15 – Résumé du Processus de Démontage du Shadok

demontageDans l’article précédent, nous avons vu que le principe de la mémoire, et donc de la conservation des expériences faite par l’égo afin de se donner une contenance, est la source principale de nos ennuis à ne pas vivre l’instant présent en toute innocence.

Bref, je vous propose de voir le processus à suivre afin de retrouver les conditions initiales que nous n’aurions jamais dû perdre… Mais bon, maintenant que l’on sait, j’espère que cela nous aura suffi pour les nombreuses autres expériences que nous ferons dans d’autres jeux.

Dans l’immédiat, je vais indiquer les principales étapes, tout en sachant qu’il n’est nullement besoin que l’une des étapes soit finie avant de commencer la suivante. En soit, il n’y a pas d’ordre précis à suivre car vous verrez que tous ces modules fonctionnent en parallèle et que souvent ils interagissent entre eux au point de ne plus savoir qui est celui qui est aux commandes.

Je vous propose donc cette liste, tout en sachant que certaines parties seront détaillées dans d’autres articles car il serait bien prétentieux de ma part de tout vouloir faire tenir cela dans un article ou une vidéo. L’être humain est déjà complexe et lorsqu’il s’agit d’un préhumain, cela l’est encore plus parce qu’il est déjà dans un monde falsifié et qu’en plus il s’est fait retourner…

Puis, le second point est que tous mes propos sont basés par rapport à des images, car c’est beaucoup plus parlant que des tonnes d’écritures psy. L’idée, et vous le verrez à l’usage, est surtout de retenir le concept-image afin qu’en cours de journée, vous puissiez agir plus facilement en plaquant ce concept-image sur les actions-réactions que vous êtes en train de vivre.

C’est ainsi que personnellement je fonctionne. En effet, par le simple fait de me voir en tant que caméraman qui enregistre et qui en même temps se réfère à des actions passées, je prends conscience de la machinerie qui m’empêche de vivre pleinement mon icité en toute innocence. Ainsi, prise de conscience après prise de conscience, j’arrive à cerner les programmes et sous-programmes qui habitent mon inconscient et ainsi d’arriver à les détricoter.

En effet, ne croyez pas que vous allez d’un coup de baguette magique défaire ce qui a été fait par des milliers d’années par les forces involuantes. C’est toujours le « hâte-toi lentement » qui fera en sorte que le « hâte-toi » vous tiendra en vigilance constante (exprimant que vous ne lâcherez pas le morceau), tandis que le « lentement » indique pierre par pierre, c’est-à-dire un travail de fourmi.

Il n’y a qu’un secret fondamental dans la progression efficace du marcheur, c’est sa ténacité associée à sa capacité à ne pas se laisser distraire par les appels incessants de son mental-égo à faire autre chose, juste pour le plaisir et la détente.

Le faux-égo est puissant parce que, justement, c’est lui qui tire toutes les ficelles et si par relâchement vous venez à jouer à Tarzan en sautant sur l’une des ficelles-cordes qu’il vous met sous le nez, vous serez sûr qu’il y aura une branche ou un arbre qui vous attend sur le parcours de la balançoire…

L’une des devises les plus connues des shadoks est “Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?”. Je vous propose donc la contremesure qui est “Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?”.

Voici l’ordre de démontage de la caméra du shadok afin que ce dernier découvre que pomper et se faire pomper n’est pas une fatalité pour exister.

camera_011 – La bande enregistreuse ou les oreilles de Mickey au pays de l’illusion du faux-égo
C’est la fonction principale à partir de laquelle nous ne pouvons vivre notre icité en toute innocence. En effet, étant tout le temps en mode ENR (enregistrement), notre faux-égo se gave de toutes les munitions dont il se resservira pour nous flinguer par la suite. Cela a aussi pour conséquence, de lui donner tous les biscuits inimaginables (et à profusion) pour sélectionner les parties qu’il pourra réutiliser pour faire ses spots publicitaires et ainsi vous convaincre que vous êtes dans votre droit.

En effet, si votre faux-égo veut vous faire croire que vous êtes téméraire, par exemple, il ira chercher dans vos mémoires les quelques minutes de film qui correspondront à cela pour vous les repasser en boucle (comme une pub à la TV) afin de vous faire croire que vous êtes téméraire.

