78 – De l’Origine de ce que Nous Sommes (1)

origine_01Avant le 21/12/12, devenir un marcheur ou être un marcheur demandait une volonté à aller de l’avant, quitte à faire des stages un peu loufoques, à fréquenter des groupes plus ou moins New-Age, à suivre des enseignements plus ou moins limites pour nous dérider de l’ignorance crasse concernant nos origines mais aussi nos réelles possibilités en tant qu’incarné. C’était donc la jungle avec tout ce que comporte ce type d’environnement.

Après le 21/12/12, les choses ont commencé à devenir différentes dans le sens qu’avancer sur le chemin n’était plus une action de la volonté pure. Il y eut un changement très très léger au début et qui n’a cessé de s’amplifier depuis. Avant, on luttait contre le vent pour avancer mais cette fois-ci c’est le vent qui nous pousse. Dit autrement, on a plus à se laisser porter qu’à vouloir fendre une force contraire.

Ainsi de la volonté pure, on est passé à simplement garder la direction par l’intention et à laisser venir les synchronicités à nous. C’est comme si on était pris en main par une main invisible mais tout de même palpable. Ce faisant, les informations dont nous avons besoin à un moment précis se présentent justement à nous comme par miracle et cela a entrainé une autre manière de procéder dans le décodage de l’information.

En effet, avant il fallait arriver à choper des infos par tous les moyens et ensuite essayer de recoller tous les morceaux dans une logique cohérente. C’était donc assez mental, assez 3D comme méthode, et c’était normal puisque nous étions en 3D. Maintenant que nous sommes passés en 4D (certes, ce n’est que le commencement), on se ressent nettement plus intuitif et, au lieu de juste coller des morceaux ensemble, on ressent la substantifique moelle de ce qui se cache derrière.

Je dis « on » dans le sens des marcheurs, mais c’est avant tout ce que j’ai observé dans mon processus personnel. Ensuite, je dis souvent “on” car je sais que plusieurs personnages m’habitent et qu’ils mettent le nez dehors selon les nécessités du moment. Ainsi, si je veux faire le paon auprès d’une demoiselle avec de la prose, je n’ai juste qu’à laisser le poète sortir de son tiroir et je vous sors du quatrain au km…

Il en est de même pour la technique ou pour l’enseignement. Quand j’écris, je laisse l’écrivain taper sur le clavier à ma place. Quand c’est pour faire des schémas, c’est le dessineux qui met le nez dehors. Quand je suis devant un tableau, c’est le clown qui se révèle plus ou moins selon les nécessités du moment. C’est ainsi que depuis bien longtemps, je ne dis plus vraiment « je » mais plutôt « on ».

Oui, nous sommes la réunion d’une multitude d’incarnations qui se vivent toutes dans l’Eternel Présent, alors si on laisse s’exprimer ce qui est en nous, on découvre des talents qu’absolument personne n’aurait pu imaginer venant de notre part. Ainsi notre véritable pouvoir en 4D n’est pas d’acquérir des pouvoirs (ce qui est une façon purement 3D) mais de laisser s’exprimer ce qui EST et qui a toujours été depuis la naissance de notre triple flamme originelle.

Oui, le fameux voile de l’ignorance n’est que celui de l’oubli. De l’oubli de quoi ? De l’oubli de ce que nous sommes des êtres multidimensionnels. Le Nouveau Monde sera rempli de Créateurs Incarnés jouant consciemment du pouvoir de leur multidimensionnalité, tandis que ceux qui resteront mono-dimensionnels se verront partir sur d’autres planètes “couveuses” qui leur permettront de poursuivre leur chemin jusqu’à l’éclosion de cette évidence.

Ainsi auparavant, notre façon 3D d’appréhender le monde et l’univers se faisait particulièrement par la mise bout à bout d’informations plus ou moins chèrement acquises. Maintenant, via internet, c’est l’inverse : on est submergé par l’information au point que nous sommes passés du statut d’assoiffé à celui de la noyade. C’est la raison pour laquelle beaucoup de marcheurs sont constamment déséquilibrés par la somme d’informations qu’ils ingurgitent.

Dit autrement, et nous le savons depuis belle lurette, notre cerveau physique n’est pas là pour gérer les concepts métaphysiques mais pour gérer le bon fonctionnement de notre corps d’incarnation dans un environnement de matière. Ainsi si tu te brules, tu sais qu’il faudra faire attention la prochaine fois. Si tu roules un peu trop vite par des conditions météorologiques défavorables, tes chances de rejoindre le Seigneur sont maximales, et ainsi de suite.

