de toucher une autre femme. Pour moi, les jeux étaient faits et j’allais vivre le reste de ma vie comme un moine, car à l’époque je n’aspirais qu’à une chose : me retirer du monde de 3D et poursuivre mon chemin vibratoire.

Les 6 mois qui suivirent furent une succession de défis personnels afin que je dépasse nombre de limitations et concepts. J’ai donc avalé de multiples “couleuvres” affectivement et j’ai encaissé, car je savais que tout cela avait pour objectif de m’envoyer vers des chemins inconnus. Je continuais donc à écouter ma petite voix même si ce qu’elle me demandait m’était pénible, voire rebutant, car j’ai toujours su qu’elle était la seule à pouvoir me faire prendre mon vrai chemin.

C’est ainsi que l’année suivante, je me suis retrouvé à la rue, sans le sou et avec aucune perspective véritable. J’avais été vidé de beaucoup de croyances et de certitudes tout en constatant un nombre impressionnant de synchronicités. Mais je n’ai pas lâché les directives de ma petite voix et c’est ainsi que j’ai commencé à bloguer.

Ma femme décéda le 20 février 2005 et le 17 juillet 2006 (soit quasiment 18 mois après) mes premiers articles furent publiés sur internet. Moi qui n’avais rien à dire et qui avais en horreur d’écrire (je préfère faire des dessins), je fus transformé en délireur d’abord dans le monde du travail pour en arriver à parler d’ascension, et maintenant d’EDL et d’EDLN…

Qui aurait pu prédire que j’allais pondre tout cela (et continuer à le faire) ? Qui aurait pu penser que j’allais parler de l’Un-Visible avec autant d’aisance ? Qui aurait pu prévoir que j’endosserais le rôle de locomotive dans le SDH, dans l’Activation Matricielle (l’ancêtre du Dopage Vibral), dans l’Opération Petit Poucet, dans la communication avec les EDL, les EDLN, les crânes de cristal et dans la gestion du cordon d’Eléa ?

Bref, tout cela pour dire que la vie de chacun peut basculer du tout au tout à n’importe quel moment. Et même si tout semble aller contre vous, il n’y a absolument rien qui dit que vous êtes en train d’être dirigé vers votre véritable “mission” de cette incarnation. Voici pourquoi je n’ai jamais lâché ma petite voix quoi qu’il arrive.

En effet, quand je suis allé voir mon banquier bien aimé concernant l’assurance-vie qu’il m’avait fait prendre pour mon épouse, il me déclara simplement que celle-ci ne couvrait que les accidents ; or une rupture d’anévrisme n’est pas un accident, n’est-ce pas ? Hé oui, pour eux, c’est une mort “naturelle”…

Bref, cela faisant, je me suis retrouvé avec des crédits sur le dos, un salaire en moins et surtout un blues total pendant 6 mois au point de me mettre en faillite personnelle. Au final, j’ai passé 4 ans et demi comme SDF et fauché pire que les blés, puisque même je n’avais même plus de compte bancaire et toujours aucun boulot…

Bref, mon Esprit Directeur a tout fait pour que je n’ai absolument aucune solution pour retomber dans le circuit 3D. Il m’a donc fallu donner, donner et donner dans une totale abnégation tout en obéissant à 100% à tout ce qu’il me demandait. J’ai eu confiance, car je savais que cela était une traversée du désert nécessaire à ce qu’un “nouveau” surgisse.

Ce “nouveau” est donc bien sorti, mais cela n’empêcha pas un certain monsieur bleu à venir déconstruire tout ce qui avait été construit pendant ces années de labeur. C’est ainsi qu’au 14 juillet 2013, je me suis retrouvé seul avec Corinne face à la quasi majorité des gens qui me suivaient, comme un “traitre”, un paria et un salaud. Sept ans de blogging foutus en l’air !!!

J’ai encaissé et baissé la tête alors que j’aurais pu laminer en fines rondelles tous mes “opposants”, mais ce même monsieur bleu me l’a interdit. Ce fut un passage difficile et comme tous les passages difficiles, on en retire de grandes leçons vécues dans la chair et cela permet de mettre en avant des qualités que vous ne soupçonniez pas avoir du tout.

J’aurais pu me faire du souci et même céder à la panique bien plus d’une fois. J’aurais pu aller me réfugier dans l’alcool, la malbouffe et devenir aigre. Non, je suis seulement resté droit dans mes bottes envers et contre tous avec, pour seul alliés, ma petite voix et un ordinateur. Certes, quelques personnes étaient dans mon sillage et elles ont pu suivre mes hauts et mes bas (Corinne et Brigitte), tandis que 200 lecteurs ont su continuer à croire en moi.

Je vous raconte tout cela juste pour vous faire comprendre que si j’avais pensé “souci”, que si j’avais pensé “que vais-je devenir ?” ou “Où vais-je dormir demain et avec quel argent vais-je manger ?”, je n’aurais même pas fait 3 pas en avant. En résumé, j’ai été contraint et forcé de vivre l’instant présent, car je n’avais absolument pas le luxe de faire autre chose.

Il m’a fallu être souple, fluide et surtout ne pas m’accrocher à ceux et à celles qui, d’une manière ou d’une autre, n’étaient pas avec moi (donc contre moi). Mon image extérieure fut calomniée au point que certains ont même utilisé mon nom contre moi en créant des blogs et des forum. Bref, ça fusait de partout et maintenant où sont-ils ? Que sont-ils devenus ?

Ils sont partis aux oubliettes et moi, je suis toujours là à publier et à continuer mon bonhomme de chemin. En effet, il se cache en chacun de nous des véritables trésors, mais nous ne pouvons les faire émerger à la surface qu’à la seule condition de démontrer la force du lien qui vous unit à notre petite voix. Le reste n’est que broutilles et illusions du mental-égo, l’éphémère, le non-durable, dans toute sa splendeur !

