IMPORTANT : Avertissement pour la Nouvelle Saison

GuidesCompte tenu des avancées que j’ai pu faire pendant ces derniers mois, il me semble important de vous dire que les articles à venir vont devenir de plus en plus ardus dans le sens où ils ont pour objectif de planter des jalons sur la route du marcheur. En effet, ces jalons vous seront nécessaire quand vous serez arrivé à leur hauteur.

Ils sont à l’image des piquets fluo plantés sur le bord des routes enneigées en altitude. Ils indiquent où se trouve la partie praticable (où se trouve la route) tout en laissant de grandes distances entre eux où vous devez deviner ce qu’il y a entre. Dit autrement, si vous empruntez la route pour la 1ère fois, ces piquets seront en nombre insuffisant pour un minima de sécurité.

En effet, à partir d’un certain seuil vibratoire, vous aurez la nécessité d’avoir un guide de l’UN-visible à vos côtés. Sans lui, vous ne pourrez jamais atteindre les sommets et donc passer les cols incontournables reliés à la maîtrise des différents corps et donc de votre véhicule de manifestation.

On pourrait dire que le travail à faire sur la merkaba reste encore accessible sans cette aide (la chenille), mais dès qu’il vous faudra aborder le déploiement de votre dodécaèdre (vos ailes et donc votre état de papillon) cela va être une autre paire de manche.

Il va donc avoir une période d’entre deux où la chenille se met dans un cocon afin de pouvoir se transformer en papillon nouveau-né. Cette transition est hautement risquée puisque vous changerez de monde. Vous passerez de la 3D4D à celui de la 5D6D. C’est le premier col sérieux car avant ce n’était que collines…

Ainsi, sans guide de montagne (votre guide de l’UN-visible qui vous attend), vos chances de pouvoir continuer le chemin vers des cols plus hauts frôlent le zéro. En effet, que connaissez-vous du papillon, de sa croissance, de ses apprentissages et des difficultés qui l’attendent ? La réponse est rien car lorsque vous êtes une chenille, tout ce monde vous est inconnu.

En gros, la chenille est aveugle dans le monde des papillons et toutes les règles qu’elle a pu engranger ainsi que toute l’expérience lui seront tout bonnement inutiles puisque inadaptées. Seule la personnalité, le mental-égo, peut vous faire dire le contraire car justement son but est que vous ne réussissiez pas puisque cela signe son arrêt de mort…

Hé oui, passer en 5D6D entraine obligatoirement un affaiblissement du mental-égo qui a une totale emprise sur la chenille. Puis, le passage vers les dimensions supérieures demandera l’éradication totale du mental-égo au profit d’un mental qui sera au service total du Soi Supérieur ou petite voix.

Or, pour passer dans ces dimensions supérieures à la 5D6D, il va falloir franchir d’autres cols autrement plus sérieux en altitude et donc en fréquence vibratoire. C’est alors que votre guide pourra donner de toute sa science car, lui, il sait puisque justement il a la parfaite maîtrise de tout cela puisqu’il est l’incarnation du feu divin lui-même.

Or, comment s’appelle ce genre d’entité qui a été là dès le commencement de la Création ? Ça s’appelle un EDL de Feu tout simplement. Je sais que pour beaucoup c’est du folklore et je sais que pour d’autres c’est un rêve qui semble inaccessible. Détrompez-vous, car plusieurs facteurs évolutifs (augmentation de la fréquence de maman Urantia-Gaia, Informations costaudes données par le Soleil, informations retravaillées par la Lune et augmentation de la vibration de l’ADN humain) vont vous aider.

En effet, chaque individu élevant sa fréquence élargit le chemin de montagne. Chaque avancée décisive faite par les ouvreurs de chemin aide les suivants à avancer plus vite. C’est en cela que les articles à venir sont des “balises” pour indiquer les passages où vous aurez le pied sûr.

Ces balises ou jalons ne sont que des points, des repères, qui vous seront utiles au fur et à mesure de votre avancée. Il est donc inutile de vous prendre la tête à vouloir comprendre toutes les balises. Sachez que ce n’est que l’une après l’autre que vous pourrez compter dessus, car à quoi vous servirait une balise qui serait la 3ème ou 4ème après celle qui est la plus proche de vous ?

