122 – La Voie Unique d’Accès à La Connaissance

co-naissanceMaintenant que vous savez que nous allons entrer véritablement dans la 4D, puisque l’An 4 du Nouveau Paradigme prendra naissance d’ici quelques mois, vous allez ressentir combien un programme involuant notoire jouera  contre vous et votre élévation vibratoire.

En effet, vous êtes-vous posé la question pourquoi l’école et les études en général sont sources de désagrément quand il faut se bourrer le crâne avec des tas de choses dont nous savons que nous n’en ferons rien plus tard et, qui plus est, qui sont loin de nous rendre plus intelligent.

Ainsi la course au diplôme afin d’avoir une meilleure vie matérielle, même si cela semble une évidence à notre logique 3D, est, en fait, un parcours de combattant – de cons battants, de cons qui en veulent – où la compétition – la con pétition ou la promotion du plus fort par un certificat de conformité (de cons forts mités par l’ambition d’un confort mythé soi-disant assuré) vous mènera à vivre une vie de robot assujetti aux ordres de ceux qui ont élaboré les programmes scolaires et construits les écoles afin de vous dépecer de votre véritable pouvoir de Créateur Incarné, et donc de Joueur Incarné pouvant s’exprimer en totale liberté.

En gros, l’un des programmes les plus involuants de la planète est tout simplement l’Education Nationale qui n’a que pour objectif de fabriquer du bon esclave servile, rempli de tonnes d’informations inutiles (et souvent totalement erronées car trafiquées), et qui aura pour fierté d’être logique, d’avoir du recul et donc d’être libre de penser afin d’exercer un libre arbitre inaliénable car acquis de naissance dans un pays riche.

En effet, dans un pays pauvre ou très miséreux, le libre arbitre semble s’être volatilisé au profit d’une exploitation sans vergogne par des plus riches et donc des plus éduqués. D’où cette logique de construire des écoles pour instruire le miséreux analphabète qui, comme le mot l’indique, se fait entuber comme une bête.

Hé oui, être un analphabète signifie pour l’homme moderne et civilisé, un être de peu de valeur car incapable de pouvoir se gonfler le cerveau avec des conneries savantes qui le rendraient intelligent, censé et surtout apte à pouvoir diriger sa vie grâce à des cours de sagesse issus de certains penseurs mis sur un piédestal tant leur baratin semble suffisant pour leur faire dire tout et leur contraire.

Bref, la croyance la plus profonde de l’homme d’aujourd’hui est de penser qu’il faut se bourrer le crâne, avoir des diplômes (en tout et n’importe quoi) afin de valoir quelque chose dans son estime personnelle, sur le marché du travail et au final, peut-être, sur son chemin spirituel tout en collectionnant quelques titres au passage (Docteur ès machin, Monsieur le Président, Votre Honneur, etc…).

Alors maintenant, fort de cela, pensez-vous que les lois de l’UN aient prévu une hiérarchisation selon le nombre de foutaises que vous avez accumulées dans votre cerveau tout puissant ? Pensez-vous que La Source viendra abreuver les nantis en conneries mentalo-égotiques au détriment des miséreux analphabètes qui ont eu le tort de naitre là où ça craint ?

Prenez du recul et comprenez qu’aux yeux de l’UN, il n’y a aucune entité supérieure à une autre en termes de savoir accumulé car, en vérité, la co-naissance n’a absolument rien à voir avec l’accumulation de savoir. Tout d’abord, la co-naissance est d’abord et avant tout une reconnexion à son êtreté originelle, alors que le savoir n’est que la fabrication d’une illusion encore plus grande.

Oui, la Co-naissance appartient à l’anti-matière (là où se situe votre étincelle d’esprit, votre Soi Supérieur, votre grand SOI, et toutes les entités Un-Visibles à l’œil de la 3D4D) tandis que le savoir est justement ce qui alourdit encore plus l’illusion qui règne au sein de cette 3D4D qui est celle de la matière.

En conclusion, l’accès à la co-naissance ne peut se faire par l’accumulation de savoir et donc le bourrage de crâne, mais seulement par la vibration qui vous permettra de vous reconnecter à ce que vous êtes en vérité et que vous avez toujours été, puisque justement dans l’anti-matière l’espace-temps n’existe pas.