Bon, j’ai pris cette aptitude qui n’est pas mauvaise en soi quand on est un mouton, mais si maintenant je prenais l’exemple du “je suis nul”, cela en sera tout autrement sur votre sourire quotidien et surtout votre confiance intérieure. Ainsi, en reprojetant sans cesse quelques clips où vous avez sincèrement été vraiment nul, vous vous ferez enfoncer dans le crâne un truc si fort que même dire bonjour à une beauté vous coupera les moyens.

En effet, la force des messages publicitaires est la répétition, et donc la pénétration dans votre inconscient de règles d’action ou de décision qui sont peu en rapport avec ce que vous êtes réellement. C’est ainsi, et qu’aussi, cela sera préimprimé sur la bande du futur au même titre que l’on formate une disquette selon un système d’exploitation particulier.

En d’autres termes, votre futur est déjà impacté avant même qu’il ne vienne. Ainsi, si une demoiselle aux yeux bleus n’a pas été très sympa avec vous parce que, justement, vous avez agi comme étant quelqu’un de nul, il y aura en vous une projection qui dira que toute demoiselle aux yeux bleus vous fera revivre votre nullité.

Je sais que cela parait nul (et ça l’est véritablement), mais reconnaissez combien nous avons d’apriori dans notre vie concernant les curés, les politiciens, les scientifiques, les forces de l’ombre, tout comme avec une plaquette de chocolat, une plage tropicale, une mer transparente, un soleil radieux et une vahiné (aux yeux pas bleu, forcément).

Comprenez combien cette fonction ENR est la pire de nos crasses, car elle nous relie en permanence au passé. Il est donc logique que nous vivons et que nous nous donnons une étoffe que par les choses du passé. Cela faisant, notre futur en devient automatiquement coloré selon notre passé. Or, sommes-nous ce passé ?

La réponse est bien évidemment non, puisque cela n’est qu’expérimentation afin de découvrir qui l’on est; or ce que l’on EST est vibration issue du Sans Nom, et non la photo de bébé souriant où nous semblions heureux d’être venu en ce monde. Certes, nous l’étions vibratoirement mais nous aurions pu être blanc, noir ou jaune, cela n’aurait fait aucune différence dans notre état d’être.

C’est donc bien l’aspect matériel qui est en cause et comment il est utilisé par notre faux-égo pour nous faire croire que nous sommes ce corps, et que forcément de par ce fait nous vieillissons et qu’il nous est donc impossible de rester un être aux yeux grands ouverts à ce monde magnifique qu’est Urantia-Gaia-Eléa.

Certes, j’apprécie que ma voiture roule bien, mais est-ce pour cela que je suis cette voiture ? Suis-je ce corps ou, au même titre,  suis-je mon Kangoo ? Comprenez où est l’erreur d’interprétation et vous découvrirez comment et combien votre faux-égo vous manipule grâce à l’interprétation particulière d’images du passé qui modifieront inéluctablement votre futur.

Ainsi, maintenant que vous savez cela, prenez conscience le plus souvent au cours de votre journée que vous êtes une caméra qui filme et qui enregistre. En soit cela n’est pas un problème, mais cela vous fera découvrir combien nous sommes tributaires d’images du passé qui n’ont absolument rien à voir avec notre êtreté et donc notre Présence à nous-même.

camera_022 – Objectifs et filtres ou l’œil du faux-égo
En effet, le fait même d’être retourné implique que nous ayons un truc avec des lentilles regardant à l’extérieur. Ce simple fait indique que forcément nous ne focaliserons que sur ce que notre faux-égo veut nous faire voir. Pour cela, il possède un très bon technicien qui lui est totalement voué que nous appelons le mental-égo.

Ce dernier fera donc toujours en sorte de trier tout ce qu’il voit et de ne vous projeter sur votre écran intérieur que ce que votre faux-égo veut vous faire voir. Dit autrement, si je reprends l’affaire des demoiselles aux yeux bleus, soudainement vous en verrez des dizaines et des dizaines autour de vous parce que tout simplement votre mental-égo vous masquera toutes les autres.

Nous savons que nos yeux physiques peuvent se faire berner facilement, puisque la totalité des infos sont traitées par le mental-égo qui ensuite recompose l’image finale. Par des exercices simples nous pouvons voir cette réalité, alors pourquoi croyons-nous dur comme fer à ce que nous voyons, alors que nous savons pertinemment que les illusions optiques sont monnaie courante ?

