37 – Comment sait-on que l’on ascensionne ?

graineIl est vrai que vouloir ascensionner, vouloir augmenter sa fréquence, semble être une chose logique pour les marcheurs et pour ceux et celles qui pensent qu’il faut faire quelque chose pour changer ce monde qui commence à les importuner-déranger au quotidien dans leur quête.

En cette volonté tout semble bien mais à qui sait regarder de plus près, il y a un hic. En effet, nous savons tous que la volonté est de l’ordre du mental, du mental-égo plus précisément. Il est donc contradictoire à l’essence même de l’ascension elle même qui a pour objectif final la destitution totale du faux-égo (et personnalité) au profit du Soi Supérieur ou petite voix…

De cette contradiction “logique”, nous pouvons reconnaître que cela relève de l’hypocrisie quand on décide de passer à l’action. Hé oui, notre mental-égo sous l’emprise d’un fau-égo tout puissant peine à reconnaître cette contradiction et ne s’y attarde que très peu ou pas du tout.

Or, n’avez-vous pas remarqué que s’auto-suicider (par toutes les méthodes imaginables et créatives) ou s’auto-saboter (d’une manière systématique car inconsciente) semble être une pratique hyper développée chez le préhumain. On n’est donc pas à une contradiction prêt puisque d’un côté nous sommes prêts à suivre les lois de l’UN et de l’autre à accepter les contresens en ce monde de 3D.

Ainsi, être un marcheur sur la voie tout en allant encore au boulot version 3D (ou chercher à remplacer celui que l’on vient de perdre) semble incongru voire totalement en opposition et pourtant on le fait sous le prétexte du “On n’a pas le choix. Il faut bien payer son loyer !”.

Ainsi quand tu veux élever ta fréquence, tu la rabaisses en allant au boulot et quand tu n’as plus de boulot et que les factures s’empilent on te balance dans les dents : “Si tu es sur la voie, alors le Ciel te donneras ce qu’il te faut” en te faisant comprendre que t’es nul et que tu manques de foi sinon la corne d’abondance se déverserait sur toi sans problème…

Il faut dire que ceux qui te font cette réflexion sont généralement suffisamment lotis pour qu’ils affichent leur logique implacable qui se verra immédiatement bafouée lorsque ces mêmes personnes se retrouveront avec des difficultés financières notoires. Il est facile de dire à l’affamé d’aller quémander ailleurs quand on est à table et qu’il n’y en a déjà pas de trop pour chacun…

Avoir de l’eau potable semble un droit, une obligation d’état chez nous les occidentaux. D’ailleurs on la gaspille comme si de rien n’était puisque l’on arrose même le jardin et les fleurs avec (alors ne parlons pas du gazon impeccable). Cependant presque 1 milliards de préhumain n’y ont pas accès et boivent n’importe quoi tant que c’est du liquide…

Alors comment peut-on savoir si l’on ascensionne ou pas quand on habite un pays où l’eau est courante, les aides financières (mêmes petites) sont disponibles ainsi que les soins médicaux ? Comment peut-on savoir quand bien même on est loin de comprendre que nous sommes des privilégiés pillant les ressources des autres qui justement triment à bas prix derrière d’autres frontières ?

Le “Made in China” pas cher cache des centaines de millions d’individus travaillant 7/7 et 365/365 avec toutes les pollutions inimaginables liées aux commandes des nantis que nous sommes. Tout est exploité à fond y compris la main d’œuvre humaine et enfantine. Qu’importe, nous, de notre côté, on ascensionne !!!

Ainsi en prenant du recul au niveau de l’humanité nous pouvons constater que derrière chacun de nos achats, il se cache une misère de près ou de loin. Alors pourquoi ces putains d’exploitants agricoles continuent-ils à utiliser des produits chimiques (désherbants, engrais) tout en rasant la campagne entière et qu’ils acceptent d’utiliser des graines OGM tout en donnant des farines animales à des herbivores ?

La réponse est simple : pour vous permettre d’acheter à un coût acceptable pour vous et surtout pour rentabiliser les énormes crédits qu’ils ont contractés pour justement avoir un matériel agricole capable de supporter des travaux d’hercules. Dit autrement, de par notre propre façon d’agir nous conditionnons tout le reste de la société.