Être ne dépend aucunement du stock d’infos dans vos neurones mais dépend uniquement de pouvoir redécouvrir votre innéité, c’est-à-dire votre capacité à vous rappeler l’essence même de ce que vous êtes. Ainsi quand on vous dit de redevenir un enfant (pour rentrer au Paradis, en opposition à l’enfer que vous vous créez avec votre mental-égo), c’est tout d’abord et avant tout de vivre l’expérience du maintenant sans aucune attente et en ouverture totale du “cœur”.

Or, je vous le répète (et la science officielle le confirme), il n’y a absolument aucun neurone dans votre cœur physique (4ème chakra) tout autant que dans votre ventre (2ème chakra) où l’on sait tous qu’il y a une intelligence des tripes. Bref, en résumé, mon frère , mon ami, plus tu t’en mettras dans la tête et moins tu avanceras, dans le sens où tu nourriras justement celui qui fera tout pour t’empêcher de trouver la porte de sortie (ton mental-égo).

Ta simple “volonté de” est comme vouloir pousser une porte pour sortir alors qu’il faut la tirer vers soi pour qu’elle s’ouvre. Aussi, plus tu pousses fort, plus tu veux et moins tu auras. Ça, c’est la loi de l’Un et elle est en pleine contradiction avec celle que l’on t’a mise dans le crâne depuis que l’on t’a mis les pieds dans une école.

Certes, savoir lire et écrire est important car ce sont des outils qui ont été rendus nécessaires par l’involution elle-même. En effet, dans l’Un-Visible personne ne va se faire chier avec ça puisque tout est vibratoire et que lire une vibration ne demande en aucun cas d’avoir des yeux qui lisent de l’ombre, de la matière noire sur du papier appelée encre, ou encore du lumineux sur un écran qui devient noir dès qu’on l’éteint.

Hé oui, dans l’Un-Visible les bibliothèques ne peuvent pas bruler et encore moins avoir des bugs informatiques. C’est ainsi que l’éducation dans les peuples avancés se fait par l’apprentissage des outils offerts par un corps de matière. Vous apprenez donc à développer votre intuition, à recevoir les appels émis par votre corps physique mais aussi et surtout à écouter votre petite voix qui, par nature, se situe dans votre cœur physique.

Le cerveau n’est là que pour agglutiner les infos nécessaires dans votre apprentissage à vous reconnecter à votre êtreté et au monde autour, qui n’est que la projection, autant personnelle que collective, du jeu dans lequel vous êtes venu jouer et expérimenter. En effet, qui irait dans une école de peinture pour apprendre à faire de la soudure à l’arc ?

Ainsi, à chaque branche d’étude que nous désirons expérimenter, il y a un jeu qui t’attend. C’est comme pour une console de Nintendo. Il s’affichera sur l’écran que le jeu qui correspondra à la cassette que tu auras inséré dedans.

Alors mon frère, mon ami, pourquoi persistes-tu à vouloir apprendre avec ton cerveau alors que l’on te dit de jouer avec la vibration ? Cela ne te semble-t-il pas un contresens ? Tu n’as absolument rien à apprendre mais plutôt énormément à désapprendre afin de passer de l’illusion, de ce qui est éphémère, à celui de l’éternité qui est l’essence même de ce que tu es.

Comprends-tu qu’en voulant savoir, tu mets en branle ta volonté et donc ton mental-égo. Or, ce n’est pas par la guerre que nous arriverons à la paix. Regarde combien combattent avec les armes pour obtenir la paix (du moins c’est leur espoir), mais en fait ils sont leurs propres bourreaux et l’histoire est assez longue pour voir que jamais la guerre n’a apporté une paix durable.

Mourra par l’épée celui qui a tué par l’épée. Mourra celui qui veut sauver sa vie illusoire parce que justement il est dans l’illusion. En vérité, quand nous mourons physiquement, nous ne faisons que quitter l’illusion et revenir à la maison dans les lois de l’Un. Donc, notre véritable chalenge est juste de percer le voile de l’oubli afin de faire tomber le voile de l’illusion que nous entretenons.

Il est donc logique que moins on chargera notre barque d’illusions, et plus légers nous serons pour nous dégager de l’enlisement mentalo-égotique absolument involutif. Oui mais alors, Laurent, pourquoi t’évertues-tu à nous refiler des infos sur tes blogs ? Tes propos vont à l’encontre de tes actes !!!