Trouver une pépite demande d’évacuer des tonnes de déchets qui l’entoure. Ça prend du temps et c’est surtout pas agréable, mais c’est nécessaire. Il en est donc de même avec la paix, la sérénité, qui se dégagera de votre être. Nul ne trouvera la paix tant qu’il se fera du souci, car justement le souci est une projection d’un futur possible imaginé par votre mental-égo.

L’illusion ne peut être créée que par un maître en illusion, tandis que ce qui est en or ne peut que donner de l’or. Alors, mon frère, mon ami, comprends-tu qu’à chaque fois que tu te fais des soucis, tu ne fais que donner force et puissance à un mental-égo qui se joue de toutes tes peurs pour en fabriquer d’autres.

Il utilise le moindre mou qui est en toi pour fabriquer un marécage encore plus grand. Il utilise ta non-foi en toi, en ta petite voix, pour t’enfoncer encore un peu plus chaque jour et en chaque instant. Il te fait vivre un futur merdique dans ton instant présent, et pour cela il s’appuie sur les nombreuses preuves et faits de ton passé.

Son objectif est simple, clair et précis : il veut t’empêcher d’être serein. Il veut t’empêcher de gouter la paix intérieure, car il sait que le jour où tu retrouveras cet état d’êtreté, ça sera l’équivalent d’une charge de plastique pour lui. Ainsi autant il aime dynamiter tes conceptions spirituelles par une réalité de 3D, par des faits, par des évidences qu’il en ébranle même la possibilité que tu puisses accéder à un monde meilleur.

Ainsi autant il pourra t’emmerder avec ses questions à la con, ses questions incessantes, ses questions inutiles mais qui te bouffent toute ton attention au point qu’à la fin tu n’as même plus le temps de ne plus penser, autant c’est du temps de gagné pour lui, du temps où il pourra encore te mener par le bout du nez.

Ne recherche donc pas la paix dehors, comme tous les bisounours de service, car aucune pétition le fera tout autant que n’importe quel gouvernement. Dehors n’est que le reflet du merdier intérieur. Dehors n’est que le reflet d’un espoir que tu sais impossible en toi. Dehors n’est que l’illusion qui t’habite rendu réelle à tes yeux, aux yeux de ta personnalité.

On peut donc comprendre que ça flippe quand on dit qu’il en sera fait selon ta vibration. On peut comprendre que l’on a du souci à se faire, car on sait que chacun d’entre nous est loin d’avoir atteint l’êtreté suffisante pour saisir véritablement que la paix véritable est avant tout une tranquillité mentale suffisamment développée.

Alors oui, que va-t-il se passer pendant la stase ? Comment mon chien va-t-il pouvoir bouffer ses croquettes ? Comment mon gosse va-t-il pouvoir gérer  ce qu’il verra de lui car, bien sûr, lui c’est un faible, un petit, un pas fini ? Détrompe-toi mon ami, mon frère, car comme je vous l’ai toujours dit, c’est lui qui vous montrera ce qu’il faut faire car lui, il est encore connecté à sa petite voix…

Les dinosaures, ce sont les adultes, ce sont les bouchés à l’émeri, ce sont ceux et celles qui se font du souci, ceux et celles qui ont peur et qui se justifient en disant que c’est normal. Hé oui, c’est normal puisque cela appartient à la 3D, au monde illusoire d’un mental-égo qui veut tout contrôler. Il sera donc normal que ceux et celles qui en sont encore à ce stade aillent continuer leur expérimentation dans un monde en accord avec leur vibration.

Par contre, ceux et celles qui se feront confiance parce que tout simplement il ne sert à rien de péter plus haut que ses fesses, tout comme il est inutile de se rabaisser. Chacun ira là où c’est la meilleure place pour lui. C’est comme à l’école avec un élève : s’il va dans une classe trop forte, il sera très mal à l’aise tout comme dans une classe trop basse.

L’idéal selon les lois de l’Un c’est l’harmonie, c’est-à-dire que l’environnement où tu iras sera en total accord avec la vibration que tu émets. Alors à quoi ça sert de se faire du mouron ? A quoi ça sert de mouiller dans ta culotte et d’avoir des sueurs froides ?  A quoi ça sert de t’en faire, surtout quand tu sais que plus tu t’inquiètes et plus tu te crispes, et que plus tu te crispes et plus tu empêches tes qualités de s’exprimer pleinement.

Mon frère, mon ami, tu sais tout comme moi qu’un examen n’est pas facile mais que cet examen est nécessaire pour la suite. Aussi à quoi sert-il de te monter un film catastrophe alors que tu pourrais être un débonnaire souriant qui a compris qu’il en sera fait selon sa capacité à accepter ce qu’il EST, ici et maintenant ?

Si tu n’as rien foutu pendant toute l’année scolaire, crois-tu qu’en bossant à mort la nuit précédente tu vas réussir à récupérer le retard ? Ça, c’est de l’illusion pure, car autant on peut avoir du bol d’avoir étudié un sujet parmi 25 autres et que celui-ci tombe effectivement le jour du contrôle n’est valable que pour un mental-égo, un savoir mental.

En effet, en termes vibratoires cela ne pourra pas se passer, car comment veux-tu ôter des milliers de dysharmonies vibratoires quelques heures avant l’examen ? Aussi, si tu n’as pas travaillé tes gammes, ne crois pas que tu pourras tromper ton monde car justement ce qui vient à nous n’appartient pas à l’illusion.