On comprend donc pourquoi il nous est difficile de capter et surtout d’appréhender facilement des concepts absolument virtuels. L’intelligence de 3D, l’intelligence logique, celle qui veut mettre les choses bout à bout, se retrouve absolument incompétente sous peine de devenir un con pétant quand c’est poussé à l’extrême. Bien sûr, tout cela est absolument bénéfique pour développer un petit-égo rayonnant de par sa supériorité évidente qu’il sait et pas les autres…

Aussi, pénétrer les énergies-informations-lumières de 4D, c’est avant tout ressentir que c’est en étant en état de réception maximale que d’abord on aura de l’info juste mais que, secundo, il faudra aussi désactiver cette intelligence logique qui ne peut dépasser les limites qu’elle s’est imposée par des croyances construites à partir d’informations falsifiées. Il est donc inutile de vouloir convaincre en allant chercher des citations dans les textes anciens ou dans ce qu’a raconté un individu rendu plus ou moins célèbre.

En effet, avez-vous vu dans mes articles des liens hypertextes menant vers des informations provenant d’ailleurs ? Non, car c’est vouloir donner du pouvoir à l’extérieur et c’est en cela une manipulation involutive, puisque sous le prétexte d’aider l’autre dans sa recherche vous ne faites qu’essayer de le convaincre que vous avez raison. Voyez-vous des belles photos pour illustrer mes dires ? Non, car cela touche dans la même veine mais en passant par le visuel.

C’est ainsi que déjà en regardant une publication sur l’appel visuel et le nombre de liens (ou de références en bas de page vers d’autres auteurs), vous aurez déjà une idée de combien l’auteur de la publication veut vous emmener dans son raisonnement. C’est la raison pour laquelle je ne cite jamais mes sources et que secundo, mes sources sont surtout un mélange d’infos collectées par les voies usuelles mais aussi par le contact avec ma petite voix et les multiples intuitions.

Dit autrement, je me fous absolument du comment je suis arrivé à ressentir et comprendre un concept. Je le vis, je l’exprime et je le partage, tout en sachant que ça fera tilt chez certains tandis que ça fera plus ou moins flop chez d’autres. C’est donc dans cet esprit de partage de mes trouvailles que je transmets comme je peux ce qui n’est pas toujours transcriptible, car les mots sont loin de pouvoir englober les multiples facettes de ce que je sais véritable car résonnant en moi.

C’est ainsi qu’au fil de mes avancements sur le chemin, j’en suis arrivé au fait qu’il est idiot de conserver une méthode 3D de compréhension quand vous baignez dans de la 4D, puisque maintenant nous sommes dans l’An 3. Or, la 4D, c’est donner priorité à la vibration, au féminin et donc à l’intelligence intuitive. Or, cette dernière n’en n’a cure de votre logique puisque votre logique est directement basée sur vos croyances que nous savons absolument erronées puisque fabriquées par l’involution.

C’est ainsi que je vois combien les marcheurs sont embourbés sous des tonnes d’informations et qu’ils peinent à mettre tout bout-à-bout pour comprendre un tant soit peu quelque chose. Dit autrement, plus ils avancent et plus la confusion grandit, au point qu’un sentiment d’impuissance face à l’invisible, à l’inconnu, les submerge dès que la coupe est pleine. Alors, laissez-moi vous faire comprendre la chose par un exemple évident et ce n’est qu’après que vous comprendrez le sens de ma démarche concernant ce que j’ai à vous conter concernant l’origine de ce que nous sommes et du pourquoi fondamental de notre présence, ici et maintenant, sur cette planète.

Certes, vous pensez savoir  mais en fait vous ne savez pas véritablement, sinon pourquoi seriez-vous en train de me lire ? Le simple fait que vous soyez en recherche est la preuve que vous n’avez pas trouvé. Je vous rassure, je suis dans le même cas sauf qu’au lieu d’en parler avec des gens autour de moi, j’en parle ouvertement sur internet. En effet, c’est dans le partage de nos différences, de nos visions différentes et cela en total respect, que nous pourrons œuvrer dans une élévation de fréquence commune.

Bien, maintenant passons à l’exemple afin que vous puissiez ressentir-comprendre comment fonctionnent les Êtres de l’Un-Visible, c’est-à-dire ceux et celles qui sont toujours dans les lois unitaires. En effet, l’aspect linéaire de notre 3D4D bien aimée n’a rien à voir avec la 5D et plus où chacun vit dans un Éternel Présent. Je reviendrai plus tard sur celui-ci quand j’aurai enfin rassemblé tout le nouveau matériel nécessaire à ma nouvelle façon d’enseigner sur ce blog.