Hé oui, c’est l’apparence et nombre de mes lecteurs et lectrices, sans rien dire, prennent la tangente car ils-elles n’y comprennent plus rien. C’est trop compliqué… et surtout quand un nouveau débarque sur 7D12D sans aucune préparation… En gros, quand ça devient imbuvable on change de bistrot pour pouvoir continuer à accumuler du savoir mais en moins costaud…

Je comprends et c’est une réaction absolument naturelle. Je la recommande fortement dans le sens où, quand la coupe est pleine, il vaut mieux aller cuver son vin et attendre que de l’espace soit de nouveau disponible. Cela s’appelle une respiration inspir-expir, mais qu’advient-il quand l’abonné à la coupe pleine essaie de continuer à la remplir ailleurs ? La réponse est simple : il nage en plein dans son programme involutif d’accumulation d’informations.

En ce sens, il se démontre à lui-même qu’il est un consommateur, un pompeur de savoir, et non un être qui cherche à retrouver un contact vibratoire avec sa propre êtreté… Oui, mon frère, mon ami, prends du recul et comprends que tous les buveurs au bar ne viennent pas dans le même état d’esprit. Certains viennent pour se souler la gueule, pour oublier un truc qui les emmerde (ou tenter de le faire), pour s’oublier (mais ça ne dure pas) tandis que d’autres viendront pour se désaltérer tout simplement.

Ainsi quand tu joues du coude pour lever une bière, même si l’acte est identique pour tous, la raison qui le motive peut être totalement différente. En effet, certains viendront juste pour pouvoir se libérer de tensions en causant à d’autres buveurs qui viennent faire de même. La fraternité existe même dans les bars ! Je dirais même qu’arrivé un certain degré d’alcoolémie, la véritable personnalité du buveur est à nu, tout comme son cœur peut être grand ouvert.

En effet, l’alcool inhibe le cerveau et donc la montagne de programmes involuants qui nous empêchent d’être nous-même. Voilà pourquoi la beuverie et l’alcool appartiennent à toutes les civilisations. Aucunes ne sont passées en travers sur notre planète d’expérimentation involutive, et voilà aussi pourquoi l’alcool est interdit aux mineurs.

Hé oui, si les gosses pouvaient se lâcher, ils décriraient leurs voyages astraux, leurs balades galactiques, leurs communications avec l’Un-Visible et cela, ça n’est pas possible car les adultes pourraient remettre leur éducation en cause. Il est donc interdit par la loi que les mineurs se murgent pour la soi-disante raison de responsabilité, mais pensez-vous que les adultes le soient réellement quand on voit toutes les saloperies qui sont faites à cause de l’alcool (meurtres, tabassages, abus sexuels, etc…) ?

Il en est donc de même avec l’information collectée à droite et à gauche. Ainsi autant un de mes délires peut être une révélation fulgurante, autant si on en abuse cela peut devenir une drogue. Il y aura donc les abonnés au bar et les visiteurs temporaires, tout autant qu’il y aura ceux qui boiront pour boire tandis que d’autres boiront pour se désaltérer et goûter le breuvage.

Alors mon frère, mon ami, si tu comprends que mes blogs ne sont que des bars où chacun peut venir quand il veut et boire autant qu’il veut (car c’est gratos), il est important de savoir si tu viens pour déguster dans les 2 sens du terme, c’est-à-dire savourer la teneur tout en te prenant une baffe, (normal puisque ce n’est pas de la vinasse mais de l’alcool fort) ou pour te souler comme un poivrot qui ne sait plus où aller tant il trouve le breuvage des autres un peu fade et pas assez efficace.

C’est alors qu’intervient une seconde règle involuante, mortelle à toute tentative d’élévation vibratoire. En effet, cette règle stipule qu’il faut comprendre pour que cela agisse dans la matière. C’est ainsi que, régulièrement, j’ai des lecteurs-lectrices qui me disent qu’ils n’y comprennent plus rien. C’est normal, car c’est de l’alcool de plus en plus fort et les neurones plient du genou au point de battre en retraite.

C’est donc bon signe, mais c’est sans se rendre compte que c’est l’attitude avec laquelle vous lisez l’article qui va indiquer si vous êtes dans le style consommateur (le con sommateur, c’est-à-dire le con qui ajoute, ajoute et rajoute encore), c’est-à-dire qui vient se souler pour se souler, ou s’il est temps pour vous de rentrer à la maison pendant que vous êtes encore capable de le faire.