Dit autrement, comment penses-tu ascensionner quand le moindre de tes faits et gestes ne fait qu’emprisonner ton frère ? Là, je n’ai abordé que l’aspect matériel des choses mais qu’en est-il des choses immatérielles que tu souhaites avoir comme l’amour, la compassion, la reconnaissance d’autrui, le respect ?

Alors vouloir augmenter sa fréquence afin d’aller toucher des vibrations qui normalement sont censées te faciliter la vie (l’espoir de la paix intérieure, la zénitude, la joie et le bien-être) vont-elle de paire avec la volonté ? La réponse est oui car ce n’est qu’une projection vibratoire tout comme l’est la projection d’un faux-égo qui veut être bien qu’étant dans la matière.

Dit autrement, il y a une progression dans la prise de conscience d’un marcheur. Cela commence généralement par un ras-le-bol de tout ce qui lui tombe dessus et qui l’empêche de vivre peinard c’est-à-dire généralement qu’il puisse glander sur une plage (ou à défaut son jardin ou un camping pas trop loin) sans en supporter des frais insurmontables à ses maigres rentrées d’argent.

Quand ce stade est atteint, il commence à lire des écrits ou à écouter des spiritualistes qui lui vantent les mérites d’un monde meilleur. C’est là qu’il découvre qu’autant ses capacités extérieures de bien-être sont limités autant les jouissances intérieures peuvent se développées tant il n’avait jamais fait quelque chose avec.

Rêvant ainsi de défricher ses terres intérieures, il espère pouvoir par des mantra spéciaux comme “Amour inconditionnel”, “flamme jumelle” et des “In lakesh”, attirer à lui les bonnes faveurs du Ciel puisqu’au niveau de la Terre (sur le plan matériel), c’est plutôt une résignation au bout d’un certain temps. Bref, c’est le bisounours qui rêve de voir se réaliser ses désirs.

Cependant, généralement cela ne se passe pas aussi bien que ce que les vendeurs du temple disent et proclament. Alors il se dit que c’est normal puisque la piètre image qu’il a de lui se confirme au fur et à mesure dans ses tentatives de réalisation. C’est alors que surgit une forme de résignation lui indiquant que tout cela n’est que niaiserie et une nouvelle fois il s’est fait avoir.

C’est ainsi qu’il retourne en ce monde de 3D qui bien que stressant et laissant peu de temps à la méditation est beaucoup plus rassurant car palpable. Cependant il affichera quand même les quelques conceptions qu’il aura ingurgité afin justement de créer une différence visible d’avec ceux qui en sont encore à métro-boulot-dodo. Le faux-égo a donc bien jouer puisqu’au passage il a eu droit à de l’engrais…

En effet, en vous décrivant tout cela je ne fais que retracer que la volonté à vouloir changer son monde se retrouve inéluctablement au bénéfice du faux-égo puisque c’est lui justement qui vous fait espérer un monde meilleur. Alors l’incrédule regarde les news, dévore internet et se rend compte que ce monde meilleur n’est qu’une mascarade car justement tout semble aller de pire en pire…

Là encore, le faux-égo gagne beaucoup de points, des bonus exceptionnels qui amèneront une grande majorité au fameux TILT des flippers car justement le marcheur bisounours flippe et se fait prendre des baffes par les moindres trucs qui se trouvent sur sa trajectoire. Lui qui pensait tracer sa route selon son bon vouloir (via une rampe de lancement et après avoir mis des sous dans la boite) se voit, en fait, envoyer dans une rampe de lancement (vers le haut du flipper) et où différents artifices vont se faire un malin plaisir de le baffer dans la descente…

Certes, il aura les flippers (les petits leviers situés tout en bas) pour essayer de remonter vers le Ciel mais les bumpers (les champignons ronds qui lui foutent une baffe au passage) ne seront pas d’accord. Cependant pour donner des défis, des rampes ou couloirs à bonus sont là ainsi que des trous qui sont là pour changer la direction de la bille.