Prenons donc l’exemple type d’un couple d’individu mâle et femelle qui se sentent des atomes crochus. Nous savons que quoi qu’ils fassent, se disent ou soient, l’essentiel se terminera dans un accouplement physique qui se voudra le plus torride et nirvanesque possible. Que ce soit sur la plage, au lit, dans un hôtel, sur ou sous la table, dans la voiture, de jour, de nuit, seuls ou en pleine foule, dans l’ascenseur, habillé ou tout nu, etc… nous voyons qu’il existe des millions et des millions de paramètres.

C’est l’association de toutes ces variantes qui va donner du piment à l’accouplement, mais au final l’accouplement se fera dans l’unique objectif que les deux participants touchent le 7ème ciel. Tout le reste n’est que préparatif et, pour les personnes expérimentées, nous savons que le 7ème ciel se touche au moment où on s’y attend le moins. Dit autrement, toutes les préparations qui ont été faites auparavant ne garantissent en quoi que ce soit le résultat final. En d’autres termes, avec un recul certain, on peut affirmer que toutes ces préparations appartiennent purement et simplement à l’illusion puisqu’il n’y a absolument aucune garantie de résultat pour le 7ème Ciel…

Comprenez donc que c’est justement dans un lâcher prise total sur tout cela que vous augmenterez la probabilité d’un moment d’extase, d’une reconnexion tant désirée qui, justement, ne pourra arriver que si vous abandonnez l’idée même de l’avoir… Ainsi, autant les éléments mis en place peuvent aider à l’échauffement, autant ils peuvent être totalement manquants. La seule chose que je puisse dire, c’est que ça fait tourner le business.

Alors revenons maintenant avec notre recherche du Divin, de l’Êtreté, en tant que marcheur. Ne trouvez-vous pas que nous faisons la même chose ? C’est-à-dire courir après toutes les illusions (lieu, ambiance, musique de fond, informations spirituelles avec recherche de la flamme-jumelle, de l’âme-sœur, du partenaire idéal) afin d’assouvir une reconnexion que l’on suppose être bien au-delà du 7ème Ciel.

Bref, notre façon donc d’aborder la spiritualité se retrouve donc basiquement une transposition de ce que nous faisons sur un plan physique. Pensez-vous donc sincèrement parlant qu’en collectant un maximum d’informations, vous allez pouvoir en les mettant bout-à-bout arriver à l’extase finale ? La réponse est non, et je dirais même que plus vous allez vouloir contrôler la chose et plus le flop sera grand.

C’est ainsi que l’on va faire un stage de plongée pour rencontrer les dauphins et peut-être avec une connexion. C’est ainsi que l’on va collectionner les textes et les enseignements de certains individus qui semblent avoir un état vibratoire supérieur. C’est ainsi que l’on va courir 20 lièvres à la fois en espérant que par le hasard ou la magie, on tombera sur le bon. On y met donc des conditions.

Si monsieur doit être svelte, aux tablettes de chocolat, riche, cultivé, plein d’humour et justement libre, madame se devra d’être élégante, raffinée, bien foutue, voluptueuse et un tantinet provocatrice pour que le beau mâle l’aperçoive, imaginez quand vous demandez un mâle haut en vibration, porté par l’intelligence infinie, vibrant sa féminité en toute liberté et que madame se doit d’être dans l’évanescence portée à son comble prouvée par une grâce triplement infinie tant son féminin primordial est à l’étroit dans son corps de déesse, vous pouvez imaginer la quantité d’illusion en place !

En gros, en tant que marcheur, tant que vous suivrez la ligne du “plus je me mets de l’info dans le crâne et plus j’aurai la chance de trouver la bonne combinaison comme au loto et plus je pourrai ascensionner” est une illusion totale. C’est comme vouloir regarder individuellement chaque personne qui a semblé avoir eu un “7ème ciel” sur Terre, de noter tous ses faits et gestes puis tous les éléments ayant constitué le décor et de les reproduire le plus précisément possible afin peut-être de toucher le 7ème Ciel…

Dit autrement, chaque marcheur s’il continue sa quête dans une version 3D (une version qui reproduit les éléments afin de retrouver le même résultat – vous savez le truc des scientifiques qui veulent tout contrôler sinon ça n’existe pas), vous n’aurez aucune chance d’atteindre le jackpot. C’est aussi simple que cela. De plus, vous aurez grandement les boules lorsque vous verrez que des gens, (des pré-humains des plus basiques qui soient) se retrouveront à vivre la reconnexion alors même qu’ils ont encore le kébab coincé entre les dents et la canette de bière à la main, si c’est pas la clope…