Là encore, il faut y voir le travail fait en profondeur par les involuants afin que notre faux-égo puisse donner au max dans la tromperie. Bon, j’en dirai plus long dans la vidéo à ce sujet. Cependant, imaginez la force de contrôle et d’abrutissement quand ce que vous croyez voir avec vos yeux physiques est enregistré dans vos mémoires…

C’est le meilleur de tous les cocktails, puisque votre faux-égo vous fera mettre en valeur des images qu’il a lui même pris soin de faire trafiquer par l’entremise de son fidèle et dévoué serviteur qu’est le mental-égo… Alors toujours convaincu (un con vaincu) que ce vous voyez EST la réalité ?

camera_033 – La tourelle ou la girouette manipulée par le faux-égo
La caméra du shadok étant monté sur un truc qui tourne afin de regarder dans toutes les directions, vous pouvez être sûr que le faux-égo va se faire une joie de s’en servir pour vous indiquer le sens du vent. En effet, à l’image de la girouette montée en haut des clochers d’églises, le faux-égo fera toujours en sorte que vous soyez en accord avec la direction qu’il désire que vous ayez.

Ainsi, si par exemple vous étiez en accord avec un enseignement voire un parti politique parce qu’à ce moment-là ça arrangeait votre faux-égo que vous regardiez dans cette direction, regardez avec quelle vitesse il sera capable de vous faire changer d’orientation dès que le vent va tourner un tant soit peu.

Pour donner un peu plus de poids à ce que je veux vous dire, prenons un cas concret : celui de mon évolution en 2013. En effet début 2013, un grand nombre de personnes m’envoient des éloges grâce au blog 345D.fr, puis 3 mois plus tard, parce que je rencontre un EDL (monsieur bleu), la moitié des lecteurs montent au créneau en criant au loup.

Dit autrement, le faux-égo de la moitié des lecteurs n’accepte tout simplement pas que d’abord, je mène ma barque où je veux et que secundo, c’est que je me suis fait marabouter par forcément les forces de l’ombre (qui se présentent sous la forme d’un Être de Lumière).

Ainsi malgré la démonstration via 345d.fr que je ne suis pas un mouton basique n’y connaissant rien, je suis passé de l’état de guru-maître à celui de quelqu’un qui s’est pris les pieds dans le tapis. Ainsi en regardant bien, est-ce moi qui avais changé radicalement en quelques jours, niant ainsi tout ce que je racontais et qui se résume à cela : suivre sa petite voix ?

Donc personnellement et en total accord avec mes enseignements j’ai suivi ma petite voix. J’étais donc à 300% dans la direction du vent que j’ai toujours suivi, mais cela n’a absolument pas été vu par la moitié des lecteurs. Dit autrement, l’orientation du vent chez eux a changé, alors que chez moi cela n’avait absolument pas changé. Conclusion ?

La girouette indique bien la direction du vent voulue par le faux-égo et n’indique en aucun cas la vraie direction du vent. Vous pourriez me dire alors que c’est moi qui me suis fait avoir par mon faux-égo et non pas eux. Certes, mais l’histoire démontre qu’il n’en a rien été, puisque tout je que je vous raconte là n’est pas issu de moi (et de mes interprétations de mon mental-égo) mais des guides vivant dans l’UN-visible.

Si je n’avais pas suivi ma petite voix, j’en serais encore réduit à lire des canalisations des autres pour deviner ce qui se passe. Or, ce n’est plus le cas maintenant parce que, justement, je me suis totalement détaché de toutes les canalisations extérieures qui, de toute façon, sont toutes plus ou moins colorées-déformées par les faux-égos des canaux eux-mêmes.

En d’autres termes, je ne dépends plus d’aucunes sources d’informations extérieures préhumaines, autant des canalisations actuelles que celles du passé, et encore plus des enseignements dit traditionnels qu’ils soient disponibles ou occultes.

Bref, le problème de la tourelle est que justement elle change de cap trop facilement et souvent trop vite. Dit autrement, le problème qui fait que les EDLN et EDL sont en constante vigilance par rapport à nous, c’est que nous sommes des vraies girouettes et que nous tournons notre veste aussi vite que la direction du vent change.

Or, qu’est-ce qu’un marcheur sur la Voie peut faire si sa boussole, qui normalement devrait toujours indiquer le nord, se met à suivre la direction du vent ? Dit autrement, si votre cap est changeant car changé par votre faux-égo, vous pouvez être assuré qu’en tant que marcheur sincère, vous allez tourner en rond comme une bourrique car votre faux-égo vous manipule à souhait comme une bourrique.