La justice “Divine” c’est justement d’être juste, sinon on serait vraiment mal barré n’est-ce pas ? En effet, si tu peux tromper la “justice Divine”, cela ne pourrait dire qu’une chose : c’est que la “justice Divine” que tu penses n’en n’est pas une en réalité. Alors mon frère, mon ami, reste en paix, sois tranquille car tout sera juste de toute façon.

Aussi, plus tu seras en paix par rapport à cela et plus l’examen sera court et donc confortable. Mais plus tu essaieras de te débattre, et plus la durée de l’épreuve sera longue et donc pénible. Ta capacité à être sincère et lucide à propos de toi-même fera en sorte que cet examen de passage sera une banale formalité.

Oublie l’illusion de pouvoir trafiquer quoi que ce soit par des effets de manche. Sois objectif et repose-toi sur l’innocence issue de la transparence. La Lumière aime la transparence car son chemin est facilité, mais si tu places nombre de portes et fenêtres, elle passera quand même bien qu’atténuée.

Or, le but du jeu est que plus la Lumière finale t’ayant transpercée est importante et plus tu iras dans le monde correspondant. Alors oui, même dans un taudis puant et bordélique, n’oublie pas d’ouvrir toutes les portes et les fenêtres afin de faciliter le passage de la Lumière. Au moins celle-ci saura avec encore plus de justesse où t’envoyer, tout en sachant que tu auras osé jouer de transparence.

Nous sommes tous des cuves à fuel, alors pourquoi vouloir le cacher ? Bien au contraire, au lieu de renforcer l’épaisseur de la tôle par des autocollants bisounours, viens à la diminuer au point de la rendre transparente. Hé oui, une cuve à fioul lumineuse, accessible et qui ne se prend pas la tête sera toujours préférable à celle qui veut ruser et faire dans le paraitre (le par-être, être à côté de l’être et donc pas dedans).

Nous n’avons rien à nous reprocher en quoi que ce soit, car quand nous sommes venus en ce bac à sable, nous savions que nous allions baigner dans un puits de pétrole, alors pourquoi vouloir afficher autre chose ? Nous ne sommes pas ce pétrole, nous ne sommes pas ce cambouis émotionnel, nous ne sommes pas ces huiles mentalo-égotiques mais nous sommes des Créateurs Incarnés ayant fait l’expérience d’une marée noire.

Vois donc avec légèreté la crasse dans laquelle tu baignes car tu n’es pas cela. Rappelle-toi, tu n’es pas de ce monde bien que tu sois en ce monde. Ne t’associe donc pas à la merde que tu vois mais sois simplement conscient que tu es dans la merde. C’est donc le sourire au lèvres que tu accueilleras l’examen à venir, car tu sais que c’est l’examen final qui te permettra d’aller voir dans un monde meilleur.

En effet, il ne peut être que meilleur puisque justement nous sommes dans celui qui est le plus merdique des merdiques. Alors où est le problème sinon dans l’illusion que ton mental-égo crée en chaque instant pour te maintenir en dehors de ta propre vibration en tant que Christ venu faire une expérience hautement vibratoire puisque hautement toxique.

D’après-toi, penses-tu que le Sans-NOM ait envoyé des nuls pour se faire niquer dans un puits de pétrole ? Non, ce sont les meilleurs des meilleurs et même le préhumain le plus bas vibratoirement parlant est déjà une célébrité dans les autres mondes. En effet, le simple fait que la vibration Urantienne soit présente en ton essence est le signe de ton exploit.

N’oublie pas cela mon frère, mon ami, car un faible chez les forts vaut mieux toujours qu’un fort chez les faibles. Ainsi vaut mieux être un humble devant les EDL qu’un fort parmi les préhumains prédateurs. Dans le premier cas, les portes de sortie te seront ouvertes tandis que dans le second, il sera bien de prendre des cours de serrurerie…

Ainsi quand bien même j’étais un SDF sans le sou et regardé comme un looser, un perdant, un illuminé fumeux, j’ai conservé le cap en écoutant ma petite voix et celle-ci m’a amené jusqu’à stade où je suis actuellement. Certes, dehors j’étais un fauché (qui continue à ne pas rouler sur l’or) mais dedans je suis un milliardaire.

Ma petite voix a bien géré mon compte au Ciel tandis que mon compte bancaire ici-bas laissait largement à désirer bien que suffisant. N’empêche qu’aujourd’hui, n’importe lequel d’entre vous peut faire des pas de géants grâce à mon parcours loin d’être enviable si vous appreniez vraiment ce que j’ai réellement vécu. L’histoire humaine ne retiendra rien de mon passage mais, par contre, les annales akashiques seront plus fournies.

Mon frère, mon ami, sois en paix avec ce que tu es. Arrête de vouloir être ceci ou cela. Arrête de vouloir singer des “Grands Maîtres” car par le simple fait de ton unicité, tu n’arriveras jamais à arriver à leur niveau d’êtreté en les singeant. Mon frère, mon ami, tu ne descends pas d’un arbre mais d’un OVNI. Tu n’es pas un singe. Il est donc inutile de vouloir faire pareil que les autres.

Tu as juste à être toi-même et de ne prendre aucune remarque extérieure comme une vérité, car qui peut être en ton cœur et savoir qui tu ES véritablement puisque toi-même tu ne le sais pas ? Le simple fait que l’on soit chacun unique implique que personne ne pourra jamais te dire qui tu es sinon un glandu ayant signé délibérément un contrat Urantien.

Regarde donc cet examen qui vient comme une redirection vers une classe unitaire, un monde non falsifié où tu pourras tout simplement reprendre du poil de la bête à ta vitesse et sans les mauvais garçons. Hé oui, les bisounours veulent changer ce monde, alors qu’il est plus simple d’aller dans un autre monde qui correspond à chacun d’entre nous.