En effet, ce sera justement parce qu’ils ne s’attendent à rien que cela va leur tomber sur le nez. Parce qu’ils n’auront eu aucune volonté en quoi que ce soit, qu’ils ne seront pas pris la tête, qu’ils ne se seront par bourrés le mou avec des tas de conneries falsifiées, que dès qu’ils ouvriront leur cœur, l’étincelle enflammera leur poitrine. Ça c’est le premier point et le second, je vous l’ai donné en vous disant que la véritable chose est que derrière la multitude des races, des environnements, des conditions humaines, des conditions financières, deux êtres humain s’uniront pour se reconnecter à leur Divin intérieur.

Hé bien, il en est de même pour l’humanité. On s’en fout de l’histoire, du comment et du pourquoi. On s’en fout des lieux, des dates et de qui. On s’en fout de quelle race, de quelle civilisation et de quelle époque. Il en est de même à propos de la galaxie. On s’en fout des civilisations, des constellations et comment tout cela est arrivé. On s’en fout des involuants, des évoluants et de ceux qui sont entre les deux. Tout cela n’est que le décor, le scénario avec des joueurs.

Ce qu’il faut regarder c’est la chose qui est derrière et qu’en est l’objectif. Alors autant des individus se sentent poussés par une force irrésistible pour s’accoupler, il en est de même pour les polarités existantes en cet Univers, en cet Uni-Vers. Les involuants sont l’aspect masculin sous ses traits les plus durs, tandis que les évoluants sont l’aspect féminin sous ses traits de l’acceptation totale de ce qui EST.

C’est leur danse, leur accouplement qui les mènera là où ils doivent aller (le 7ème Ciel = La Source) et non leur confrontation. Le masculin impose par sa force physique et son intelligence logique, tandis que le féminin ruse par la séduction associée à son intelligence intuitive.

Comprenez que l’opposition c’est jouer de la polarité simple (le oui/non, le vrai / le faux, le bien / le mal, la vérité / le mensonge) et si vous en restez là, vous serez toujours déséquilibré car tout est mouvement. Par contre, et ça je l’ai déjà dit dans un article, c’est par la double polarité que vous arriverez à faire tourner dans une danse magique ce qui s’oppose.

Ainsi, dans les articles à suivre, je reviendrai sur le sujet afin que vous puissiez comprendre clairement que l’objectif de retourner à la maison, à La Source, ne pourra se faire que si l’autre partenaire s’abandonne, tout comme vous, dans l’alchimie du moment Présent et cela avec une ouverture totale à l’inconnu. Il ne  pourra alors que se réaliser ce qui est inscrit en vous depuis votre propre naissance dans le Grand Tout, car le Sans-Nom y a planté ce qu’il désirait voir se réaliser dans la matière sinon pourquoi vous aurait-il créé ?

Alors abandonnez tous vos espèces de contrôles élaborés par votre mental-égo. Abandonnez l’illusion que vous pourrez contrôler quoi que ce soit par votre mental, votre volonté, car une plante ne peut contrôler quoi que ce soit de la météo. Elle ne peut que s’abandonner en Étant. Et, Étant, elle exprime ainsi naturellement et sans effort la richesse et les secrets qui se cachent en elle.

En cette 4D, nous sommes dans l’apprentissage de l’Êtreté et quand nous l’aurons enfin mise en œuvre en pleine conscience, alors la Terre pourra passer en 5D avec ses merveilleux petits pieds.

Laurent DUREAU

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. 😉 Au sujet de cette DANSE, puisque tu en parles, je suppose que tu as lu ce message de Anael (je crois que j’ai déjà posté le lien vers cette canalisation: mais comme tu dis si bien , on s’en fout de qui c’est, c’est tellement BEAU!, cela résonne si bien en mon coeur,…et avec ce que tu viens d’écrire!!!
    Tu n’auras peut etre meme pas besoin de développer plus loin! ❗
    …à moins que ce texte, parmi d’autres t’es inspiré?…

    Comme le suggère Indila, c’est LA DERNIERE DANSE!
    https://www.youtube.com/watch?v=TYGMDgDVeE0