En résumé, si vous écoutez votre mental-égo, vous êtes assuré que la direction du nord qu’il vous indique n’est pas la direction du nord, car lui, il ne désire surtout pas que vous puissiez sortir du labyrinthe de 3D-4D qu’il a créé sous la direction du faux-égo. Je répète donc encore et encore « suivez votre petite voix et uniquement elle », sinon vous ne sortirez jamais de l’emprise de ce que justement vous essayez de fuir.

camera_044 – Le système de locomotion ou la surcharge pondérale apportée par le faux-égo
En effet, qui ne désire pas embellir son véhicule, le rendre encore plus agréable et surtout le protéger encore plus par sécurité au cas où ? Hé bien, derrière cette démarche “matérialiste” absolument normale vous allez découvrir combien votre faux-égo, là encore, fait son œuvre avec tact et professionnalisme.

D’abord vous arrivez à poil en ce monde et puis après, les choses vont commencer. En effet, on vous mettra une couche-culotte (les animaux en ont-ils ?), puis un maillot, des chaussons, une tenue de cosmonaute, etc… et cela durera toute votre vie, car même si au départ le polo c’était surtout pour ne pas avoir froid, il suffit de regarder vos armoires pour découvrir que vous êtes allé bien au-delà du minima syndical, et tout cela au nom de quoi ?

Au nom du beau, de l’harmonieux, etc, etc… parce que cela vous fait plaisir, que ça vous rend plus beau ou plus belle, etc, etc… puis, il y a eu une table, 2 tables, 3 tables, (une dans la chambre, puis une autre dans la cuisine, puis une autre dans le salon, puis une autre sur la terrasse, une autre dans le jardin, etc…).

Vous étiez arrivé même pas les mains dans les poches puisque vous n’aviez même pas de pantalon, mais si aujourd’hui vous deviez déménager, je suis sûr cela ne tiendrait même pas dans votre voiture !!! Dit autrement, notre faux-égo nous a encrouté de telle manière que si ce soir votre petite voix vous dit qu’il vous faut déménager dès le réveil à 1.000 km de là, vous en seriez strictement incapable.

Alors autant je prends pour exemple un aspect purement matériel, autant il en est de même pour l’immatériel. Combien avez-vous de bouquins dans votre tête ? Combien avez-vous d’enseignements et de règles de vie qui vous empêchent d’être dans la légèreté de l’être ? Allez, avouez que même si vous ne voulez pas le reconnaître, on est tous devenu des obèses autant matériellement qu’intellectuellement parlant.

Etes-vous sûr que cette obésité joue en notre faveur, quand on sait qu’il nous faut être fluide autant dans les vibrations que dans notre vie quotidienne ? Ne nous cachons pas la face et regardons combien nous sommes devenus dépendants de tant de choses, et donc que nous avons perdu de notre véritable indépendance et autonomie.

Comprenez combien il est important aujourd’hui de s’alléger au maximum, comme je ne cesse de vous le dire. Revenir à la simplicité est beaucoup plus dur que prévu, mais cela ne veut pas dire vivre comme un sauvage dans le bosquet d’à côté. C’est à chacun de découvrir combien il a été plombé par toutes les sirènes matérialistes tout autant que spiritualistes.

Pour courir vite, longtemps et surtout sans fatigue vers les hauteurs vibratoires, il est évident que plus on sera “allégé”, et plus il sera aisé de franchir des obstacles qui nous paraissaient infranchissables auparavant. Et puis la batterie vous en sera hautement reconnaissante, en d’autres termes, vous aurez plus de patate pour affronter ce qui se présentera à vous.

 camera_055 –  La Carte électronique de l’horloge ou la pression du temps faite par le faux-égo
Hé oui, nous avons vu que la caméra indique l’heure et nous la met sous le nez en permanence afin bien sûr que l’enregistrement puisse avoir une référence pour l’archivage. En effet, sous son aspect “normal”, en fait, nous sommes devenus des machines, des automates, répondant à certains programmes à des heures données.

Bref, le faux-égo apprécie cette horloge puisque, grâce à elle, il vous met la corde autour du cou. La meilleure preuve de cela est qu’à chaque fois que vous pouvez vous déconnecter d’elle, vous ressentez un bien-être profond, un soulagement, une oppression en moins. Les WE et les vacances sont donc des périodes hautement désirées.