Dit autrement, les articles à venir vont simplement retracer le chemin que Corinne et moi avons emprunté au cours de ces 5 derniers mois. Il y a sûrement d’autres chemins sous la neige de l’UN et à ce titre nous n’avons aucune exclusivité à ce propos, car des anciens ont déjà fait ce chemin par les temps passés mais la neige est retombée depuis !

Ces chemins ne se découvrent pas par l’étude de textes ou de récits anciens pour une simple et bonne raison, l’expérience de l’involution a eu pour objectif principal de justement brouiller toutes les pistes afin que tous restent au fond de la vallée, là où le soleil peine à rayonner tant les nuages de l’ignorance sont épais.

Passer en 5D6D, c’est comme passer au-dessus des nuages. Vous voyez le soleil dans toute sa splendeur tout autant que l’étendue de neige infinie qui relie quelques reliefs escarpés. C’est alors que quelques balises fluo peuvent être intéressantes, car elle vous permettront d’avoir une idée par où aller pour poursuivre votre route vers les hauteurs.

Ces balises ou informations que je vais vous donner seront utiles à vos guides, car comment voulez-vous qu’ils vous fassent comprendre quelque chose quand bien même vous n’avez rien dans le ciboulot ? En effet, un guide ne peut répondre qu’à vos questions, or comment pouvez-vous poser des questions sur ce qui vous est justement inconnu ?

C’est en cela qu’un ouvreur de chemin est utile car justement son rôle est d’expérimenter l’inconnu en utilisant toutes ses capacités autant intuitives que cognitives. Il se prend des râteaux régulièrement tout autant que des cicatrices, mais sa mécanique et son mental sont étudiés pour et cela n’est pas le cas de tous.

Je vais donc vous indiquer ce que j’ai découvert et si cela réside dans un coin de votre tête, alors votre guide pourra s’y référer pour vous aider à avancer sur le chemin. C’est une aide, un appui, un tremplin qui ne pourra servir que lorsque vous en aurez besoin. Ne pensez donc pas griller des étapes car cela est impossible en termes d’ascension.

Aucun hélicoptère ou ascenseur ne sera là pour vous éviter de faire le chemin d’apprentissage de la maîtrise qui va de pair avec la haute montagne. Ne croyez pas que lire les bouquins dans la vallée vous fera connaitre la rigueur du climat à 8.000 m d’altitude ainsi que tous les pièges.

Toute personne voulant braver la montagne sans l’aide d’un guide expérimenté y laissera tout simplement sa peau. Alors comprenez que je ne suis pas ce guide, car actuellement je suis incarné et donc dans la matière. Cela n’empêche que relater les étapes de mon chemin vous servira pour mieux comprendre ce que votre guide de l’UN-visible tentera de vous faire comprendre et surtout vivre.

Aucun humain, aussi guru soit-il, ne pourra vous aider à partir de la 7D car justement il n’y est pas puisqu’il est incarné ! Or ne croyez pas que la progression de 3D4D s’arrête à la 5D6D. Non, lorsque vous mettez les pieds dans la 5D (c’est-à-dire que vous avez suffisamment maîtrisé l’aspect dualitaire de la merkaba) vous aurez à faire avec la dodécaèdre qui va jusqu’à la 11D.

Vous aurez donc plusieurs cols à franchir et, comme vous le savez, ce n’est pas une montagne qu’il faut gravir mais plusieurs chaines de montagnes. Vous allez donc franchir certains cols en moyenne altitude pour ensuite redescendre sur un plateau pour ensuite attaquer un nouveau col encore plus haut.

Bref, la 5D6D n’est pas un objectif en soi mais seulement le camp de base sur un plateau ayant déjà demandé de passer des cols en 7, 8 ou 9D… Ainsi, pour se stabiliser en 9D par exemple, il vous faudra tout autant passer des cols en 12D ou plus… C’est à l’image du parapente où l’alpiniste peut monter plus haut tout en ayant sauté dans le vide.