    « De même que sur une piste de danse, il existe un plancher, une musique et une façon selon
    laquelle les danseurs s’abandonnent à la danse de façon harmonieuse, sans se marcher sur les
    pieds les uns des autres, entre guillemets, ni venir mettre quelque confusion que ce soit au coeur
    de cette danse, il existe de même au sein de la Création un ensemble de mécanismes,
    extrêmement subtils et dépassant totalement l’entendement possible du mental humain, qui
    viennent créer des lignes de conduite, des variations possibles de cette Danse et des espaces
    d’improvisations souhaitables et souhaitées.
    Et qui viennent dans le même temps dissoudre, de façon infaillible, tout ce qui ne s’inscrit pas en
    ce qui est soutenu par ces motifs, comme danse bancale, rétrograde ou tout simplement
    disgracieuse. Et qui s’invite donc à se redresser d’urgence en l’appui que la Vie offre, dès lors que
    la Danse de l’Amour authentique est bien l’endroit que vous souhaitez rejoindre, en cet envers du
    décor qui se rit de toute cette illusion, et de tous ces jeux et projections en dehors de l’Instant
    Présent, stance éternelle de cette Danse de l’Amour.
    Pour être tout à fait complet, il est nécessaire de vous indiquer qu’un être qui, pour une raison ou
    une autre, persisterait à croire qu’il peut danser de travers ou bousculer la majesté de la Danse qui
    se rétablit en ce monde, vivra, de par la discordance et la dissonance de sa ligne de conduite avec
    les lignes naturelles de la Danse de la Grâce, une forme d’empêchement de plus en plus fort qui
    viendra contre-carrer les mouvements qu’il voulait encore jouer à contre-courant.
    Et que ce maillage et ce tissage de l’Amour libre soutenant cette Danse libre viendra alors être
    vécu, de façon totalement paradoxale, comme une forme de prison, cet être se trouvant de plus
    en plus, non seulement contre-carré, mais empêtré, voire ficelé et ligoté au sein des situations
    qu’il pensait pouvoir maîtriser et modeler de par sa propre volonté, mais que la Vie viendra lui
    désigner en cette prison l’immobilisant littéralement – comme une forme de reflet parfait de sa
    propre prison intérieure, c’est-à-dire des zones de la conscience qu’il ou elle refuse de voir et qui
    ont généré des déviations, des errances, pour aboutir à cette forme d’impasse totale.
    L’être qui – parce qu’il s’obstinerait à ne pas voir l’impasse que lui montre, de façon éclatante et
    terrible, les circonstances de sa vie – demeure alors dans cette impasse et ce surplace, tout
    simplement par les mécanismes naturels de la Création, en le positionnement de travers qui est le sien et qui n’est plus soutenu, verra alors s’engager à son encontre (car c’est ainsi qu’il le vivrait,
    mais de façon au fond tout à fait naturelle) sa propre dissolution.
    Tout simplement parce que les êtres dont le positionnement ne s’inscrit pas, de façon pleine et
    entière, en le Nouveau Jeu, en ce qu’ils ont intégré les Fondements de ce Nouveau Jeu au travers
    du replacement en le Féminin Sacré et en le Masculin Sacré qui sont à la base de toute place en ce
    Jeu, eh bien, ne peuvent tout simplement pas y prendre place. Car les mécanismes de la Création
    eux-mêmes l’interdisent, évitant de façon parfaite toute erreur d’aiguillage, en ce qu’un être ne
    peut jouer en un Jeu que s’il y est inscrit totalement en conscience.
    Ainsi donc, entendez bien cela. Entendez la force du support de l’Amour et daignez voir que
    dorénavant, en le miroir total que les circonstances de votre vie vous tend, vous ne pouvez plus
    vous mentir. Et que fort de ce constat, si nous pouvons dire, la Création, en cette nouvelle phase,
    passe tout simplement et de façon radicale à la dissolution du mensonge, afin de permettre
    l’établissement dans toute sa Splendeur de la Vérité de l’Amour.

    • Gino Robert on 9 mars 2015 at 9 h 06 min

    Salutations multi êtres

    Pas plus tard que la semaine dernière ma maman me disait que j’ étais schizo. 😆

    Est il possible Laurent, d’être déconnecté temporairement lorsqu’ une décision doit être prise ou pour le moins exécuté? ( dés fois que je ferais machine arrière !).
    Ce qui a l’avantage de faire place net à l’égo dans toute sa splendeur de peureux et autres qualités lui étant propre ! En balance avec la foi qui n’annonce rien, pas de carottes dans cette voie là :mrgreen:
    Merci

    • Véro on 9 mars 2015 at 13 h 42 min

    Je ne vois pas le lien entre les commentaires dessus et le texte de Laurent.
    Délires mentales, vidéo de complainte dans la souffrance, larmoyant… des questions perso…

    Comment lâcher le gros paquet mentalo, psycho, faux spirituel?
    Comment s’abandonner à sa petite voix?
    Même si pas de réponses, merci pour tant de miroirs.