Alors aborde cet examen en toute quiétude, en toute sérénité et en toute honnêteté car tu sais qu’un prunier ne donnera pas des pommes. Ne te ment pas à toi-même et tu trouveras un monde de vérité et de transparence. Par contre, si tu veux truquer la donne, tu iras forcément dans un monde truqué. Normal, car chacun ira selon son genre, alors dépêche toi de quitter le monde de l’illusion afin justement d’éviter d’y retomber !

Tu n’iras pas là où tu espères, car cela est un souhait émis par un mental-égo. Par contre, tu iras là où la vibration de ton cœur t’emmènera, alors préoccupe toi d’être et cela, quels que soient les avis extérieurs. Et puis pour ceux qui pensent que plagier le cœur avec son mental-égo est une solution (style compassion 3D, amour inconditionnel 3D, etc…), il aura effectivement des problèmes de droits d’auteurs au pays des arnaqueurs.

Laurent DUREAU

51 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Christine

    Bonjour Laurent,
    un grand merci pour ce témoignage qui va mettre très utile.

    1. Clipper

      Je vais le mettre aussi mais j’sais pas où 😉

  2. joelg

    Toujours aussi inspirant 🙂
    Je me demande quand même un truc, je suis devenu frugivore début 2013, il a suffit de quelques jours pour avoir d’impressionnants relâchages intestinaux (des trucs de toutes les couleurs et odeurs sont sortis, assurément des choses que j’avais dû manger des années et des années auparavant et qui étaient restées coincées) accompagnés simultanément de l’évaporation de vieux blocages émotionnels (pas étonnant vu qu’on parle de 2ème chakra et que les intestins sont le cerveau des émotions)
    Je me suis logiquement dit il n’y avait qu’à attendre que les autres noeuds se débloquent pour monter encore plus en fréquence.
    Seulement voilà au bout de quelques semaines c’est devenu très difficile pour moi de ne pas craquer régulièrement sur des quantités de gluten qui me rebloquent le transit intestinal, et deux ans plus tard j’en suis toujours là, et je commence à me rendre compte que j’ai beau vouloir je n’arrive pas à tenir suffisamment longtemps sans manger de produits farineux.
    Par contre j’ai quand même beaucoup progressé sur l’acceptation et la capacité à rester présent.
    D’où mon interrogation, est-ce mon faux-égo qui fait tout pour m’empêcher de continuer cette détoxination car il sait que sa fin est proche, ou alors est-ce que c’est ma petite voix qui préfère que je fasse le reste du travail de nettoyage par la pratique de l’introspection, plutôt que de glander en attendant que mon corps finisse le boulot ?

    1. Vincent

      Au pire, si tu veux du produit bien calant tu as les patates, le riz et dernier recours, les produits sans gluten, les pâtes sans gluten même si c’est assez cher.
      N’achète pas de produits à base de blé et essaye de stocker des bananes chez toi, dès que tu as faim tu manges ce qu’il y a chez toi et tu verras que ces envies d’autre chose sont des passages du mental, des envies de drogue puisque le gluten, les produits farineux sont une drogue comme la cigarette.

      C’est clair que les humeurs alimenté par la bouffe c’est un frein pour la sérénité et la joie.

      Et merci pour le témoignage de Laurent.

      Ne pas se soucier de qui ou de quoi que ce soit fait que tout nous tombe dans les mains en plus, être persuadé que tout est parfait au point de paraitre froid et je m’en foutiste pour les autres face à quelqu’un qui pleure de la mauvaise façon par exemple voir très souriant face à un décès, ça me fait penser à ces familles en caravane et leurs enfants très tôt autonomes, la goule toute sale, se baignant dans la rivière, le sourire aux lèvres comparé à certaine famille plus classiques qui s’en font tout le temps pour les enfants et du lendemain mais… de quoi vont-ils hériter !

      1. joelg

        ben bizarrement parfois je me sens léger comme tout après avoir craqué, des fois je me dis que ce sont des sortes de paliers de décompression comme pour un plongeur qui remonte. Mais c’est vrai que parfois le palier dure longtemps et je coule un peu pendant.
        Je connais les substituts au gluten mais ça ne m’aide pas car l’envie est d’autant plus forte après (physiologiquement ça s’explique les sucres complexes des céréales sans gluten nourrissent quand même les candidats albicans et les renforcent). Mais j’avoue que la combinaison bananes dattes ça ça aide !

        1. ALAIN

          @ Joelg
          Banane et dates, c’est toujours du sucre …
          Mais le problème n’est pas là.
          Il est dans la culpabilité, cette émotion dont se sert le mental pour ne pas être confronté à n’importe quel changement, ce qui pour lui est dangereux.
          En effet sa construction lui a coûté, en terme de renoncements, de couleuvres à avaler et autres difficultés. Il a « payé » pour cette construction.
          Et comme il a réussit à construire un pseudo équilibre, il fait tout pour qu’il ne soit pas modifié.
          Il faut se rappeler que le mental à un objectif principal : nous sauver la vie (je parle du corps), donc tout ce qui va remettre en cause l’équilibre est à combattre.
          Résumé : sortir de la culpabilité, ne pas se juger et avoir de la compassion pour soi même, et rester à l’écoute de sa petite voix.
          Bon chemin, cordialement
          Alain

          1. Vincent

            Alain, comment vous faites pour mettre une photo dans le petit carré, j’ai cherché partout ?

            Et ce n’est pas le sucre que tu crois ! Oui, si les dates ont du sirop de glucose en plus (sont pas déjà assez sucrées, faut qu’ils les trempent dans du sucre !) mais sinon, c’est du parfait et tu peux en manger à volonté, sinon tu peux te faire des frites tous les jours si tu es vraiment frugivore à côté, y’aura pas de soucis et même si tu manges des dizaines de bananes par jour (comment ils font ces gens pour avaler autant ! en fait à un moment tu ne manges presque plus).