En effet, à part lancer la bille que vous êtes dans les hauteurs et croire qu’avec 2 malheureux mini-raquette du bas tu vas pouvoir acquérir des bonus divin en visant des endroits précis, tu découvres qu’en fait tu es devenu un accroc à la spiritualité tout en sachant que pour jouer il faut commencer à banquer. Alors forcément à trop vouloir réagir sur le matériel, la machine fait tilt et tu te retrouves à prendre des barbituriques pour pouvoir dormir la nuit…

Hé oui, la volonté d’aller vers le Ciel c’est comme jouer au flipper. Même si tu sembles gagner des choses cela ne reste que des chiffres sur un écran lumineux et même si tu décroches la timbale, il n’y a que ton orgueil qui s’enrichit dans l’affaire car pour continuer à jouer il te faudra quand même continuer à insérer les pièces de monnaie dans la boite noire du faux-égo.

Alors, mon ami, mon frère es-tu sûr que tu es sur le chemin ? Si oui alors est-ce celui qui montera ta fréquence en zénitude ou celui qui augmenter ta fréquence en énervement et excitation ? Joues-tu dans la salle d’un café bar en public ou joues-tu chez toi à l’abri des regards de tous ?

Bref, tout cela pour dire qu’il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus. En effet, le propre d’un faux-égo est de vous faire construire des châteaux en Espagne, sur du sable et surtout dans l’aridité d’un mental qui mène au désert. Par contre, si effectivement, tu y ajoutes de l’eau du cœur alors ce qui était à l’origine un objectif deviendra au fil du temps un jeu d’innocence, un jeu où aucune attente n’est permise.

Tu seras comme l’enfant qui voulait s’amuser dehors et qu,i ayant planté une graine dans un petit coin du parterre local, regarde la graine grandir avec innocence. Il découvre que plus il porte son attention dessus et plus la plante semble grandir en beauté, en grâce et en droiture. Certes, tous les copains et copines se foutront de sa gueule car au lieu de jouer avec tout le monde au ballon (ou au flipper), il reste là planté comme un lampadaire à regarder ce qui se passe.

Ayant ainsi fait le vide autour de lui, il laisse la graine puis la plante lui parler de ce qu’elle est et du pourquoi elle pousse. C’est ainsi qu’il se surprend à découvrir qu’une vie invisible se trouve derrière toute chose même si elle parait morte en l’occurrence. En effet, quand on regarde une graine, il n’y a rien qui dit qu’elle est vivante car si on la laisse sur le rebord de la fenêtre elle pourrira tout simplement où se fera bouffer par un moineau qui passe par là.

Hé bien il en est de même pour l’augmentation de vibration, la fameuse ascension. Ce n’est que tout simplement la capacité à observer et à découvrir que la vie est partout et qu’elle peut t’apprendre bien des choses invisibles aux yeux de chair. Alors oui, au départ, il y a eu la volonté de faire quelque chose avec la graine mais à un moment donné ce n’est plus vous qui avez les cartes en main.

Ce n’est plus votre mental-égo et son dictateur qui mènent le bal mais simplement les intuitions, les ressentis et les rêves. Ainsi, ce qui était volonté se transforme progressivement en intention, non pas une volonté de la tête mais une volonté du cœur qui n’est en soi qu’une impulsion dénuée de toute attente égotique. C’est juste une impulsion qui n’a pas besoin d’être soumise à l’analyse pour être mise en œuvre. C’EST et elle EST.

Ainsi du bourbier des croyances fondées sur l’acceptation de ce qui a été dit, fait ou projeté, on passe gentiment à la foi. Non pas une foi comme celle encadrée dans les différentes religions avec les enluminures mais la foi simple du cœur, celle qui semble n’appartenir qu’aux enfants en bas âge…

Puis forcément cette foi sera mise à dure épreuve sous les incessantes attaques mentales logiques à la « Spoke » d’où la fameuse citation « Homme de peu de foi ». En effet, la foi vient après la croyance mais elle n’est pas l’aboutissement du chemin car plus loin c’est la certitude qui vous attend.

Ainsi autant augmenter sa fréquence semble un principe louable autant elle est asservie à vos croyances dans les débuts puis à votre foi pour ensuite devenir une certitude qui ne supporte plus aucune crainte ou doute quelconque à ce que vous faites et êtes : c’EST !