Certes, il y aura toujours des forcenés qui passeront leurs vacances montre en main (quand ce n’est pas pour savoir combien de temps il leur reste de vacances) parce qu’ils sont incapables de vivre sans. Notre faux-égo est donc passé maitre dans l’art de gérer vos journées, vos semaines, vos mois, vos années et donc au final votre vie entière !

Là encore, certains se surprennent à attendre la retraite pour en finir avec cette oppression, mais ils découvrent avec force de loi que sans l’horloge, ils n’ont plus de repères et donc plus de vie… C’est donc bien la preuve, là encore, que le shadok caméraman est un robot biologique fonctionnant sur une base temporelle dictée et imposée par un mode de pensée.

La déconstruction-déconnexion des programmes de l’horloge temporelle extérieure (le mouvement de la planète sur elle-même et par rapport au soleil) n’est pas simple, mais elle est nécessaire pour découvrir notre horloge intérieure qui est celle de l’instant présent, et donc de notre capacité à vivre notre icité.

C’est ainsi que le marcheur découvrira que plus il avance, et plus il est décalé temporellement par rapport au monde de 3D au point de se sentir quasiment ne plus appartenir à ce monde.

camera_066 – La carte électronique des programmes ou les règles fondamentales du jeu du faux-égo
C’est en effet sur cette carte électronique que se situent les programmes qui permettent au mental-égo de se mettre en œuvre. Les programmes enregistrés viennent de plusieurs sources, et j’y reviendrai dans un article futur pour en dire les détails. En effet, il y a globalement 2 couches de programmes (le conscient et l’inconscient), avec un qui fait le pont entre les deux et que l’on nomme le subconscient.

Cette partie n’est pas accessible directement car c’est le cœur du système. Il est donc protégé par de multiples sécurités et mot de passe. Dans un certain sens c’est heureux, sinon si c’était accessible trop facilement, nous disjoncterions à la moindre bidouille, à l’image de l’informatique.

En effet, autant vous avez accès à un certain nombre de fichiers sur votre ordinateur (les fichiers utilisateurs), il y en a plein qui ne vous sont pas accessibles car ils appartiennent au système d’exploitation. Ils sont donc réservés aux administrateurs; or qui est l’administrateur chez vous ? Est-ce votre Soi Supérieur ou votre faux-égo, car là est la question ?

Bref, vous aurez compris que ce que l’administrateur vous autorise à jouer ne sont que les fichiers et les programmes superficiels dont vous pensez être le maître d’œuvre. Dit autrement, vous pensez être le chef mais en fait vous n’êtes qu’un vernis. Ainsi, en pensant faire des décalcomanies sur votre carrosserie de voiture, vous croyez que vous changez la nature fondamentale de la voiture. Je sais, c’est con mais c’est ça !!!

Vous vous habillez ainsi et pas comme ça. Vous avez collé l’autocollant de ceci ou cela afin d’affirmer publiquement vos choix (et donc dans quel camp vous jouez). Vous avez aussi mis d’autres autocollants pour démontrer que vous êtes en règle avec les institutions (vignette ceci ou cela) afin de ne pas vous prendre une prune, voire carrément vous faire interdire de rouler…

En clair, vous menez votre vie en pensant qu’en habillant la voiture vous en êtes le chef. Cependant arrivé à la pompe à essence, vous n’aurez pas vraiment le choix du carburant, tout autant que le premier stop rencontré. Vous pouvez bien sûr décider de ne pas vous arrêter aux stop ou au feux rouges, mais très rapidement la fin de jeu sera prononcée (accident…).

Bref, vous êtes libre mais dans des couloirs bien déterminés, et déterminés par qui ? Toujours le même, puisqu’il est à l’origine de tout : votre égo. C’est bien lui qui vous a mis la notion de matérialisme sous le nez. C’est bien lui qui vous a dit d’avoir une vie sociale. C’est bien lui qui a construit les institutions. C’est bien lui qui inventé les religions, alors ne venez pas me dire que vous allez vous débarrasser facilement et en claquement de doigt de la programmation du faux-égo.

Il a mis des milliers et des milliers d’années à construire tout cela et patiemment, car lui, il connait les règles données par le Sans NOM. Car je vous rappelle que le Sans Nom est aussi bien du côté des involuants que des évoluants car tous font partie de lui. Il n’y en a pas un qui reçoit plus d’énergie que l’autre, puisque dans un monde de dualité c’est donc du 50-50.