      • Gino Robert on 10 mars 2015 at 10 h 00 min

      Bonjour Véro
      Ce que tu perçois est ce que tu perçois.
      Ce qui est vrai pour moi, c’est que j’avais besoin de mettre la question à plat. Je l’ai compris ensuite car je l’ai assimilé concrétisé mis en évidence et qu’un petit malaise émotionnel s’en ai suivi. Maintenant je suis un peu plus léger de voir que cette marche n’était pas si haute que je le voyais 🙂
      – Le gros paquet ? par petit bout et parfois c’est tout un lai qui part tout seul
      – Dans la foi ( confiance), en fait c’est ma question de départ, ce n’est ni un abandon ni une soumission.
      Bien à toi 😎

        • Véro on 10 mars 2015 at 19 h 39 min

        Coucou.
        J’ai été trop radical dans le message précédent, désolé si j’ai blessé : vous et moi aussi!
        Par rapport à ta question, peut être la retourner avec plus de douceur, d’amour pour Soi. Si le cœur (Ta petite voix) est d’accord avec la décision à exécuter
        le mental suivra, sinon peut être que ce n’est pas le moment ou une autre décision peut se présenter. Rien ne sert de forcer car ça ne marche pas!
        Lâcher le mental, se déconnecter de lui, de ses pensées ( il faut.. vouloir.. on doit..) , quand on y arrive , ça c’est de l’abandon! ça c’est du lâcher prise! Et là c’est la paix.. on ne prend plus de décisions car les décisions viennent toutes seules en accord avec le cœur.
        Oui le gros paquet part par petit bout et parfois bien plus. Merci.
        Coeurdialement 😉

    • flocon1 on 9 mars 2015 at 17 h 56 min

    oups!!!!que ça fait du bien ce grand bol d’oxygène……..vraiment très pur.
    merci, de cœur à cœur.

    • julien-14 on 9 mars 2015 at 18 h 55 min

    Bonjour,
    Cet article tombe à pic! Un de tes paragraphes me correspond bien, je me rend compte que je cherche toujours la bonne combinaison en lisant des textes, je cherche un truc…ou j’attend quelque chose 😉 alors que ma petite voix me demande souvent d’arrêter de lire car elle sait que je ne fait que faire pédaler mon mental égo.
    Ne rien attendre…c’est parfois comme un combat intérieur pour moi, mais je sais qu’ au bout d’un moment on s’essoufle et on abandonne, je vois ça comme une expérience, peut être que certains marcheurs doivent vivre cela…

    merci laurent d’avoir éclairé ce schéma en moi

      • bruno on 10 mars 2015 at 9 h 57 min

      Oui Julien, c’est la même chose que tu décris pour moi et que décris papa Laurent.
      Nous en sommes à l’ heure des faux prophètes de l’info spirituelle et stages en tout genre.
      Mais… bonne nouvelle, cela nous oblige, si nous sommes à minima ouvert à notre petite voix, à stopper bien des fois ces lectures, ces infos.
      Comme on dit : les bras m’en tombent 😀
      Et nous revenons à l’Etreté, mais les bras ballants façon Gaston Lagaffe

      En nos coeurs

    • Dominique on 9 mars 2015 at 20 h 33 min

    Bonsoir
    Merci pour cet article, car depuis quelques 2 ou 3 semaines, j’ai arrêté les articles divers, j’avais comme l’impression de me perdre. Et je me contente de lire la petite voix d’Eileen Caddy et les pensées journalières de Omraam Mickael Aïvanov qui ont toujours résonné en moi depuis maintenant plus de 20 ans. Ils restent simples, et tellement d’actualité. (je continue de lire les tiens aussi 🙂
    Être dans l’Etreté, y’a que ça d’vrai.Merci pour cette piqûre de rappel 🙂
    Bises à tout le monde

    • Isidore on 9 mars 2015 at 23 h 00 min

    Tiens donc ! Ben moi aussi, je me suis rendu compte que je ne disais pas « Je », mais « on » : »on » va faire la vaisselle, « on » va préparer les valises etc……etc…….et çà m’a amusé car je me suis dit, « en fait, Je suis plusieurs ». Ca fait très skeatch à la Raymond Devos, d’ailleurs çà ! 😆
    Vla pourquoi, de mon point de vue, la solitude n’existe pas. Nous ne sommes jamais Seul.