C’est ainsi que vous êtes passé du mental au cœur. Le premier n’est que questions car il part de l’ignorance au début et c’est normal mais ensuite il doit s’effacer progressivement au profit de cette certitude du cœur. Or cette dernière ne pourra être là que si vous vous faites confiance et quand je dis cela, ça veut dire faire confiance à vos ressentis, intuitions et autres choses ne provenant pas de votre mental.

Tant que votre mental restera dans l’affaire, les doutes subsisteront suffisamment pour vous empêcher d’atteindre le stade de la certitude qui EST et qui ne demande aucun neurone. Le cœur n’a pas de neurone ni de cerveau car il EST la connaissance même du Sans-NOM alors que le mental (siège de la personnalité et du faux petit égo) doit tout apprendre.

Il est donc normal que face à l’inconnu votre mental pose des questions. Mais comment peut-on poser des questions sur ce que l’on ignore ? C’est donc là que se situe la faille que le petit égo joue avec. Il te fait tourner en bourrique autant qu’il le peut afin que justement tu sois tellement occuper à chercher que tu ne trouveras que les illusions qu’il veut bien que tu trouves.

Le faux petit égo est là pour t’enfoncer dans l’illusion qu’il est et son arme première est le doute qui lui mène forcément à la peur. Quand tu es dans la certitude, tu ne peux avoir peur et si des frissons te traversent alors sache que ta certitude n’était pas encore arrivé à celle du niveau appelé Christ.

Le jour où tu seras Christ, c’est le jour où tu vivras 100% de ce que tu ES et donc 100% du Créateur incarné que tu ES. Alors, chaque pensée, chaque parole ou chaque acte sera réalisé avant même que tu prennes conscience de l’intention qui t’a traversé. C’est ainsi que le Sans-NOM via ton Esprit Directeur agit en direct dans le théâtre qu’il a lui-même construit pour se connaitre.

Mon ami, mon frère, élever sa fréquence c’est avant tout un état d’être et non des processus à suivre. Certes, au début, quand on se lève du lit de l’endormi, il est bon de suivre une procédure mais une fois debout, tu marcheras selon la certitude qui t’habite et non par les doutes qui te disent d’aller te recoucher.

Marcher demande une certitude car le cap est connu depuis la nuit des temps : soit l’amour incarné. Et puis si tu es encore dans la foi cela veut dire que tu t’es réveillé et que tu es plus ou moins en train de te lever. Par contre, si tu ne remets pas en cause tes croyances alors tu seras encore l’endormi qui croit que son rêve est la réalité. Le résultat sera celui de la graine restant sur le béton du rebord de la fenêtre : tu pourriras ou tu seras bouffé.

Alors mon frère, mon ami, fait confiance à la main qui veut te planter dans le sol car derrière les noirceurs qui semblent t’accabler depuis ton réveil à l’UN visible, sache que tout cela est là pour te donner ce dont tu as besoin pour exprimer ce qui est caché en toi et qui ne pourra s’exprimer que si tu laisses faire en toute certitude et que cela est parfait.

Par contre, si tu crois qu’avec ton mental-égo tu peux améliorer ce qui est parfait alors pense aux OGM, aux manipulations génétiques et tu verras alors que cela ne peut donner que mort et destruction de la vie car derrière ce progrès apparent se cache la convoitise de certains sinon pourquoi veulent-ils tant nous en faire bouffer et nous manipuler ?

Laurent DUREAU

(25 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • PHIL on 28 avril 2014 at 5 h 19 min

    OUAIPs

    ! bien reçu , je vais prendre le temps de le relire ; merci à plus

    • David on 28 avril 2014 at 6 h 08 min

    Les bonnes paroles, au bon moment.. courage les amis!

    • Jean Rwabuhungu on 28 avril 2014 at 7 h 11 min

    Merci,
    Mon Grand frère et ami Laurent 🙄 🙄 🙄

    • Béa on 28 avril 2014 at 8 h 40 min

    Bonjour à tous,

    La quête est jalonnée de questions et s’achève quand on atteint les rives de la certitude. Cela se fait par déduction et logique.

    Personnellement,j’ai fini par admettre que tout ce que j’avais souhaité par le passé et que j’avais réussi à obtenir (souvent avec beaucoup d’efforts et de sacrifices)ne me satisfaisait qu’un temps avant que la frustration ne me pousse à nouveau vers d’autres « plus » ou « ailleurs ».Quête effrénée qui jamais n’aboutit à une paix et une satisfaction durables !