            Le truc c’est de ne pas se demander si tu as besoin de ci de ça en y mettant des mots scientifiques, c’est bien plus simple, tu manges quand tu as faim et ce qu’il y a et crois-moi s’il n’y a que des bananes pendant des mois, tu ne manqueras de rien sauf si tu penses que tu manqueras ! En fait, c’est se nourrir directement de l’énergie du soleil si on veut et tous les concepts bidons des nutritionnistes ne veulent plus rien dire !

          2. ALAIN

            @ Vincent,
            pour avoir une photo de ce type, qui s’appelle un « Gravatar », il faut aller sur le site du même nom https://fr.gravatar.com/
            Tout y est expliqué, c’est gratuit et c’est lié à votre adresse mail. A chaque fois que vous l’utilisez, par exemple dans les commentaires d’un blog, votre image apparait.
            Cdt, Alain

          3. Vincent

            Merci Alain, il fallait le savoir !

          4. Clipper

            Cool

          5. joelg

            attention faut pas confondre il y a sucres simples et sucres complexes, les simples sont des molécules de glucose C6 H9 O6 et le fructose qui est un double glucose, formes de sucres qu’on trouve dans les fruits et qu’utilisent nos cellules.
            alors que les amidons sont de très longues chaines de plusieurs centaines voire milliers de glucose, inutilisables dans l’état et devant donc être découpés en petits maillons,
            d’où l’appellation sucres lents mais qui est fallacieuse parce qu’on nous fait croire que c’est un bon sucre qui reste plus longtemps dans le sang
            c’est pour ça qu’encore aujourd’hui tout plein de sportifs et même des joueurs de foot pro payés 50 000 le match ou des cyclistes s’enfilent des gros plats de pâtes à 9h du matin pour avoir de l’énergie toute la journée 🙂

        2. Clipper

          C’est moins nocif la viande que les aliments à base de céréales je crois.

          Moi je sais que j’ai vraiment besoin de bouffer et je mange de la viande j’ai pas le choix

          1. Petou

            Pour résumé:https://www.youtube.com/watch?v=vfPk5h6SvLo

          2. joelg

            oui je crois qu’il n’y a rien de pire que les céréales mais la viande c’est pas beaucoup mieux non plus, d’un côté les sucres non décomposés des produits céréaliers fermentent et produisent des résidus acides et des gaz bruyants, mais de l’autre les produits protéiques putréfient (pourrissent quoi) et produisent des gaz sulfureux (les pets qui puent)
            mais dans tous les cas il y a une énorme production d’acidité au sein même de l’organe qui est censé faire office de filtre avant le passage des nutriments dans le système sanguin
            on dit que les gros mangeurs de céréales sont plutôt anesthésiés alors que les viandards ont un tempérament plus agressif mais dans les 2 cas il y a problème, et ces problèmes disparaissent quand on revient à ce que maman a préparé pour nous et qui nous est appétissant sans cuisson ni préparation aucune c’est à dire les fruits 🙂

          3. Chimdu

            Hello !!!
            Il ne faut pas oublier que notre cerveau 3D carbure au….glucose (C6 H12 O6 ) et que toutes les cellules de notre organisme utilisent le même carburant pour fournir de l’énergie ..D’ailleurs ,n’avez vous jamais ressenti cette carence en glucose sanguin qui peut se manifester par une intense sensation de faim (hypoglycémie ) ???
            Eh ouais ,le cerveau crie famine et tape du pied au plafond .Le malaise peut aller …jusqu’au coma .
            Alors ,pas de sucre ????
            Y’en a aussi dans les légumes .Par ex. le chou ,qui est très pauvre en glucides , en contient 2%,ce qui fait que 200g de chou apportent 4g de sucre .Soit presque un morceau .
            Et puis le glucose permet aux muscles de fonctionner (respiration ,contractions cardiaques ) .Tous les mouvement qu’on fait consomment du glucose .
            En fait ,comme dirait Laurent ,le corps c’est comme une bagnole .Elle utilise de l’oxygène pour brûler le carbone de l’essence…et rejeter du CO2 .
            Alors….pas de sucre ????
            Version 3D ,évidemment .

          4. joelg

            c’est clair rienqu’avec des légumes on peut avoir une faire une bonne activité sportive, l’été dernier j’ai fait une mission d’intérim où on devait remballer le matériel d’un mariage de 200 personnes avec des tables et des énormes frigos, tout ça dans la gadoue.
            à midi j’avais mangé un truc comme 5 carottes et j’étais reparti toute l’après-midi sans probmème et même plus facilement que les autres qui avaient pris un sandwich
            y’a pas photo c’est une question de qualité de carburant
            on trouve ça normal qu’un réacteur ou un moteur de F1 ait besoin d’être réglé au millimètre, que le kéro soit vaporisé très finement, que l’air arrive à la bonne pression et la bonne vitesse pour fonctionner à plein potentiel
            c’est pareil pour le corps et même encore plus impactant dans ce cas car c’est une machine biologique infiniment plus complexe !

    2. Laurent

      Mon ami, mon frère, certes le mental-égo aime garder son mode de fonctionnement mais n’oublie surtout pas que tu es un automate et que tu possèdes donc des tonnes de programmes involuants que tu exécutes en permanence et cela même sans aucune intervention du mental-égo.

      Ne lui met pas tout sur le dos et soit conscient qu’être un robot biologique entraine forcément des automatismes qui sont gravés dans ton inconscient. Comprend que le but de l’involution a été de graver un maximum de programmes automatiques afin de conserver ta soumission pendant qu’ils se servent de tes énergies pour bouffer !