Hé oui, après le dodécaèdre (le papillon), c’est l’icosaèdre qui vous attend dès la 11D et qui va jusqu’à la 18D. Or, physiquement notre corps de manifestation s’arrête à la 12D, ce qui veut dire qu’il va falloir faire du parapente pour atteindre les altitudes vibratoires de la 13D à la 18D…

Vous ne serez plus un papillon qui doit battre des ailes pour avancer mais un papillon-parapente, un papillon-planeur qui devra se laisser porter par les courants ascendants. Cela s’appelle le corps de résurrection. Mais avant d’atteindre celui-ci, il vous faudra devenir un immortel, c’est-à-dire maîtriser le corps d’immortalité…

Atteindre ces hauteurs demande donc d’avoir accès à des informations qui n’appartiennent pas à la 3D4D, c’est-à-dire à celle des chenilles… En effet, avez-vous vu des chenilles faire du parapente et profiter des courants ascendants ? Non, la chenille ça marche, ça rampe et ça n’imagine même pas ce que veut dire être une fille de l’air… Par contre, un EDL de Feu, ça vole et ça peut largement enseigner comment se servir des ailes et ensuite se laisser porter !

Comprenez bien qu’aucun préhumain, aussi avancé puisse-t-il être, ne pourra vous dire comment voler pour la simple et bonne raison c’est qu’il est une chenille en général. Et s’il est convaincu qu’il vole, c’est généralement dans l’astral, c’est-à-dire en plein marasme involutif. Les voyages astraux autant ils paraissent super, autant ils ne sont qu’une étape à franchir rapidement car les véritables voyages sont interdimensionnels et si possible au-delà de la 6D…

Bref, si vous ne comprenez rien des articles à suivre, ne vous étonnez pas et restez zen car l’objectif n’est pas de vous bourrer le crâne afin de faire pédaler le mental-égo mais seulement d’indiquer qu’un jour ou l’autre vous aurez à faire avec des concepts qui pour l’instant vous sont totalement étrangers.

Ces articles sont écrits pour le futur, comprenez cela. Les exercices mentionnés seront dans la majorité des cas impossibles à faire car il faut avoir atteint une certaine fréquence et avoir parcouru un certain chemin pour que cela marche. Alors pourquoi fais-je cela, me demanderez-vous ?

La réponse est simple. Plus j’avance et moins je me souviens du chemin que j’ai emprunté. Alors, pendant que je l’ai encore en tête, il vaut mieux que je mette cela par écrit ou en vidéo, sinon c’est la poubelle de l’oubli qui se remplira. En effet, plus on monte en altitude et moins on a d’oxygène. Et moins on a d’oxygène et moins ça cogite, et plus on délire…

Les articles à suivre seront de la science fiction pour beaucoup. Je vous demande donc de ne pas laisser de commentaires indiquant que vous n’y comprenez rien ou que c’est des conneries totales. En effet, parler de déployer ses ailes à une chenille, ça frôle le ridicule et l’insensé. Alors parler de parapente, je ne vous dis pas la nature des commentaires…

Au pire des cas, si ça dérape trop, je fermerai les commentaires car mon rôle n’est pas d’argumenter en vue d’avoir raison car cela est acte de personnalité et donc de 3D4D. Ce blog se veut informatif et il sera mis à l’épreuve du temps et de la montée vibratoire des individus.

Et puis, dernier point, il m’est impossible de vous révéler toutes les informations, notamment entre chaque balise. En effet, c’est avec votre guide que vous devrez les trouver. Ne pensez pas que je vais vous mâcher tout le travail d’abord, et secundo c’est aussi pour éviter que certains préhumains, encore très empreints de pouvoir personnel et égotique, ne puissent augmenter leur puissance et ainsi amener une résistance plus grande à la venue du Nouveau Paradigme.

Là aussi, je préviens, vous aurez beau hurler au loup, je resterai implacable concernant la divulgation des informations estimées “secret de l’UN-visible”. Ce serait comme mettre en ligne comment faire une bombe atomique en format pdf afin que tout un chacun puisse en faire une avec un peu de débrouillardise.

Mes guides de l’Un-visible acceptent que je donne des balises afin de faciliter la tâche de leurs collègues, car il est vrai que le temps urge mais ce n’est pas une raison de les court-circuiter sinon on sera assurer que la partie se terminera très mal pour tous.

Le préhumain est un prédateur sans précédent puisqu’il a en lui tous les pouvoirs. La bonne nouvelle dans tout cela est qu’il en a oublié un maximum. Alors si on ne le responsabilise pas au fur et à mesure de son parcours (et des retrouvailles mémorielles), c’est sûr que son mental-égo l’emmènera encore plus vite au cimetière avec tout ce qui porte la vie sur cette planète.