    J’ai alors admis que ma notion de bien et de mal était changeante ( donc pas fiable !),que certaines valeurs que je trouvais justes ou belles à 20 ans n’avaient plus le même attrait à 50.
    Alors,j’ai accepté de lâcher-prise de mes vouloir,de mes attentes,de ma volonté d’orienter ou de maîtriser ce qui,incontestablement me dépasse.

    J’ai aussi réalisé que mes mal-créations étaient la conséquence de mes fausses croyances sur le sens et la direction de toute vie et plus encore sur la perception erronée de « qui je suis ».

    Alors,renonçant à mon arrogante prétention,de tout mon être,j’ai souhaité abandonner la mainmise de l’égo afin de m’en remettre entièrement à la guidance de ma petite voix intérieure.

    C’est un engagement qui se veut radical qui ne souffre d’aucun doute et doit rester totalement imperméable aux attaques et pressions de ceux qui nous voudraient autrement ou nous jugent pour notre côté apparemment déraisonnable.

    Il faut réussir ces « tests » pour éprouver notre foi,être clair à chaque instant quant à la voie à prendre et oser une confiance sans faille dans cet apprentissage qui ne sert qu’à révéler notre vraie nature.

    Par la pratique et la persévérance,avec une pleine fidélité à « qui je suis »,vide de toute attente ou exigence,je n’ai à cœur que d’accueillir « ce qui est »,de remercier pour ce don et ne m’aventure plus à le qualifier de bon ou mauvais,ayant reconnu la perfection du Tout en création.

    Je sais que tout a une raison d’être,qu’il n’y a pas de hasard et que le sens sous-jacent de toute rencontre,de tout événement, de toute expérience, est toujours présent et parfait même si je ne le vois pas sur l’instant (il finit toujours par m’apparaître !).

    Les plaintes,les peurs,les révoltes,les dénis,les colères,les refus…ne sont que barrages. Ils limitent ou détournent le cours de la vie qui nous traverse et nous anime divinement.ils empêchent son puissant courant de nous guider ,de nous emporter en s’étendant à travers nous.

    Ce n’est que dans l’abandon total à « Que Ta volonté soit faite » que la lumière,la légèreté d’être et la joie de vivre se font.

    Je veux témoigner que les miracles,les synchronicités,la paix intérieure,la joie,adviennent et s’installent de plus en plus jour après jour,aussi longtemps que nous adhérons à la vérité de l’unité en ne donnant plus crédit aux lois insanes de la dualité et aux distorsions de nos esprits divisés,de nos égos en surchauffe !

    Ces richesses n’ont pas d’égal dans le monde de la matière.Elles sont en chacun de nous et n’attendent que notre attention et notre abandon pour se révéler et nous ramener ,doucement et fermement,au Foyer de nos origines en nous rendant la responsabilité de nos pouvoirs de co-créateurs.

    Cette vision spirituelle est la projection de notre intégrité et de notre identité originelle retrouvées,toutes deux reconnues comme seules vérités capables de nous déposer dans le monde réel que le Père a étendu de son Amour inconditionnel.

    Alors,nous devenons ce que nous sommes avec une simplicité désarmante,les fidèles enfants de l’Un,créant à Son image,par l’extension et non par la division,par l’amour et non par la peur,par la totalité et non par les parties divisées,par la vérité et non plus par l’illusion…de fidèles canaux harmonieusement ajustés à la rythmique céleste…

    Pour passer la porte étroite,il est indispensable de se délester de toutes les carapaces,d’abandonner les lois du chaos,de ne plus juger,de sortir du mode réactif,de la compétition,de la plainte et de la peur…car c’est défaits de tous ces lourds barrages,nus de ces outrages que nous regagnons notre juste place au sein du Tout,là où règne la simplicité,la transparence,là où donner n’est pas perdre mais témoignage d’avoir,…là où tout reflète la perfection en perpétuelle extension.