Après c’est une autre histoire de dire c’est qui qui gouverne. Enfin, chez nous c’est facile à dire puisque nous sommes dans un des stades terminaux de l’involution, puisque nous savons tous qu’à continuer dans la direction où nous allons, ce sera forcément l’auto-destruction puisque la majorité des préhumains se sont déjà auto-éteints (ils n’écoutent plus leur petite voix depuis belle lurette !).

camera_077 – La boucle de l’infini ou le petit vélo du mental-égo sponsorisé par le faux-égo
Quand on arrivera à ce stade de remise en ordre des choses, on sera déjà super bien avancé, mais vous vous doutez bien que faire basculer le mental-égo vers le mental tout court va demander autre chose qu’une simple compréhension mentale. En effet, le mental est un outil indispensable à notre incarnation matérielle, sinon nous ne serions même pas capables de prendre une cuillère et de la porter à notre bouche…

L’opération consistera donc à utiliser sa propre force contre lui-même, c’est-à-dire une logique implacable. En effet, en voyant en parfaite logique un autre mode de pensée, il arrivera progressivement à faire, comme on dit, une inversion des pôles. Il va donc falloir y aller à petits pas, car au départ il rejettera tout ce qui lui paraitra insignifiant car non rattaché à un plan global.

Cependant, comme il est très consciencieux, il enregistrera quand même dans la boite prévue à cet effet (boite « bizarreries sans queue ni tête ») les données accumulées et le traitement qui en a suivi. La solution va donc consister à faire en sorte que cette boite grossisse au point qu’elle prenne une place suffisante pour être remise à plat.

C’est donc une politique des petits pas qui va demander constance et surtout ténacité. Rassurez-vous, comme vous avez pu le constater, l’opération a déjà commencé puisque vous êtes en train de me lire sinon vous m’auriez rangé dans la boite des tarés de service et ne viendriez plus lire mes délires. Donc, vous êtes déjà en cours de travail.

En effet, chaque délire que j’écris est un coup de pied dans la fourmilière, et si vous revenez sur mon blog, c’est que votre petite voix vous dit que c’est bon pour vous. Mais, comme c’est à petite dose et régulièrement, votre faux-égo ne peut pas vous sortir le grand jeu, sauf s’il s’y prend d’une manière qui vous est invisible, d’où la nécessité de mettre en œuvre les 6 points précédents que j’ai cités ci-dessus.

Ce 7ème point nécessite donc de la patience, ce qui n’est pas le cas du faux-égo qui veut tout, tout de suite. C’est la raison pour laquelle je ne vous refile par tout d’un seul coup et sur une courte période, parce que sinon vous ingurgiteriez tout ça en deux temps trois mouvements créant ainsi une réaction de rejet immédiat.

En effet, étant dans un monde de dualité, toute pression exercée sur une partie verra une pression opposée se pointer. Donc si vous mettez une baffe à l’autre d’en face, vous en recevrez une aussi forte voire plus forte, alors que si vous lui faites une petite remarque, l’autre ne sortira pas le grand jeu car il estimera que cela n’en vaut pas la peine.

C’est encore là, le hâte-toi lentement mais vu sous l’angle de la pression. Appuie donc doucement (lentement) mais n’arrête pas d’appuyer afin d’éviter qu’il y ait un contraste suffisant pour que l’autre s’en rende compte. C’est l’histoire de la grenouille qui finit ébouillantée dans son bain. La montée en température ayant été très faible mais constante, son corps s’est habitué au point qu’il n’y réagira même plus.

Eh bien, c’est de la même manière qu’il faut s’y prendre avec le mental-égo. Toute autre méthode est à proscrire, car comment voulez-vous demander à votre mental-égo (qui roule avec les lois du faux-égo) d’évacuer son maître qui l’est depuis des millénaires, parce qu’un inconnu est venu soudainement et a dit « je veux le trône » ?

Je sais, cela fait partie des visions illusoires des bisounours, d’où mon pronostic clair et limpide qu’ils sont déjà morts avant d’essayer. Vous savez, la force des égrégores involuants est largement au-delà de ce qu’ils semblent être. C’est à l’image d’un individu qui ne peut pas régler ses impôts et qui décide de faire la peau à son contrôleur des impôts.