    Sinon, raison tu as de nous parler de cette sur – information qui nous noie de plus en plus, ainsi que ce désir de vouloir contrôler les évènements, ou d’attendre quelque chose.
    Abandon, lâcher – prise………et accueil de l’instant présent.
    Oups ! Facile à dire, et à écrire, mais pas toujours si simple à ancrer au quotidien.
    Le Sans – Nom nous a bel et bien mis dans une Sacrée Ecole !
    Merci pour tes enseignements Laurent, et biz à tous les Ecoliers. 😉

    • Josée on 10 mars 2015 at 0 h 13 min

    Bonjour Laurent,

    Alors en ce qui me concerne je fais certainement partie du deuxième groupe, celui des involuants qui ont passer par leur cœur. …parce que je fume (j’essaie d’arrêter, par contre parce qu’il le faut). Le moment cigarette me permet de méditer et de me branché en moi-même,…je sais, c’est paradoxal comme situation (bien que bon nombre de fumeur passe par là).
    Je me suis souvent poser la question …qu’est-ce qui est évoluant et qu’est-ce qui ne l’est pas? Ne pas être à l’écoute de soi-même et de son intuition est plus grave que le fais de fumer, pour moi. Or, je ne me culpabilise pas, bien que je veuille arrêter (et j’y met des efforts). Fumé n’ai pas bon pour la santé (c’est un fait) et c’est une étape qu’il faut que je dépasse (dire au revoir à cette béquille). Il faut que je réapprenne à méditer autrement. Ce n’ai pas si simple pour moi…parce que j’ai la gigote quand j’essaie de le faire de façon traditionnel. Mais l’invisible m’aide à arrêter à leur manière. …je me sens continuellement branché avec eux (physiquement). Dans n’importe quelle position, quand je focalise mon attention sur mes pieds, je sens automatiquement les vibrations de la terre. Idem pour les mains. Et parfois quand il on voulu me félicité c’est des frissons derrières la nuque que j’ai ressenti. Or, pour moi ça vaut tout l’or du monde.

    Quand je disais d’être à l’écoute de soi-même, ça se fait au quotidien. Et ce que j’entends par là c’est de se regarder et de ne pas nier l’évidence. Si par exemple j’ai un sentiment de jalousie. Et bien, même si ce n’est pas très beau d’avoir de telle sentiment. Je ne nie pas et je m’efforce de voir les choses en face!
    D’abord, j’accepte ce qui est, puis je m’interroge. Pourquoi, ce sentiment? Ou prend t-il racine …etc. Je m’efforce de faire les choses par moi-même, par contre quand je vois pas du tout ce qui est …je demande à l’univers (ou l’invisible) de m’expliquer. Il va s’en suivre une expérience parfois agréable parfois désagréable …mais je vais recevoir une leçon par l’expérimentation qui va me faire comprendre …et ça c’est formidable! Parce que l’on apprend tout le temps!

    Quand je parlais d’intuition ….bien là c’est cette forme de communication que nous recevons. J’ai beaucoup d’intuition mais je ne savais comment s’effectuait les choses mêmes en dépit de ce que tu nous communiques par le biais de ton blog. J’ai la tête dur. 😀 Je leur ai souvent demander de me parler de vive voix (L’invisible). L’autre chose c’est que je me rendais compte au fur et à mesure de mes lectures que souvent les grandes lignes aborder sont des choses «connus» pour moi. Or, je ne comprenais pas comment je pouvais savoir cela. Je n’avais jamais réellement lu grand chose en spiritualité auparavant. Je me suis même dite que cela devait certainement provenir d’une autre vie. Mais il s’est produit une expérience assez enrichissante il y a 3 mois de cela. Pendant que je me questionnais et me répondait comme à l’habitude …le début de l’explication venait de ma propre voix intérieur, puis dans la poursuite de la même phrase la voix d’un homme l’a substitué jusqu’à la fin de l’explication. 💡 Waaa! Là j’ai compris …ce que l’on veut dire par passer par son soi supérieur et guide. Souvent, je passe de « je ne sais pas» a «je sais» en une fraction de seconde et je sais que les réponses me son soufflé parce que je me questionne …mais je ne savais pas comment ça se pouvait.
    L’autre chose qui arrive a ma conscience…se sont mes choix. Ce que je veux dire, c’est comme si j’avais des étapes dans ma vie (des jalons)…et on me demandais de faire certain choix avec mon coeur… à l’avance. Quand ceci arrive, il faut que je sois pleinement consciente. Au bout de 3-4 ans, quand je suis prête et bien il arrive des choses inexplicables où je passe entre autre par le cœur pour mettre en lien ce que j’ai désiré. Par deux fois dans une même semaine, je passe par mon 7 chakras, et ma vie fais une 360 degré pour mettre en place tout les éléments souhaité. Puis l’aventure de l’apprentissage se poursuit.
    Aie-je la vie toute rose? Pas du tout! J’ai l’impression que je rachète des karma et ma compréhension et probablement ma compassion qui prend racine dans les difficultés ressenti me permet encore une fois de repasser par mon 7e chakras quelques années plus tard. C’est bizarre,… mais des fois c’est moi qui doit aller en avant dans ma vie et d’autre fois je dois me laisser porter par le flot. Mais une constante reste toujours très claire ….les efforts fournis (même avec le cœur…bien sur que oui), c’est toujours moi qui doit les faire. Même quand je passe par mon 7e chakras …le ¾ des efforts est fait par moi (c’est important de se dépasser …pour aller au delà de)….par contre le petit coup de pouce restant,…le ¼ , c’est souvent eux qui le font. Mon esprit directeur est toujours là, a chaque fois.