    En nos centres coule une source d’une puissance et d’une abondance infinie,capable de combler tous les vides existentiels qui nous minaient jusque là, simplement parce que nous décidons de ne plus laisser notre mental égo contrer,limiter ou diviser ce courant vital et créateur.

    Là,dans cet incessant cadeau qu’est le Présent, la sécurité,l’éternité,la joie de vivre,l’Amour… sont pleinement et naturellement reçus et donnés, en tout et pour tous, car ils n’existent qu’en étant partagés…Là,les élucubrations de l’égo,son arrogance,ses confusions,ses stratégies et autres complexités sont vues pour ce qu’elles sont :de drôles d’abbérations dont on ne peut que rire !!

      • Mireille on 28 avril 2014 at 9 h 01 min

      Bonjour Béa,
      Merci pour ce beau texte.
      Amicalement,
      Mireille

      • Marie-Miel on 28 avril 2014 at 9 h 02 min

      Eh ben !
      On dirais que vous vous enivrez de mots ! Et le vécu là dedans ?
      Ca vaudrait bien un blog à vous-toute seule, pour témoigner tranquillement… Sauf que vous risqueriez d’être moins lue que dans les commentaires des articles de Laurent !

      D’un autre côté, ce serait uniquement pour ceux qui prennent du plaisir à vous lire.

        • Béa on 28 avril 2014 at 10 h 01 min

        Merci à vous deux pour vos retours !

        Marie-Miel,
        Je tente en effet de mettre des mots sur l’indicible et, plus que tout, de partager le renversement intérieur qui me traverse et qui,aujourd’hui,définit mon vécu (celui que vous n’avez semble-t-il pas perçu !).Ce bonheur là n’est pas de ceux que l’on garde jalousement !

        Je témoigne donc par le partage,par l’exemple,ce qui dépasse un quelconque besoin de retenir,de garder pour moi ce qui déborde,ce qui est commun à tous.Cet élan n’attend rien en retour,compliments ou critiques,chacun est libre de recevoir selon son niveau d’éveil, aussi vrai que je m’accorde la pleine liberté d’exprimer « qui je suis » dans l’instant, sans fausse pudeur ni prétention.

        Quelques soient les retours qui me sont faits,sur ce blog ou dans ma vie,je les accueille pareillement sachant qu’ils participent tous à ma progression.
        Merci donc pour votre participation !

          • Marie-Miel on 30 avril 2014 at 23 h 06 min

          Peut-on dire que vous avez tout compris ???

            • Béa on 1 mai 2014 at 9 h 50 min

            Bonjour Marie-Miel,

            Il y a deux niveaux de réponse à votre question !

            Du point de vue du mental-égo,impossible de tout comprendre. L’égo dit « cherche mais ne trouve pas »!.Il doit son existence aux tourbillon de questions qui envahissent nos esprits.S’interroger c’est par définition ne pas savoir.C’est être incomplet,en quête,privé de cette paix intérieure qui est seule à pouvoir inviter la vérité à entrer.

            Comprendre ne sert qu’à comprendre qu’il n’y a rien à comprendre !!!
            C’est un chemin sur la voie de l’éveil,un incontournable lien vers la connaissance pour, essentiellement, parvenir à discerner clairement entre illusion et vérité,atteindre le pardon,élever notre niveau de conscience, tendre vers l’unité…

            Le savoir se fait quand cessent les questions,quand l’humble admet »je sais que je ne sais rien »,que l’égo perd son arrogante mainmise,son pouvoir d’ingérence et d’interférence.

            Les réponses adviennent alors avant même que les questions soient posées (tout est réponse!).Cela ne peut se faire que dans la réalité de l’éternel présent, dans l’accueil inconditionnel de « ce qui est »,dans l’abandon plein et confiant à La Divine providence.

            La vérité peut alors illuminer nos esprits assombris,étendre la simplicité en lieu et place des confusions, transcender nos peurs de perdre ou de manquer et étendre l’amour en nos cœurs.

            « Dieu n’est pas désireux que Son Fils aient moins que tout.Ses dons n’ont de réalité que s’ils sont reçus » !

            En fait,Marie-Miel,vous seule détenez la réponse à une question que je ne me pose pas !
            Bien à vous !

            • Marie-Miel on 3 mai 2014 at 7 h 00 min

            tout ce blabla, c’est ça qui (me) pollue.