Hé oui, se griser aux délires du grand chef amène forcément des réactions en vous, qu’elles soient conscientes ou inconscientes. Nous savons tous que lorsque nous dépassons un certain seuil d’alcoolémie, il y a des choses qui remontent. Elles peuvent être joyeuses et libératrices comme elles peuvent être glauques et pesantes au point de nous effrayer nous-mêmes.

Il est donc normal d’avoir non seulement un cycle inspir-expir (et donc de savoir quand la coupe est pleine et qu’il faut la laisser un peu se vider avant de retourner au bar) mais peut être aussi qu’un gros morceau vient de remonter à la surface et qu’il faut nous laisser du temps pour en faire le tour, causer avec lui et lui laisser filer son chemin en toute fraternité.

Mes délires sont là en libre service et ils ne vont pas s’envoler du jour au lendemain. Dit autrement, sachez écouter quand la coupe est pleine ou quand il faut digérer une remontée, mais comprenez que si vous ne comprenez rien à un délire, c’est que tout simplement votre Soi Supérieur ne veut pas que vous en compreniez le sens véritable car soit vous n’avez pas la vibration suffisante ou soit c’est pas le moment.

Restez donc souple, fluide et ne vous prenez pas la tête car, dans ce cas, cela signifierait que c’est vraiment votre mental-égo qui mène le bal. La 4D, c’est du vibratoire et non du mental, du “il faut que”. Je pourrais vous dire de rester raisonnable, mais ça serait idiot car ce qui importe c’est que vous soyez résonnable.

En effet, nous le savons tous aussi, c’est qu’à chaque fois que nous revenons sur un article, un bouquin, un chapitre, nous découvrons de nouvelles choses. Nous sommes alors surpris d’avoir loupé ça lors de notre première lecture mais nous n’avons en réalité rien loupé. C’est que cette info ne pouvait pas nous être encore dévoilée.

Mes délires jouent sur de multiples dimensions, et à chaque fois que je rajoute une vidéo “technique”, je ne fais que rajouter un niveau de compréhension qui vous sera dévoilé en temps et en heure, c’est-à-dire selon votre vibration. Tous les textes “inspirés” possèdent cette particularité, ce qui n’est absolument pas le cas des écrits mentalisés.

Sachez donc déjà faire la différence à ce niveau-là. Si dès les premières lignes, vous ne le sentez pas, alors abandonnez la lecture et passez à autre chose. Tous les évoluants vous le disent : si tu ne le sens pas va voir ailleurs, sinon tu vas introduire quelque chose en toi qui va te poser plus d’emmerdes que de t’apporter des bénéfices.

En effet, lorsque quelqu’un me dit que c’est le fouillis sur internet et qu’il est paumé au point de ne plus savoir quoi faire ou penser, c’est que justement il est en mode con-sommateur et non en mode vibratoire. Dans le premier cas, il veut accumuler de l’information (sous le prétexte d’une curiosité insatiable saine) et dans le second, c’est plutôt qu’il se laisse porter par la vibration qui lui apportera l’info dont il a besoin ici et maintenant. Il sera donc dans le processus naturel d’accès à la Co-naissance qui, je le rappelle, est une reconnexion à ce que vous savez déjà mais qui était de l’autre côté du voile de l’oubli.

Ainsi faire sauter le voile de l’oubli, ce n’est pas arracher un voile mais plutôt le perforer petit trou après petit trou, au point qu’un jour il laissera passer suffisamment de lumière car ce voile sera devenu l’ombre de lui-même. Or, nous savons que lorsque la Lumière passe, les ténèbres s’effacent très très vite.

En vérité, plus nous augmentons notre fréquence et plus l’élévation est facile puisque justement il y a de moins en moins de lourdeur. Alors comprenez que si vous abordez mes délires comme une source de savoir, vous vous alourdirez au point d’avoir des centaines de questions, alors que si vous les abordez d’une façon débonnaire, des reconnexions se feront.

Ces reconnexions sont comme des déclics de compréhension (vous comprenez sans comprendre mais vous avez compris un truc et vous ne savez pas quoi exactement). Il s’en dégage une joie, un bien-être, une euphorie parfois et c’est cela qui vous renseigne que vous êtes bien sur le bon chemin, celui du retour à vous-même et donc à la co-naissance.