      1. joelg

        d’accord ça confirme ce que les hygiénistes disent, en gros que la partie matérielle des addictions alimentaires est un déséquilibre de la flore intestinale
        dans le cas des accros au pain, pâtes et pizzas ce sont des colonies de champignons type candidats albicans qui se nourrissent de sucres complexes et peuvent influencer nos appétences alimentaires en sécrétant des substances qui nous donneront envie de tel ou tel aliment
        pour ceux qui ont trop mangé de viande dans leur vie et qui en ont encore plein de résidus protéiques dans le colon, ce sont plutôt des vers qui de la même façon leur donnent des envies de viande
        bon ben je vais faire l’effort de ne pas craquer jusqu’à ce que je sois sevré !

  3. Lalita

    Bonjour Laurent,

    Après le dernier avertissement, je ne pensais pas avoir le bonheur de te lire si rapidement,
    Depuis le 22 Sept, je suis dans un état de joie, je souris toute seule, je suis sereine et ne culpabilise pas du tout quand j’entends des gens se plaindre, je sais que c’est le scénario qu’ils se sont donnés.

    C’est du pur bonheur, merci Laurent et tout le monde.

    Tendresses

    Lalita

  4. Coton La Brodeuse

    AH!!! C’est bien vrai tout ça!!!
    Tant il est tout aussi vrai que les voi(x)es de LA Source=LE SansNom sont aussi Impénétrables que Surprenantes que Justes.

  5. korrigan

    J’ai une amie de Madagascar qui a connu l’extrême pauvreté dans sa jeunesse. Un jour que je lui demandai comment elle vivait le contraste entre notre mode de vie et ce qui avait été le sien, elle m’a répondu : « Dieu ne met sur les épaules de chacun que ce qu’il peut porter ».
    Tu as les épaules larges Laurent 🙂

    J’ai passé ces 4 dernieres années à voir un psychiatre, car j’angoissais à cause de mon insouciance ! Véridique : mon entourage, mais aussi la société, les livres & films, etc. m’envoyaient sans cesse l’image de l’adulte responsable dans la gueule, me caricaturant à un statut d’adulescent irrésponsable fainiant, déconnecté des réalités utiles (gestion des factures etc.). Au point que j’ai été consulter un spécialiste pour voir ce qui n’allait pas chez moi…

    J’ai passé toute ma vie à lutter contre le meilleur de moi-même car ça correspondait à la définition du pire pour autrui (en dehors de la sphère proprement criminelle s’entend).
    J’ai fais tellement d’efforts pour m’abîmer que je me suis figé dans un des pires entre-deux possibles : un pragmatisme d’opérette qui donne l’illusion mais peu de résultats dans la vie de tous les jours (il en va autrement lors des périodes de crise par contre, où je suis en général le seul à garder la tête froide), couplé à un réflexe de reniement pavlovien de mes réactions naturelles (qui pourraient s’apparenter à un gamin perpétuellement en vacances chez papi/mami).

    Alors tes sites ont eu bcp d’importance pour moi pour lutter contre mon propre re-conditionnement.

    Au plaisir !

    Korrigan

  6. Christine

    OUHHA QUEL COURAGE ET SERENITE
    Merci
    BIEN A TOI
    Christine

  7. MIRA

    Cher Laurent, ton témoignage est poignant et riche d’enseignements. Un très bon article pour une mise en confiance en soi et à sa petite voix. Un relâchement par rapport à tout ce qui peut nous arriver dans le futur est la bonne formule.
    C’est vrai qu’après une épreuve très difficile à vivre telle que la tienne, ceux qui l’ont vécu même sous d’autres formes peuvent témoigner. Je l’ai moi-même vécue. Nous sommes comme anesthésiés comme nettoyés, lessivés et tout ce qui nous paraissait important devient superficiel. Seul, l’essentiel subsiste, sortir la tête du trou dans lequel on s’enfonçait. Puis, se connaître mieux, méditer, s’accepter tel que l’on est, se faire confiance, se rendre plus disponible aux autres. Ouvrir sa conscience, sur soi, le monde qui nous entoure et la Vie. Les événements et les rencontres nous confortent et nos portent vers le positif et la joie, on sent qu’on n’est pas seul, aidé par l’invisible.
    Chaque épreuve difficile à supporter nous aide à grandir, à devenir plus zen devant l’adversité. On devient plus humain, plus chaleureux, plus serein, on se sent de mieux en mieux… acceptant notre chemin, notre mission sur cette terre, notre destin et notre mort . Quoi de plus naturel si on admet, le Mouvement, la Transformation, le Recyclage Universel..!.
    Merci Laurent, douceur et amour dans ta vie.

  8. Agnès

    Merci !
    moi aussi je pensais pas te relire de suite …
    C bien ce que je ressent …
    pas d’ inquiétudes on ira là ou il faut c tellement simple !

    belle journée à toutes et tous

    feu du coeur !

  9. chipie30490

    Bonjour Laurent

    Tu est vraiment une source d inspiration pour nous, par tes expériences vécues. on a de quoi se remettre en question Quand on lis un tel témoignage !
    Cet article tombe pile au bon moment (une synchronicité).

    en effet je suis maman d’une petite fille de 6 an, il est vrai que j’ai tendance à me faire du souci. cependant je me suis aperçu que quand j’aborde et les choses sereinement ma fille le fait également. malgré qu’on sait qu’on est venu faire des expériences et que nous sommes que des acteurs, il est vrai que notre mental EGo est quand même assez tenace. effectivement quand tu parles que nous nageons dans une marée noire c’est vrai que nous avons tous un côté lumière/sombre en Nous même.

    continue d’être ce que tu es et de faire ce qu’il te semble juste car tu nous est d’une grande aide. te lire nous apportent ce dont nous avons besoin au moment où nous En avons besoi.