Des précautions doivent être prises et qui sont les mieux placés sinon nos guides de l’Un-visible ?

Laurent DUREAU

(22 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Michel on 24 décembre 2014 at 4 h 40 min

    Merci Laurent ,
    si j’ai bien compris ce sont des écrits pour le futur que tu vas nous balancer
    très bientot , j’ai bien hate de les lires …

    • Régine on 24 décembre 2014 at 8 h 32 min

    Que la Force et la Lumière soit avec Nous Tous.
    Merci à Vous de nous ouvrir le Chemin.
    Coeurdialement

    • Gouttdo on 24 décembre 2014 at 9 h 25 min

    De mon cocon actuellement emplit d’une violence interne inattendue et venue des profondeurs que j’observe avec un détachement effrayant, je perçois bien ce que tu indiques ici et je me réjouis d’avoir quelques points d’informations sur le chemin. Merci.

      • Gouttdo on 24 décembre 2014 at 10 h 25 min

      nb : ce n’est pas le cocon qui est rempli de violence, c’est moi et c’est complètement inattendu car j’ignorais que j’avais cette violence en moi. Il m’était arrivé deux ou trois épisodes dans ma vie où j’avais été poussée à bout et où celle-ci avait pointé son nez mais là c’est venu sans crier gare et ça m’envahit de manière sporadique dans la journée par bouffées insupportables (version « règles » puissance 10 000 où j’aurais envie de tuer tout ce qui se trouve sur mon passage (façon de parler, quoi que… 😉 )… Heureusement, que le besoin d’isolement s’est imposé à moi, comme ça je ne prends pas le risque de voir exploser cette violence sur mon entourage (ma plus grande peur est de « basculer » dans la perte de contrôle). Hélas ma minette en fait parfois les frais… car j’ai par moments des réflexes (ce sont vraiment comme des réflexes, que je ne vois pas venir) incontrôlables. Par exemple, lorsqu’elle saute sur la table, j’ai le réflexe de l’attraper par où je peux ou de la repousser violemment d’un bras sur le sol (comme si je chassais une guêpe en train de me piquer). Ce que je trouve effrayant dans cela c’est que je ne ressens pas de culpabilité, d’ailleurs j’observe que je ne ressens quasiment plus d’émotions. Je me dis que ce n’est pas « normal »… Toutes mes croyances s’effondrent les unes après les autres… Je me demande si je suis en train de me « déshumaniser » ou si je me créé des situations qui me font traverser ma plus grande peur : « perdre le contrôle ». J’étais ok pour « perdre le contrôle » mais jusqu’à un certain point ;)… bonjour le paradoxe de la fille qui veut lâcher-prise en contrôlant jusqu’à où elle peut perdre le contrôle… ;-). Pour l’instant je n’ai pas de réponse alors j’accueille ce passage, en essayant de ne pas me juger (émotionnellement je ne me sens pas coupable mais mentalement je me dis qu’il y a qqchose qui cloche). J’ai encore la croyance que ce n’est qu’un passage 😉 que j’observe de là où j’en suis… C’est ça les montagnes ? J’ai plutôt la sensation de vide abyssal qui m’engloutit de l’intérieur ;). J’ai l’impression aussi parfois de m’unifier avec TOUS ces aspects de moi quels qu’ils soient et que j’en suis à l’étape : les moins « lumineux » (façon de parler en 3D).

        • Sauvage on 22 janvier 2015 at 13 h 29 min

        Bonjour Gouttdo,
        j’ai lu avec attention ton message et te remercie de partager ce que tu vis maintenant. Je me demande si cette violence que l’on peut ressentir ne vient que de « nos profondeurs » et n’est pas dans l’atmosphère ambiant ?
        Cordialement.

          • Gouttdo on 22 janvier 2015 at 14 h 35 min

          Merci « Sauvage » de relancer le sujet.

          Avec presque un mois de recul… Et au risque de choquer…

          Mon ressenti de violence a fait sens, lorsque j’ai appris via facebook l’attentat « Charlie hebdo » (je n’ai pas de tv, ni de radio et je n’achète pas les journaux).

          La première journée, j’ai exceptionnellement écouté les infos sur le net et j’ai ressenti que ça me plombait.
          Alors j’ai tout arrêté et me suis contentée de me centrer sur mon ressenti inattendu.
          J’ai été surprise de ressentir… du « soulagement ».