En résumé, ne lisez que ce que vous sentez vibratoirement en accord avec votre vibration du moment. Quand vous ne le sentez pas ne forcez surtout pas, car cela vous amène irrémédiablement au stade du consommateur 3D et donc à un alourdissement. Aussi, si vous arrivez à la réflexion que ça devient trop compliqué pour vous, cela indique que vous lisez avec vos neurones et que votre mental-égo avoue qu’il est dépassé. C’est donc bon signe pour prendre conscience si vous avez écouté votre vibration ou plutôt si vous êtes tombé dans l’automatisme.

Les programmes involuants sont très finement tissés et s’interpénètrent au point de ne pas arriver à les dissocier suffisamment pour leur faire un sort. Donc des fois on est obligé de prendre le tout en vrac, quitte à retourner voir dans la poubelle pour y récupérer un truc ou deux mais généralement à bien y regarder, on préfèrera aller acheter du neuf tant ils sont pollués.

Alors mon frère, mon ami, apprends à lire comme un innocent, comme un enfant et même si tu n’y comprends rien malgré que ça résonne en toi, ce n’est pas grave car l’information sera là en toi et œuvrera pour qu’un jour elle participe à un déclic de compréhension. C’est brique après brique que les choses se font, et non montagne après montagne.

Je vais donc continuer à donner des briques et vous vous doutez bien qu’elles vont devenir de plus en plus imbuvables, d’autant plus si vous restez dans le mode consommateur. Cependant, je vais quand même lancer une nouvelle approche pédagogique afin de vous aider à ressentir les choses et donc à faire des déclics de compréhension.

Elle impliquera que vous alliez relire des anciens délires afin justement de vous donner l’opportunité de choper quelques briques que vous n’aviez pu découvrir lors de vos premières lectures. Ce blog n’est pas un blog d’actualité, c’est-à-dire d’infos qui se périment avec le temps, mais un support informatique d’un enseignement qui vous aidera dans votre reconnexion à La Source.

Mes blogs sont des bars ouverts à tous et gratuits. Ils sont des bibliothèques où l’enfant que vous êtes redevenu ira piocher selon ses intuitions du moment. Certes, il y a quelques actualités temporelles qui sont juste là afin de vous permettre de vous confirmer que ce qui se passe pour chacun d’entre nous se passe en fait aussi chez la majorité des lecteurs.

Ce sont juste des articles de synchronisation vous permettant de vérifier si le délireur en chef a toujours les pieds sur terre ou s’il a disjoncté et qu’il se balade et complait dans ses propres délires. D’ailleurs, à ce titre, il n’a jamais essayé de prouver ses dires en citant des gens renommés ou scientifiques car il se fout d’être reconnu. Il débite ses visions, ses salades et ses cocktails au fur et à mesure qu’il les voit, car il est incapable de stocker toute l’information qui lui tombe dessus.

Il y a donc des séries jamais terminées, des promesses pas toujours tenues tout autant qu’il n’y a aucun programme d’annoncé. Bref, il surfe sur sa vague toute en espérant que ça servira à d’autres, sinon pourquoi continuerait-il à publier ? Il faut dire que c’est quand même votre demande qui l’interpelle et qui l’incite à transcrire ce qui lui est donné gratuitement par le Ciel, la Terre et un paquet d’amis de l’Un-Visible…

Laurent DUREAU

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Christine on 7 octobre 2015 at 4 h 20 min

    J’adore Merci
    bien a toi

    • AmPLi on 7 octobre 2015 at 5 h 19 min

    Bravo et merci

    Claude

    • Agatelove on 7 octobre 2015 at 6 h 47 min

    Merci Laurent ! Tu nous enchante toujours autant et tu es juste génial ! Merci d être toi et merci d être là 🙂 ce petit bistrot est vraiment le plus joli bistrot qui soit ! Merciiiiii ! Merci à l’équipe au sol et merci la vie !

    • JeffL on 7 octobre 2015 at 6 h 48 min

    Merci Laurent !