  10. doudoumax

    Fidèle au poste depuis 2007 et toujours avec un profond respect

  11. flocon1

    bonjour à tous (tes).

    merci à tous ceux (celles) qui ont faits des ouvertures dernièrement
    dans ma cuve à fuel.
    je vais en avoir de plus en plus besoin ,merci.
    de cœur à cœur.

  12. Philippe

    Merci, bravo Laurent, tout est parfait.À bientôt.

  13. Isabelle

    merci Laurent,
    synchronicités quand tu nous tiens… mon père se meurt, c’est arrivé soudainement, et je « culpabilisais » car je reste calme et ne m’effondre pas devant l’inévitable…
    merci pour ce partage…

  14. Ganga

    « Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la terre. » – André Malraux –

    Merci Laurent de tes articles inspirants que j’adore lire quand mon mental égo me prend la tête et veut m’éloigner de mon Etreté.

  15. Anne-Marie

    Bonjour Laurent,

    Je n’ai jamais commenté et pourtant je prends connaissance de tes messages avec tellement de bonheur ,merci pour tes partages qui résonnent avec celle que je suis, ce que je ressens, avec mes freins à « être » aussi, tes propos ne donnent pas de place à la petitesse du « bisounours » dans laquelle je me reconnais parfois, pas de complaisance avec nos peurs, nos « vertus » !!! merci pour l’éclairage que tu nous offres et chapeau pour ta constance à demeurer « droit dans tes bottes », merci à toi et ton équipe et même si je ne saisie pas toujours la totalité de tes messages (surtout les vidéos), je percute souvent avec ce que tu écris, respect

  16. Pioupiou

    Merci Laurent. 😉

  17. grégo

    Bonjour Laurent , c est vrai ce que dit chipie, tes articles tombent toujours au bon moment et souvent tu nous donnes les réponses avant même qu on pose les questions , tu ressens tes lecteurs ! Je me demande toutefois si je vais passer la deuxième couche de l astral ( ce qui touche à la sexualité , la drogue , bouffe etc… ) et si je ne vais pas me retrouver sur une planète avec plein de créatures de rêve ! Je sais pas si je vais résister à la tentation, j aime trop les femmes ! J ai une petite question :quand on va traverser les couches de l astral, es ce qu on va se rappeller que c est des pièges ? Ps : au fait j ai une ami qui à vécue la nuit de l âme il y a un mois , elle portait une pierre encodé que je lui est offerte autour du cou et elle ma dit que c était grâce à la pierre ! Génial , merci de nous avoir apporter ce cadeau si précieux ! Désolé pour les fautes d’orthographe .

  18. Mireille

    ça fait du bien de lire tout ça. Merci pour ce partage, ton parcours me touche énormément.
    De tout coeur

  19. Raymonde

    Merci Laurent !
    Je n’ai rien à dire….je ressens !
    Feu du coeur.

  20. Gérard

    MERCI LAURENT

    Un neuro-radiologue,à l’occasion,d’un avc,le jour anniversaire de la mort de ma maman,au printemps,m’a diagnostiqué un anévrisme susceptible de rompre à tout moment et il a eu,la sagesse partagée,de ne pas me proposer l’opération car,comme je n’avais ja

  21. Gérard

    j’aime ces interuptions intempestives d’autant que je suis de plus en plus de réticence à témoigner;et pourtant,en cette nuit profonde,je suis à l’écoute de la voix du coeur,même si je suis toujours en démélé avec « mon » banquier,avec calme et même joie
    Salut et Fraternité
    ah oui,si ça se trouve,il est là depuis trés longtemps….l’anévrisme!!!

  22. Nandi

    Bonjour a tous, je remet ici ce petit texte:

    Le 9 Juin soir, j’etais sur mon lit, je ne dormais pas et jai eu envie de visualiser la terre et de visualiser de la lumiere qui sort de ses entrailles. Je n’ai pas eu trop de mal a me concentrer pour visualiser cette terre et cette lumiere, alors que d’habitude je n’y arrive jamais.

    A un moment donné, la terre etait completement lumiere, mais d’un coup, sans que je m’y attende elle s’est transformé en une terre avec des figures geometriques et qui tournait sur elle meme, d’Est en Ouest. C’etait un icosaedre!…a l’interieur de chacun des triangles il y avait une spirale, que jai pris pour des vortex…

    … bien sur, ce changement en icosaedre + spirale s’est fait d’un coup sans que je le controle! Je ne savais meme pas que ca pouvait exister de toute facon! tout ce que je voulais etait la lumiere…