Puis se pointant avec un flingue à l’hôtel des impôts, il pense qu’il va pouvoir faire ce qu’il veut. Ainsi, avant même de pouvoir aligner celui qui l’emmerde, il va être filmé et un camion de policier va lui tomber dessus à bras raccourcis. Je ne vous dis pas, en plus, s’il réussit son coup ! Il terminera donc dans tous les cas soit à l’asile (avec toutes les drogues qui vont de pair), ou soit en taule avec un maximum de gens qui ne seront pas des tendres avec lui (aussi bien les gardiens que les taulards eux-mêmes).

Comprenez qu’un bisounours c’est un futur taulard dans les geôles des involuants, où justement des vrais involuants en chair et en os les attendent. Ils sont donc des involuants bossant pour les involuants. Ils se parent de lumière, parlent de lumière et veulent un monde de lumière pour finalement se retrouver à l’ombre… Si ce n’est pas de la naïveté, c’est quoi alors ?

Bon je m’arrête là, mais sachez que les bisounours sont, de par leurs caractéristiques, les faux prophètes qui ont été prédits. Je vous en reparlerai dans un autre délire, pour l’instant ce n’est pas vraiment le sujet de celui-ci mais voyez combien cela me tient à cœur…

Laurent DUREAU

Cet article a été visité 7 810 fois.

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Béa on 22 janvier 2014 at 9 h 55 min

    Le mental-égo nous bloque dans un fonctionnement linéaire qui projette le futur sur la base du passé (du connu ), faisant du présent un temps intermédiaire,secondaire et furtif..

    Or,le passé qui nous sert de référence est formé de souvenirs sélectifs et limités qui,de fait, définissent un « hier » incomplet et ne peuvent donc pas inventer un champs infini de futurs potentiels.

    Le Présent doit devenir notre résidence principale si nous souhaitons être dans la Création intérieure et non plus dans la réaction selon d’illusoires pressions extérieures.

    L’icité nous place dans l’impermanence en défaisant les blocages et les barrières du mental.C’est dans cet espace intérieur,à l’écoute de notre petite voix que le brouhaha des souvenirs et des projections se tait.C’est en nos centres que la simplicité et la constance de La Vérité Une s’installe en lieu et place de la confusion et de la complexité assourdissantes de nos quêtes perpétuelles de « plus » et de « mieux ».

    Là,le regard est neutre et capte la perfection de la Divine Création.

    Là,la véritable guidance se fait Une,constante, imparable,simple,libérée des incessantes fluctuations du vouloir ,du paraître et des peurs.

    Là,nous sommes naturellement indépendants des pressions extérieures et des normes,affranchis des injonctions de la matrice égo.

    Là,nous pouvons vivre notre complétude sans craindre les affres du manque et de l’absence, dans l’innocence et la transparence de celui qui glisse en confiance sur le cours impermanent de la vie qui le traverse.

    Là,nous sommes les dignes enfants Créatifs du Sans Nom,répondant fidèlement à l’éternelle question « qui-suis-je? »,innovant sans cesse,ouverts à l’inconnu,délestés du mode répétitif et répressif du mental-égo .

    Là,nous découvrons que la vraie sécurité n’est pas une image figée qu’il faudrait atteindre,maintenir et protéger mais un état en mouvance permanente,plein accueil de l’inconnu qui ne cesse de nous émerveiller par l’infinité de ses créations…

    Là,l’Amour et les lois de l’unité transcendent la peur et les règles de la dualité.

    Là,tout en étant en ce monde relatif,nous déjouons le pièges qui divisent,nous transcendons ce qui semble s’opposer (simplement en unissant les polarités) et nous réintégrons l’absolu qui nous recrée et nous définit à chaque instant.

    Là,nous saisissons le sens et la direction de notre incarnation et participons,en conscience,à rendre à l’Oeuvre Divine son caractère magique et sacré qui est ce « Je » fait de la diversité de chaque Un .

    Renoncer à la peur de perdre la partie et prendre simplement plaisir,ici et maintenant, à participer à La Création parfaite et infinie : le magnifique jeu de la Vie en expansion !