    Nous sommes tous différents,..et je crois aussi que seules les grandes lignes demeurent pour chacun. Personnellement, si j’atteins le 7e ciel ( sans savoir exactement comment je fais pour m’y rendre) …c’est simplement à cause de ma dernière vie. J’étais la sœur supérieur qui avait une complète dévotion à sa cause et qui croyais dur comme fer qu’elle allais atteindre le salue de son âme au travers cette voix. On s’entend que toute cette vie durant je me suis gourer! Mais en fait, pas tant que ça,…j’ai eu des bénéfices quand même malgré tout! Comme quoi tout n’est pas là pour rien.
    J’ai prier (méditer) et chanter dans une chorale pendant toute cette dernière vie … j’atteignais l’au de-là par cette voix. Mais le but de la vie ce n’est pas ça. Ce n’est pas de rejoindre le ciel. C’est plutôt d’apprendre et de créer. Or dans cette vie on n’a pas voulu que je répète la même chose. Parce que la madame à la tête dur. Donc pour le moment, oublions le chant et la méditation abusive. 🙄 Donc, quand je veux savoir, je dois être dans l’action! C’est leur façon de mettre une belle grosse carotte pour faire avancer le petit âne que je peux être parfois.
    Comment, je sais tout cela…parce que quand j’étais petite …j’ai revécu certaine de mes anciennes vies (en ressenti) jusqu’à l’adolescence. Je vis beaucoup de chose mais je n’ai pas tout le temps les explications qui vont avec. Et si je suis sur ton blog c’est simplement que je préfère voir le réelle plutôt que de me faire du cinéma. Et encore j’en prend et j’en laisse selon ce qui m’appartient et m’appartient pas. Parce que ce que l’on vit est propre à chacun.

    P.S. Je ne t’ai pas fait de don pour le moment à cause de mes finances,….mais des qu’ils vont me le permettre c’est certain que je vais contribuer. Je crois que c’est le minimum que je puisse faire après tout les efforts que tu investis dans ce blog et les informations fournies. Quand le moment sera opportun pour moi, je serai au rendez-vous! Aidez ceux qui aide, je crois que c’est important!

      • Josée on 11 mars 2015 at 1 h 27 min

      …j’ai écris tout ceci d’un trait et je ne me suis pas rendu compte sur le moment de certaine confusion créer. …. je rassure quand je parle de «jalousie» c’est d,un de mes sentiments à moi que je parle,
      … il y avait aucun autre message derrière. 😐

    • bruno on 10 mars 2015 at 13 h 11 min

    Humm
    décidément la bataille fait rage dans la 4 / 5D !!

    Sinon je trouve Jacques Gérald Vésone très clair en ses explications >>>> youtube

    • Agnès on 10 mars 2015 at 22 h 43 min

    Merci 😉

    • valerie on 14 mars 2015 at 20 h 48 min

    Génial Laurent!
    voici un message revigorant et plein de souffle.
    Je le respire à plein poumon!
    Merci

    • rouchkov on 23 mars 2015 at 2 h 24 min

    Merci infiniment Laurent pour tes enseignements, je viens de découvrir tes sites et bien que je ne sache pas par où commencer ce n’est pas grave car je vais zapper tous les autres car comme tu le dis si bien, avant on était assoiffé d’informations et maintenant c’est la noyade, je croyais que je n’allais jamais m’en sortir !

    Bien à vous tous

Les commentaires sont désactivés.