      • Raymonde on 28 avril 2014 at 17 h 04 min

      Bonjour Béa,
      J’ai parcouru mon chemin un peu comme ce que tu décris et c’est un bonheur de te lire. Merci de tout cœur.

      • Agnès on 29 avril 2014 at 8 h 51 min

      Merci béa ! 🙂

      • Micheline on 15 mai 2014 at 0 h 19 min

      Béa, je suis un peu en retard mais je reçois 5/5 ton cheminement. Les mots sont vibrations, soit au mental ou à l’Âme et c’est avec celle-ci que je reçois….

    • Mireille on 28 avril 2014 at 8 h 58 min

    Merci Laurent… cet texte tombe à pic !!! Il fait tellement de bien…. et remet les pendules à l’heure. Les moments de doute nous assaillent parfois… Avec toute mon amitié,
    Mireille

    • Clo on 28 avril 2014 at 9 h 07 min

    Merci Laurent.
    Oui la simplicité avant tout, ce que nous avons
    Un peu perdu……rien à faire ,plutôt défaire…

    • Serge on 28 avril 2014 at 11 h 16 min

    Et dire qu’il suffirait de ne pas l’acheter pour que ca ne se vende pas (Coluche) 😎
    C’est dommage que la vibration ne peut s’acheter, car les riches deviendraient des gentils, une fois la haute fréquence atteinte 😆

    • LYDIE1 on 28 avril 2014 at 13 h 59 min

    MERCI LAURENT POUR CE TEXTE, Il raisonne et tombe à pic!

    • Maya La Tour on 28 avril 2014 at 14 h 46 min

    Hello,

    Je voudrais vous faire partager ma petite réflexion 💡 du jour (sera-t-elle encore valable demain ❓ )

    Souffle chaud, souffle froid. Et oui, nous sommes bien dans un monde de dualité ! Donc plus nous voudrons être Lumière plus d’autres seront Ombres. Je crois que nous sommes, tout un chacun, un coup blanc, un coup noir ; que ce soit pour la couleur de notre peau ou celle de nos actions ➡ C’est donc normal. Et si nous nous sommes incarné(e)s dans ce pays, voire même ce continent, ce n’est pas pour rien. Par exemple, il me semble que ce n’est pas parce que j’utiliserais moins d’eau que cela en donnera plus ailleurs. Je suis comme l’enfant qui vit, et n’en demande pas plus.

    Et puis, comme le dit si bien Laurent, les autres c’est nous-mêmes qui expérimentons autre chose. Alors, hisse les voiles et vogue mon ami(e). Nous avons l’éternité devant nous.

    Namasté

    Maya La Tour

      • denise on 29 avril 2014 at 17 h 50 min

      super !

    • Raymonde on 28 avril 2014 at 17 h 07 min

    Chaque jour je m’efforce de ne plus être dans la volonté de la tête, mais celle du cœur. Merci Laurent

    • Gotta-Cristal on 29 avril 2014 at 5 h 41 min

    Merci Laurent Dureau pour tout ce que.vous êtes , j’adore vous lire .

    Bisous Divins .

    • Agnès on 29 avril 2014 at 8 h 49 min

    Bonjour ….. vous deux !
    😉 🙂

    • Gotta-Cristal on 29 avril 2014 at 13 h 48 min

    A Agnès .

    Vous deux ? Gotta-Cristal ? Loool

    • luciole on 29 avril 2014 at 17 h 31 min

    Et si tout cela n’était qu’un délire mental ? 🙄

    L’illusion de l’Ascension par l’Archange Sandalphon :
    http://terrenouvelle.ca/Messages/lillusion-de-lascension-par-larchange-sandalphon/

    Le discernement est primordial. 😛

      • Laurent on 1 mai 2014 at 14 h 10 min
        Author

      Merci Luciole pour ce lien car, pour qui sait lire véritablement, cela ne fait qu’appuyer encore plus que la vision bisounours de l’ascension est une hérésie en soi et donc bien l’application intelligente de comment utiliser un élan naturel pour le tourner en une involution totale. Hé oui, les involuants sont très forts et c’est la raison pour laquelle le monde en est arrivé là….

Les commentaires sont désactivés.