    …mais je me suis endormie de suite, et pas de suite! gggrrrrr

  23. bennett

    Bonjour à tous, hier matin, donc le 2 octobre, je lis l’article de Laurent, et le soir, PAF ! mon compagnon et moi avons pris la décision de rompre notre couple. En effet, lui a besoin de vivre en 3D. Il me reproche de ne pas vouloir trouver un travail, de ne pas envoyer notre fils à l’école, se plaint de ne rien faire « d’amusant » faute de moyens financiers, enfin il en a ras- le-bol. Et moi je ne reviendrai pas en arrière. On ne voit tout simplement plus les choses de la même façon. Et je me suis vue ne rien ressentir de négatif, au contraire c’était comme un soulagement, de pouvoir enfin être moi-même. L’article sur l’anxiété m’est revenu en tête, et je me suis dit pas de panique, pas d’anxiété : » voilà ma 3D qui prend du plomb dans l’aile ». Je ressens une sorte de grand calme et j’essaie de rester centrer.
    Et ce matin, (ça n’était pas un rêve car je ne dormais pas) j’ai vu (juste en abaissant les paupières) un pont ancien avec de la verdure sur les côtés et au bout, un magnifique portail, bien que simple, en fer forgé, fermé. Il y avait comme un tourbillon qui partait près de moi et qui allait en direction de ce portail, il me semblait que c’était une sorte de gardien féminin qui allais m’ouvrir je crois et j’ai ouvert les yeux et tout c’est arrêté quand je les ai ouverts à nouveau, la vision que j’ai eu c’était un village ou une ville je ne sais pas dans la Terre, très profond, tout y était si beau et vert, de l’herbe, beaucoup d’herbe… et je montais comme si je volais tout droit au-dessus de cet endroit, et je voyais comme une entrée discrète en forme de chemin en pente douce, et toute une succession d’entrées de ce genre et quelquefois entourées de grosses pierres. Je savais instinctivement que tout cela était secret, que les humains ne pouvaient pas le remarquer, bien que se soit visible. C’est paradoxal mais c’est exactement ça : c’est visible mais on ne peut pas le voir. et je continuais de monter, jusqu’à ce que j’ouvre un oeil et je n’ai plus rien vu.
    Voilà, un petit bout de mon expérience. Rester calme, centré, faire sortir le positif. Ne pas tenter d’ empêcher les évènements d’arriver.
    Merci la Source. Merci à toi Laurent, Corinne, Brigitte, EDLN et EDL, Ghyz……à ma famille, mon compagnon, mes enfants …et à moi

    1. Clipper

      Il va peut être trouver l’âme sœur, une meuf qui va claquer le blé qu’il gagne à travailler.

  24. ninie

    cher laurent,
    comme toi j’ai connu le fond du fond et comme toi gamine je n’étais jamais à ma place nul part et puisun jour dans undésespoir total j’ai croisé tes délires sur le net en 2009 par là;et je me suis dit:bizarre on dirais qu’il raconte se que j’ai dans la tronche alors j’ai attrapé la perche de tes délires et ils m’ont permis de comprendre qui je suis ,j’ai appris à m’aimer et j’ai continue à suivre ma petite voix celle qui me guide et que’ jécoute depuis mon enfance .Ton chemin aussi dur soit ‘il à permis a bien des gens de comprendre et d’avancer confiants dans l’ici et maintenant.Alors pour tous cela ,mon frére,mon ami,MERCI…
    Bien à toi..;

  25. Christophe Benavides

    merci Laurent de ton témoignage sincère et ouvert. je me sens moins seul, même si j’avais « compris » le sens « inconnu » de mon nouveau chemin de vie. l’enfant sacré devient trans-parent, la boucle est unie. merci aussi à tous ceux qui écrivent ici. honnêteté s’y lit…

  26. Jean Rwabuhungu

    Laurent mon frère et mon ami, je ferai tout ce que que je peux dans ma vie pour te rencontrer car vraiment mais alors vraiment tu résonnes et raisonnes très fort pour moi au point que pour le moment présent tu es une Réponse pour moi. Sans être prétentieux j ‘aimerais faire partie de ton équipe au Sol. Je suis fière d’être parmi les 200 lecteurs qui ton suivis ☺.Transparence tu me prend mais ça en vaut le coût! !!!Après ce témoignage. Je ne veux pas te singer mais à quoi sert un bon exemple cher Grand Frère? ?? Toutefois « Tusent Tack « tradiction :Mille Merci dans la langue suédoise. Merci Brigitte, Merci Corine. Coeur-diallement Jean Rwabuhungu

  27. Anissa

    Man… j’adore te lire. C’est géant!

  28. RobindesBois

    Ton propos me fait penser à cette citation d’un célèbre compatriote à Toi:

     » Ne pouvant régler les évènements, je me règle moi-même  »
    Michel de Montaigne (1553-1592)

    Merci Laurent pour ta constance et ta persévérance dans tes ‘délires’ pleins d’expériences; ce qui nous permets une ouverture éclairée vers notre intériorité, la plupart du temps, méconnue.

  29. arlette

    merci Laurent…justement des événements extérieurs m’ont à nouveau plongée dans la peur, l’inquiétude …alors merci pour ce texte et pour ton partage…il m’a remis sur la bonne route…dont j’espère ne plus trop souvent sortir…

  30. LESAGE Véronique

    Merci Laurent,
    Je viens de te découvrir dans cette période paumée dans laquelle je me re-trouve…et cà a commencé depuis bien longtemps …
    et donc je cherche à me découvrir encore plus et toujours avec authenticité…
    Toute guidance et suggestions sont les BienVenues…
    Merci
    Véronique

  31. Clipper

    Le début du chaos ?

    Lundi 5 Octobre : Les petits chefs d’Air France, au pouvoir dérisoire, manquent de se faire lyncher

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Affrontement-horizontal-35360.html

  32. JdB

    Bonjour Laurent,
    Qu’en est-il des personnes qui nous ont quittées récemment et de celles qui vont nous quitter jusqu’à la veille des chambardements ???
    Qu’en est-il des enfants, notamment les moins de 7 ans, et ceux à naître ???
    Je vous remercie d’avance de votre réponse si vous avez la possibilité de nous éclairer tous
    Bien à vous
    Jacques

    1. Laurent

      Cher Jacques, j’ai déjà répondu à tout cela et je crois que c’est dans ma dernière webconf. Regarde les questions qui ont été posées et va directement au bon endroit.

  33. Maryse

    C’est rigolo de voir que cet excellent article à donné des discussions sur la nourriture:)
    bouffe, mal bouffe …. le mal nous bouffe! ha ben oui, c’est logique:))

Les commentaires sont désactivés.

«

»