    • jardin zen on 7 octobre 2015 at 8 h 23 min

    un bistrot à briques, c’est extra !
    MERCI

    • Mireille on 7 octobre 2015 at 8 h 27 min

    Merci Laurent, merci le Ciel, merci la Terre et nos amis de l’Invisible…
    Merci de continuer à écrire Laurent, je ne suis pas assez « grande » pour me débrouiller toute seule…
    Du fond du coeur

    • Roger THIERY on 7 octobre 2015 at 8 h 28 min

    J’ai enfin trouvé mon bar où je m’abreuve avec modération, je ne rentre jamais saoul de toutes ces informations que j’ai assimilées avec gourmandises. Les cocktails sont excellents et j’en redemande.
    Toujours un plaisir de vous lire Laurent
    Ton frère, ton ami

    • GottaCristal on 7 octobre 2015 at 9 h 00 min

    Merci Laurent , cependant des articles sur le net parlent de 40000 neurones dans le coeur et 200 millions dans le ventre lol

    • hanna on 7 octobre 2015 at 9 h 11 min

    O9:O9 fin de lecture…

    Infiniment merci Laurent

    • cronos on 7 octobre 2015 at 9 h 53 min

    Bonjour Laurent,

    je passe pratiquement tous les jours dans ton bar, s’il y a un nouveau cocktail, j’y goûte sinon je m’assois au fond près de la bibliothèque des recettes et je relis celles que j’avais apprécié et qui me renvoie souvent vers d’autre que j’avais mal lu.
    Je ne me manifeste pas, mais je te suis.
    Merci d’être.
    Namasté

      • anneff on 10 octobre 2015 at 14 h 31 min

      Merci cronos pour chacun des mots donnés… tu dis fort bien et c’est ainsi que je goûte de mieux en mieux chacun des plats de notre ami Laurent… comme une bonne bouchée que je savoure à plein… mes papilles en redemandent… Que de la bonne nourriture!

      Amour et Gratitude Laurent pour la somme de recettes proposées… et chacun de nous de nous épauler pour le service…

    • Régine on 7 octobre 2015 at 10 h 00 min

    « Ces reconnexions sont comme des déclics de compréhension (vous comprenez sans comprendre mais vous avez compris un truc et vous ne savez pas quoi exactement). Il s’en dégage une joie, un bien-être, une euphorie parfois et c’est cela qui vous renseigne que vous êtes bien sur le bon chemin, celui du retour à vous-même et donc à la co-naissance. »

    Je crois qu’aujourd’hui j’avais besoin d’être rassurée et voilà qu’arrive cette phrase.
    Merci Laurent, toute l’équipe et vous tous.

    • sylvie on 7 octobre 2015 at 10 h 08 min

    merci Laurent

    • Julien on 7 octobre 2015 at 10 h 48 min

    « bref, il surfe sur sa vague toute en espérant que ça servira à d’autres…»

    Je dirai plutot «tout en sachant intérieurement» 😉

    • Laurent S on 7 octobre 2015 at 10 h 50 min

    Merci Laurent !

    • sylvette on 7 octobre 2015 at 11 h 08 min

    Amour et Gratitude , Délireur en chef ainsi qu’a toute l’équipe !

    • Clipper on 7 octobre 2015 at 11 h 17 min

    Oui lire tes articles ou voir tes vidéos c’est un peu comme le fait de boire ou de respirer, il ne faut pas chercher à tout comprendre ou analyser, quand on respire on ne se dit pas « l’oxygène rentre dans les poumons par le nez pour alimenter le sang en oxygène, puis tel ou tel organe, pour arriver au cerveau et faire en sorte que… ».

    • Philippe 62 on 7 octobre 2015 at 11 h 20 min

    Bonjour,
    Comme toujours il ne faut se forcer à faire les choses car nous avons tout en nous, il suffit d’être nous-mêmes et de savoir s’écouter.
    Merci à Laurent et à son équipe

      • flocon1 on 7 octobre 2015 at 17 h 37 min

      bonjour à tous (tes).

      j’ai bien aimé ton commentaire Philippe 62,il résume assez bien ce que je pense.
      restez le plus possible naturel sans forcer quoi que ce soit est le plus judicieux.
      de cœur à cœur.

    • Agnès on 7 octobre 2015 at 11 h 56 min

    J’ ai fait beaucoup de bars … dans le passé !
    Désormais je reste dans ton bar oul il y fait bon ! j’ y ai rie… pleuré … pris des baffes mais par dessus tout !
    je ressens beaucoup d’ Amour et c’ est çà qui compte !