          Je me suis observée, sans jugement, ni sur moi-même, ni sur qui que ce soit,
          en me demandant pourquoi je ressentais du soulagement suite à l’attentat et pourquoi aucune autre émotion ne venait.
          J’ai laissé remonter tout ça…

          J’ai « compris » que j’étais soulagée de ne pas avoir été celle qui a pris les armes…
          Ma plus grande peur, avec la violence intérieure que je ressentais avant l’attentat, était le fait que je puisse péter un plomb et passer à l’acte de tuer… J’avais peur de cette part de « terroriste » en moi que je sentais très fort (une part qui est venue sans crier gare).

          J’ai interrogé cette part de terroriste en moi pour entendre ce qu’elle avait à me dire.
          J’ai compris que pour ma partie « terroriste », face à une souffrance de rejet, d’impuissance, ou autre, la croyance était que la « seule solution » était de tuer le ou les « objets » prétendus de cette souffrance. Afin de me sentir soulagée… tout en occultant pas que j’avais aussi des arrières-pensées de « vengeance » (tant qu’à faire si en passant je pouvais « donner une leçon »… 😉 ).
          Bref dans mon côté « victime/martyr » j’ai plus tendance à être terroriste (colère retournée contre les autres), que suicidaire (colère tournée contre soi).
          Bien qu’il m’est déjà arrivé de pencher un peu du côté suicidaire, en attendant de me choper une maladie grave par exemple.
          Sachant bien évidemment que tout cela n’est qu’illusion et projection extérieure.
          Pourtant c’était bien là… Jusqu’à ce que ça s’éclaircisse (ou soit mis en « lumière » si vous préférez).

          J’ai compris aussi qu’avec ces croyances qui provenaient du fond de mes cellules où de je ne sais où mais qui étaient bien là, j’avais moi aussi ma part de responsabilité dans cet attentat. J’en ressenti encore plus combien j’étais liée avec le tout.
          J’ai accueilli tout cela comme une grande leçon et cela m’a apporté une grande paix intérieure.

          Quelques jours plus tard, j’ai aussi fait l’analogie avec un orage…
          Les heures qui précèdent un orage sont très électriques.
          Je suis sensible à cela et je pense que la plupart le sont.
          Il y a un ressenti, une ambiance très particulière avant un orage.
          J’avoue qu’avant un orage je n’arrête pas de dire : que ça pète !
          Car je sais que je me sentirai mieux ensuite. Plus légère, comme nettoyée, libérée de cette lourdeur ambiante.

          J’ai souvent dit aussi concernant les événements dans le monde que ça allait péter…
          Je constate encore une fois le pouvoir du verbe, l’aspect co-créateur des pensées.

          J’ai à coeur de ne plus nourrir ‘l’ancien » de mes énergies…
          Des fois j’y arrive, des fois non.
          J’évolue, même si parfois j’ai l’impression d’être très lente (mais même ça ça commence à me faire rire).

          J’accueille chaque instant comme je le peux (avec de plus en plus de tendresse à mon égard, ou tout du moins, moins de jugement) ; dans l’ici et maintenant, guidée par un gouvernail intérieur qui me fait sentir quand je ne suis pas en accord vibratoire avec mon moi profond.

          Voilà ce que j’ai « compris » à ce jour concernant la violence qui m’habitait.
          Et même s’il en reste encore un peu, je l’accueille différemment.
          Plus envie de me battre à vouloir chasser les nuages ou à vouloir retenir le soleil, j’ai bien vu que ça m’épuisait pour rien 😉
          Finalement, se laisser « traverser » (ou accueillir si vous préférez) c’est moins fatiguant 😉
          Et lorsque la transmutation ou transformation ou alchimie ou… ou… arrive… (quand c’est le moment, c’est à dire quand c’est mûr mais je ne sais jamais quand ça va être mûr…)
          alors… c’est vraiment « magique ».

          Si en plus on se rappelle que ce que l’on fait à soi, par effet d’ondulation, qu’on le veuille ou non, se propage…
          Alors…

          Voili pour la « petite » histoire ;-).
          Merci.