    • Sophie on 22 janvier 2014 at 12 h 50 min

    Très juste, très bien vu

    • Mélite on 22 janvier 2014 at 17 h 04 min

    Sérieusement merci…. c’est un peu comme une confirmation de mes pensées exprimée avec des mots précis enfin bien alignés l’un à la suite de l’autre. J’apprécie… Ma confiance reviens de plus en plus, je m’ex-penserai davantage si j’ y crois de plus en plus fort !
    Il faut maintenir tout ça en place sans faire la Girouette encore … encore … C’est trop subtil ce mental-ego de MERDE xD PATIENCE …. elle me fait transpirer celle là ! 😀

    Vraiment Béa et Laurent, Deux êtres qui m’aident à sous-tenir la lumière qui est en moi !

    Merci à nous tous ! 😀

    • Gotta-Cristal on 22 janvier 2014 at 23 h 10 min

    Merci Laurent ! Et oui il y a des survivants de 345D.fr hihi

    Toujours autant de plaisir à te lire , avec la clarté d’esprit en prime 🙂

    Je pense que le secret réside dans la respiration silencieuse par le nez ou par la bouche peu importe,

    moi c’est par la bouche lol Si ca peut aider quelqu’un , je partage mon ressenti.

    Et étonnamment je ne ressens plus de faux égo grâce à ça , je me sens

    connecté à mon intuition , petite voix en permanence , même si vibratoirement

    je suis pas au top .

    D’ailleurs un petit article sur l’importance de la respiration serait la bienvenue

    si cela n’a pas déjà été fait , ainsi que sur l’alimentation dont on ne parle pas

    assez je trouve , une alliance Laurent Dureau – Thierry Casanova (Casasnova?) prochainement ? Lol

    Bonne continuation .

    • mickael on 23 janvier 2014 at 0 h 05 min

    mon faux ego a bien rigolé et pendant longtemps, il n’enregistrait et me montrais que des conneries, les trucs utiles il ne me les montre pas , il a bien planqué les DVD 😮

    • Cricri on 23 janvier 2014 at 1 h 24 min

    Oh oui parlons en de l’alimentation !

    Tu manges du vivant, du cru, et ton taux vibratoire est une vraie explosion « douce » une force bien canalisée dans tes entrailles.
    Un bien être à l’état pur grâce aux fruits et légumes seulement !
    Et la tu vas voir ton thymus te chatouiller nuit et jour, tu ne peux être que dans le présent

    Tout autre nourriture, c’est juste de la boue ! Maintenant je sais

    Bien à toi Laurent et la fine équipe
    Un plaisir de te re-lire

      • Tara on 23 janvier 2014 at 19 h 38 min

      Et si on supprimait la nourriture qui nous tiens encore liés à l extérieur et ses conditionnements?quand on pense que 99% de ce que nous mangeons est mort et sans énergie et que l énergie est en nous dans notre icité…..et que comme le dit Laurent on naît à poil ….enfin c est l étape ultime de la liberté et de mon icité
      Mais cela ne concerne que moi et mon chemin personnel.
      Bonne soirée

        • Gotta-Cristal on 23 janvier 2014 at 22 h 08 min

        C clair Tara .

        J’ai vécu un peu de prana , et je sais que je peux vivre sans nourriture
        mais j’ai des expériences à faire encore au niveau cette dernière , suis jeune encore lol Donc arrêter de manger
        n’est pas d’actualité ni ma priorité en ce moment .
        Déjà manger en quantité (écouter sa faim) ca c clair , après en qualité ,
        ce qui est ma recherche à présent et la recherche
        de bon nombre je pense .
        Suivre son intuition , sa petite voix donc dans tous les cas
        il n’y a pas de mystère .

          • Cricri on 24 janvier 2014 at 10 h 25 min

          Vas y gotta

          Une cure de 100% cru pendant 21 jours avec fruits et légumes
          Jamais tu ne fera machine arrière tellement c’est de la bombe pour tes cellules et ta vibration thymus
          Tu danseras dans ton présent nuit et jour
          Completement synchro avec l’article de laurent « Quand l’inéluctable et l’incontournable se présentent à vous » 💡

      • Gotta-Cristal on 23 janvier 2014 at 21 h 56 min

      Merci Cricri (Cristal ? Christian ? Lol)

      Je me tourne vers les fruits en ce.moment , clémentine , banane notamment .

      Je suis mon intuition , je vais voir où cela me mène …

      Merci pour ton témoignage en tout cas 🙂

    • K-Mille on 23 janvier 2014 at 15 h 56 min

    Eh bien Laurent on à hâte de découvrir la suite, notamment l’événement qui à chamboulé ton petit voyage ! 👿

Les commentaires sont désactivés.