    Merci , merci merci pour tout !
    Feu du coeur

    • Jean Rwabuhungu on 7 octobre 2015 at 13 h 12 min

    Merci Grand Frère,
    Boire l’eau encodée,le lait pour les nouveau nés ou l’alcool pour les adultes que du chemin á parcourir .Toutefois Merci pour ce Liqueur qui aulieu de perfaurer nos foies perfaure le Voile de l’oublie qui nous empêches notre retour à La Source(à la maison)
    Coeur-diallement Jean Rwabuhungu

    • Rini on 7 octobre 2015 at 13 h 42 min

    Pour moi tes délires résonnent de plus en plus, surtout ces derniers temps! Je vois très bien où tu veux nous emmener, car je suis déjà passée par là – je me suis cassé la tête et je l’ai dépassé!
    Merci d’être là en éclaireur de conscience!

    • grégo on 7 octobre 2015 at 14 h 22 min

    Salut à toi et à toute l équipe ! Merci, je viens de prendre conscience que je suis alcoolique ! Mais je ne fait pas de mélange car je risque d être ivre mort . Par contre , j écoute et je suis les conseils du barman en chef ! Au fait , je m excuse pour mon dernier commentaire , j ai pas été très fin !

    • Cécile on 7 octobre 2015 at 16 h 48 min

    Comme tu as raison Laurent! Merci encore pour ce nouvel article….

    J’aimerais savoir oú on peut poser les questions de la web conf, car je comprends pas bien comment ça fonctionne.

    Faut il poser une question dans les commentaires ou bien faut il se rendre sur le site de la web conf?

    Cordial saludo desde España! un abrazo

    • phiso on 7 octobre 2015 at 17 h 23 min

    Merci Laurent 🙂

    • Cécile on 7 octobre 2015 at 17 h 43 min

    Comme tu as raison Laurent! et j’adore comment tu l’expliques, merci encore pour ce nouvel article.

    J’aimerais savoir aussi comment on fait pour poser des questions su r la web conf, je comprends pas bien comment ça fonctionne… faut il poser la questoin dans les commentaires ou ill faut se rendre sur le site de la web conf?

    saludos desde España, un abrazo

      • Laurent on 7 octobre 2015 at 21 h 29 min
        Author

      Il y a maintenant un nouveau bouton à la barre du menu juste à droite du bouton Accueil. Voilà, maintenant c’est opérationnel !

    • cyril on 7 octobre 2015 at 17 h 44 min

    Cool un bar ou l’on boit sans se poser de question c’est super ça

    • Jean-Christian ex Simplet on 7 octobre 2015 at 17 h 50 min

    Trés belle et Bénéfique prose….Merci, mon Ami, mon Frère Laurent !
    Allons donc VERS-ITE !….Cette sacrée Vérité en constante expansiv-ité….Boire la coupe Christique et rendre Grâce et Loue-Anges au Merveilleux et Mère-Veilleuse INEFFABLE.

    • Pasoul on 7 octobre 2015 at 19 h 48 min

    Merci https://www.youtube.com/watch?v=LP4YHPeg-yc

    • Jean-Lucas on 7 octobre 2015 at 20 h 43 min

    🙂 Merci Laurent 🙂

    • bruno on 8 octobre 2015 at 0 h 36 min

    jsuis bourré

    • bruno on 8 octobre 2015 at 0 h 37 min

    cé ma tournée !!!!!!

  1. trés bien dis 🙂

    • Lune on 10 octobre 2015 at 14 h 25 min

    Nous autres Occidentaux sommes tellement dans le Mental…

    C’est dur de quitter ce réflexe et d’apprendre à s’écouter, à écouter le corps, le coeur…mais quand on le fait, on est récompensé.

    On nous apprend tellement à écouter et suivre le psy, le spécialiste, le médecin, l’expert, le coach, le nouvou gourou new age…

    Les réponses sont en nous. Il faut un courage incroyable (divin?) pour s’autoriser à s’écouter soi, quand des millions disent et font le contraire…

    • Elisa on 30 octobre 2015 at 17 h 38 min

    Il est exact qu un breuvage/ lecture de comptoir de bar ne doit pas abreuver le mental-égo pour se la « péter » grave en se leurrant de connaissances qu on ne comprend pas!!!
    mais pour abreuver une vibration et se dire « oui c est ça que je ressens » .
    L expression écrite/délires de Laurent/ devient alors plus claire sur les ressentis/vibrations.
    Et quand on ne comprend pas, oui on passe à autre chose…
    parce que l on comprendra plus tard…
    quand on aura fait un petit bout de chemin/ascension de plus!!

    Merci!!!!

Les commentaires sont désactivés.