    • Isabelle on 24 décembre 2014 at 9 h 30 min

    merci! Je suis impatiente de te lire! 🙂

    • Agnès on 24 décembre 2014 at 11 h 03 min

    Merci à toi Laurent 😉

    • Chantal on 24 décembre 2014 at 13 h 53 min

    😀 Bonjour Laurent et vous tous!

    Merci c’est très clair!!! . Nous avançons déjà avec certains de nos guides etc;;vers l’inconnu….et en chemin vers l’envol du papillon nous aurons besoin d’un guide spécial ?

    Question: Est-ce cela la connexion avec son Maître de Rayon?
    Bisous fraternels à tous dans la sérénité et la joie!!!!

    • denise on 24 décembre 2014 at 14 h 49 min

    merci. j’attend la suite mais sans impatience car je suis déjà bien pressurisée en continu ! et en même temps j’ai une force incroyable.

    • Thomytom 07 on 24 décembre 2014 at 21 h 06 min

    Merci pour tout ce temps et cette énergie dépensée à nous ouvrir le chemin, toi et Corinne,
    un vrai plaisir de marcher dans vos traces ! 💡
    Belle soirée de Noël

    • Moi on 25 décembre 2014 at 10 h 01 min

    Ce que je trouve étonnant, mais en fait, ça ne l’est pas, là maintenant, parce que en ayant l’intention de venir écrire ça, j’ai compris…

    Donc je disais, ce qui est étonnant, c’est que depuis plusieurs années, j’ai remarqué un truc, et en fait, j’ai l’impression que tout ce que tu as vécu durant cette période Juin-Décembre, autant de ton côté que du mien, s’inverse….

    Que en fait, moi j’ai vécu et expérimenté des trucs, et toi aussi, chacun de son côté, mais quand même toujours en lien… et que là, ça s’inverse.

    Je m’apprête donc à traverser ce que toi tu as traversé ces derniers mois, et au vu de tes écrits, et de ce que je ressens, tu vas vivre ce que moi et d’autres ont vécu ces derniers mois… et ainsi de suite, tu comprends? vous comprenez?

    C’est dingue ça, avant je pensais que c’était parce que j’étais en avance et toi en retard, mais en fait Non, j’ai compris….

    Donc au final, nous sommes tous des ouvreurs de chemin. Alors je te souhaite bon courage 😀

    Cela faisait vraiment un bon bout de temps que j’y pensé à tout ça, surtout a l’approche des solstices… 😎

    • Gino Robert on 25 décembre 2014 at 15 h 54 min

    Bonjour Laurent
    C’est ce fameux guide de lumière, de feu, qui nous conduira en notre centre( tore), le trou noir / blanc qui est notre vide (plein), le centre qui nous unis où se trouve le tout ? Merci
    64 bisous à vous 2

      • Laurent on 29 décembre 2014 at 15 h 53 min
        Author

      Oui, en quelque sorte car en fait c’est toi de par ton intention qui avance. Lui, il est là juste pour te dire si tel chemin ou tel chemin est miné. Il ne te prend pas la main pour te guider. Il est un poteau indicateur avec un écran et un clavier. Il te faudra donc taper tes questions et tu auras des réponses à l’écran.

      Ils ne sont pas là pour faire le chemin pour toi. Ils sont en quelque sorte une borne d’information au même titre que ton téléphone portable avec GPS et Google. 😎

    • viriana on 25 décembre 2014 at 17 h 12 min

    Merci infiniment Laurent, merci Corinne, merci à tous ceux qui vous accompagnent de continuer à nous ouvrir ce chemin, en le balisant, pour nous mener à l’aide de nos guides à la re-découverte de notre Lumière intérieure.
    Gratitude sans limite.
    A très vite, dans l’attente de la suite des jalons lumineux.

    • Michèle on 25 décembre 2014 at 22 h 14 min

    COMPRIS, MERCI, attachons nos ceintures !

    • JoLouis on 26 décembre 2014 at 0 h 46 min

    MERCI beaucoup Laurent 😉 😉

    • Ganga on 26 décembre 2014 at 14 h 17 min

    Vite la jalon pour la route vers la LUMIERE !
    Je me suis parfois si seule comme marcheuse parmi tous ces endormis.
    Merci Laurent de nous montrer le chemin.

    • BRUNO on 28 décembre 2014 at 12 h 29 min

    Bonjour Laurent,
    je sais que tu as prévenu que tes articles sont de plus en plus long mais je n’en vois pas l’utilité, à moins que tu ne puisses pas faire autrement ?
    Je peine réellement à les lire en entier, car trop de redites en fait, et j’ai l’impression que mon mental n’a pas besoin de cela, mais d’informations moins denses, plus épurées.
    Enfin, la lecture en est fastidieuse pour moi. Comme je te suis depuis pas mal de temps c’est assez clair…
    Grand merci en tout cas pour ce que » vous » faites.

    En nos coeurs
    Bruno

      • Laurent on 29 décembre 2014 at 16 h 09 min
        Author

      Bonjour Bruno,
      Quand je frappe au clavier je sais rarement comment je vais le dire puisque ce qui me traverse la tête est comme un nuage. C’est donc au fur et à mesure de la frappe que les choses se dévoilent d’elles-mêmes. Dit autrement je n’ai aucun contrôle sur la longueur et les redites.

      Le seul truc que je peux faire est seulement de sectionner l’article où je veux. j’ai donc la solution de couper tous les 2.000 mots et là il va y avoir une pléthore d’articles ou soit de les faire plus long pour éviter l’effet bouchon. En effet, c’est comme une crue qui arrive dans une retenue de barrage. Il y a des fois il faut absolument ouvrir les vannes de sécurité sous peine de voir l’intégrité du barrage remise fortement en cause.

      Hé oui, quand l’écriture me vient, je suis souvent sous pression et des fois elle est tellement intense, que tout va au déversoir sans passer par les turbines. Dit autrement, je n’écris plus et vous n’en voyez pas la couleur. C’est la raison pour laquelle je dis que je vais parler de certaines choses plus tard et que vous ne le voyez pas en définitive.

      Je sais intimement que ces choses que je n’ai pas vu vous transmettre reviendront sur le tapis mais souvent c’est justement quand je suis sous pression que vous auriez dû déjà avoir pris connaissance de ce que je n’ai pas dit. Cela rajoute encore plus de pression et cela m’oblige à de la redite bien souvent.

      Et puis pour enfoncer le clou sur la redite c’est que c’est une obligation pédagogique dans le sens où beaucoup de lecteurs sont soit des nouveaux, soit des personnes nécessitant une répétition pour que cela s’ancre en eux. Si tu savais combien mes lecteurs ont zappé d’informations capitales parce que lorsqu’ils ont lu un article, ils n’avaient pas forcément la vibration-attention pour bien la capter.

      Je comprends donc ton point de vue et comme tu le vois, je ne peux pas faire grand chose puisque ce que je raconte ne passe pas par un moulinage mental préalable. Ceci est un avantage certain car d’abord ça laisse passer la vibration du moment que j’ai en moi et secundo ça court-circuite mes programmes involuants que mon mental-égo apprécie tout particulièrement.

      Ce brut de fonderie présente donc bien des avantages par rapport aux inconvénients que tu cites et qui sont légitimes quand on est arrivé à un certain point. 😎

    • Jean on 8 mars 2015 at 8 h 53 min

    Bonjour Laurent ,

    Heureux d’avoir atterri sur votre blog avec tout ce que cela va forcément transformer en moi comme pour nous tous. Une question toute simple et peut-être stupide (mille excuses dans ce cas) : comment trouver un guide de l’UN visible ?…Est-ce quelqu’un parmi nos proches qui comme vous a une capacité vibratoire déjà supérieure ? Dans ce cas comme l’inverse comment le découvrir ?…Merci !

      • Laurent on 8 mars 2015 at 23 h 01 min
        Author

      C’est le guide qui vient vers toi cependant pour qu’il vienne, il faut que tu aies atteint un niveau de communication avec des Etres de la Nature ou un Esprit Cristallin. Le niveau minimum est dit de niveau 2 c’est-à-dire être capable d’avoir une communication allant au-delà du oui-non.

      Ainsi, pour commencer l’amorçage de la communication avec l’Un-Visible, il suffit de déclarer ton intention à vouloir le faire et faire les quelques exercices qui sont donnés sur ce blog surtout concernant le développement du champs intuitif et cognitif. Tu vois, ce n’est pas difficile mais pour cela il faut que tout ton être soit informé de ton intention afin qu’il se réveille. 😎

Les commentaires sont désactivés.